Suivi de la lutte contre la réforme des retraites (janvier)

Mis a jour : le lundi 24 février 2020 à 20:39

Mot-clefs: luttes salariales mouvement réforme_retraites_2019
Lieux:

Publié par le groupe: GroupAutoMedias44

Le groupe auto-média 44, tente ici un suivi complet et à jour du mouvement contre la réforme des retraites à Nantes et ailleurs, n'hésitez pas à compléter en commentaires.

Le groupe Automedia44 a besoin de votre aide pour tenir les infos à jour. Quand vous allez à une action, un piquet de grève, une manif, une AG, pensez à nous transmettre les informations publiques auquels vous aurez accès. (Seulement celles qui ont vocations à être rendues publiques)

Vous pouvez nous joindre au 06 05 75 34 50 ou laisser un commentaire en bas de l'article.

2-medium
Le cortège arrive devant l'hotel de luxe Radisson Blu, le 28 décembre 2019

Numéros de téléphone utiles :

- Légal Team : 06 75 30 95 45 /!\ pas de nom au téléphone, ne donne aucune info sur les infractions commises /!\

- Garderies Populaires : 07 53 34 48 24

------------------------------------------------------

Les prochains rendez-vous

Infos anti-répression

Suivi des journée précédentes

------------------------------------------------------

Mercdredi 29 janvier

Journée nationale de mobilisations

Le collectif radio l'Acentrale sera en live de 12h à 19h sur https://acentrale.org. Appelez les au 09 50 39 67 59 pour leur transmettre des infos et/ou passer à l'antenne

Les rdv de la journée : Resto gratuit, assemblée de lutte et manifs -> toutes les infos ici

Il y a aussi des rdv donnés par l'AG de la fac -> c'est ici

 

Mardi 28 janvier

!! Le collectif AED44 a maintenant une caisse de grève ! Pour soutenir les précaires de l'éducation nationale en grève, c'est ici

A Paris c'est journée de manif pour les pompiers. Le dispositif policier est impressionnant. Les flics ont fait un usage massif de grenades lacrymos et de grenades explosives GM2L. Des témoins rapportent aussi que des flics ont tabassé des gentes à coups de matraques, de pieds, de poings. L'usage de grenades de désencerlement et de LBD est aussi rapporté. De nombreuses personnes sont blessées, y compris des passant·e·s comme par exemple celleux qui se sont fait·e·s gazer dans le métro. Les pompiers ont chargé plusieurs fois les flics qui leur bloquaient le passage et une brèche a été ouverte dans le mur anti-émeute. Un pompier a réussi a monter sur le canon à eau qui protégeait le mur avant de se prendre une balle de LBD dans la tête et de se retrouver KO quelques secondes (vidéo twitter). Beaucoup de blesures sont dues aux grenades GM2L qui ont été présentées comme étant moins dangereuses que les GLIF4 et ne faisant pas d'éclats. Pourtant on voit sur les images des blessures qui saignent suite à leur utilisation, comme ici par exemple (lien twitter). Si ce ne sont pas les éclats qui causent ces blessures, qu'est-ce que c'est ? Un témoignage d'une personne (la même que dans le lien précédent) qui a dû aller à l'hopital : corps étranger métalique dans la jambe. Il a aussi vomi tellement la concentration en gaz CS de la GM2L est forte (lien twitter).

Les lycées étaient aussi encore très mobilisés aujourd'hui (Carte google). Au lycée Clémenceau à Nantes les épreuves sont reportées grâce au blocage. Le lycée Livet était aussi bloqué. (source). A Rennes et environs : 9 lycées bloqués (source).
On manque d'infos sur les autres lycées du coin, donc n'hésitez pas à en ajouter en commentaires !

Il y avait une AG à la fac. Compte-rendu ici avec les prochaines dates de mobilisation

A Nantes, comme dans la plupart des barreaux, les avocat·e·s ont reconduit la grève.

 

Lundi 27 janvier

56ème jour de grève ! Le gouvernement ne lâche rien, nous non plus ! Étudiant·e·s, lycéen·ne·s, personnels éducatifs, hospitaliers, salarié·e·s de l'énergie, acovat·e·s, personnels du secteur de la culture, dockers, et bien d'autres sont toujours mobilisé·e·s contre cette réforme et le monde qui va avec.

Le mouvement continue dans les lycées. De nombreux lycées sont bloqués contre la réforme du bac (blocage des épreuves anticipées du bac), pour plus de moyens, contre la réforme des retraites. Il y a aussi des lycées non bloqués où les épreuves anticipées sont perturbées : alarmes incendies déclenchées, concerts de casseroles, grève de la surveillance, boycot par les lycéen·ne·s... Les épreuves d'aujourd'hui ont été annulées dans plusieurs lycées. Dans plusieurs villes les grévistes d'autres secteurs se joignent aux personnels éducatifs, élèves et parents devant les lycées (personnels hospitalier, cheminot·e·s...). Vous pouvez suivre les infos de cette mobilisation ici : https://twitter.com/reformee3c

Bilan de la mobilisation de la semaine dernière contre les E3C : 313 lycées perturbés sur les 400 organisant les épreuves. 101 lycées ont reporté où annulé les épreuves.

A Bordeaux, des grévistes de l'energie sont convoqué·e·s au tribunal aujourd'hui suite à la revendication de coupures d'électricité.

A Paris, 3 grévistes RATP sont convoqué·e·s et ménacé·e·s de révocation par la direction. L'un d'eux a tenté de se suicider au dépôt de bus de Vitry. Un rassemblement de soutien a lieu ce midi sur ce dépôt.

A Clermont-Ferrand, des militant·e·s syndicaux sont convoqué·e·s mercredi par la police. Il leur est reproché le délit "d’intrusion non autorisée dans un établissement d’enseignement". Délit qui, comme celui de "participation à un groupement en vue de comettre des violences ou des dégradations", a été créé en 2010 sous Sarkozy.

A Nantes, des manifestant·e·s sont allé·e·s perturber les voeux de la présidente de région où se réunissait le gratin local. Iels n'ont malheureusement pas pu entrer dans l'hôtel de région (lien twitter)

 

Dimanche 26 janvier

Christophe Castaner a annoncé le retrait de la GLiF4. En réalité cette décision avait été prise et annoncée depuis longtemps mais ils continuaient à écouler les stocks (après une nouvelle commande). La GLIF4 est peut-être retirée, mais les grenades explosives GM2L qui lui succèdent sont tout aussi dangereuses et ont déjà fait des blessé·e·s parmi les manifestantes. Voir par exemple ce témoignage suite à la manif du 11 janvier 2020 à Nantes. Lire aussi :  Quand on comprend que les grenades sont un enjeu stratégique pour la doctrine du maintien de l’ordre… et L'enfumage commence : Castaner retire la GLIF4, ou comment remplacer une grenade par une autre (2 articles de Désarmons-les)

 

Samedi 25 janvier

Nantes : jusqu'à 300 personnes pour une manif sauvage dans l'hyper centre de Nantes. Les flics ont suivi de très près la manif et se sont retrouvé plusieurs fois en difficulté car coincés entre 2 cortèges. Plusieurs personnes ont été bléssées (gazages à la gazeuse à main, coups de matraques) et il y a eu au moins trois interpellations.

 

Vendredi 24 janvier

Journée nationale de manifs. Le premier ministre présente aujourd'hui le projet de réforme au conseil des ministres.

Radio Cayenne ne fait pas de suivi de la journée. Mais vous pouvez écouter l'Acentrale qui sera en live depuis plusieurs villes ! Pour les écouter : https://acentrale.org/

MANIFS :

  • - Nantes : 10h30 miroir d'eau
    - Saint-Nazaire :
    11h place de l'Amérique Latine
    - Ancenis :
    9h30 aérodrome (côté tour de contrôle)
    - Châteaubriant :
    10h30 devant la mairie
    - Angers :
    11h devant la gare

ASSEMBLÉES

  • - Saint-Nazaire 19h maison du peuple
    - Nantes 16h place bouffay, assemblée de lutte

Tôt ce matin il y a eu des blocages de transports, de routes, de lycées, .... Salarié·e·s de l'éducation nationale, lycéens et étudiants particulièrement mobilisés. Près de Nantes, la plateforme logistique de Leclerc (SCAOUEST) a été bloquée. Un compte-rendu de cette action est à lire ici

La manif à Nantes à rassemblé dans les 10.000 personnes. Les gendarmes mobiles étaient encore présents en nombre sur les côté du cortège. Ils ont encore tenté de bloquer l'accès au cours Saint-Pierre/Saint-André mais se sont fait déborder par les manifestant·e·s qui en avait mare de marcher entre deux cordons de flics. On a réussi à faire un deuxième tour, mais l'encadrement policier a empêché toute initiative au sein de la manif. Arrivé·e·s au miroir d'eau, on avait bien envie de refaire un troisième tour, mais les flics ont fait une nasse filtrante qui n'a pas permis au cortège de se reconstituer.

Peu de temps après la manif, une action a eu lieu au siège de la CFDT pour dénoncer leur trahison et soutenir celles et ceux qui ont mené des actions au siège de la CFDT les 17 et 20 janvier. La CFDT avait effectivement porté plainte après ces actions.
Un compte-rendu est à lire ici

 

Jeudi 23 janvier

50ème jour de grève !!

Encore plein d'actions partout. A Nantes le matin, il y a eu un blocage filtrant dans la zone aéroportuaire et la visite du ministre de la culture a été perturbée.

Parmis les actions de la journée, des manifs aux flambeaux dans plus de 30 villes : Angers, Besançon, Blois, Bobigny, Bordeaux, Chateauroux, Dijon, Epinal, Gerardmer, Guingamp, Lille, Lorient, Lyon, Marseille, Metz, Montauban, Montpellier, Nancy, Nantes, Nevers, Nimes, Orléans, Paris, Reims, Rennes, Saint-Nazaire, Sens, Toulon, Toulouse, Tours, Villeurbanne... [EDIT] Les syndicats annoncent 150 rassemblements

A Nantes, cette deuxième manif nocturne a rassemblé plusieurs milliers de personnes. La bac a essayé d'intimider le cortège vers le cours St Pierre/Saint-André. A l'ouest du miroir d'eau les CRS ont dans un premier temps bloqué le cortège avant de reculer pour se mettre en place dans le bas de la rue de Strasbourg. C'est à ce moment là qu'ils ont gazé et matraqué des manifestant·e·s. Une personne au moins s'est faite matraquer alors qu'elle était à terre. Des manifestant·e·s sont allé·e·s la chercher et ont réussi à la sortitr de là.

 

 

Mercredi 22 janvier

Nantes : l'imprimerie du quotidien régional Ouest France bloquée cette nuit (Brève sur Indymédia / Article ouest france). Il y a aussi eu des actions de profs et la dynamique reprend du côté des étudiant·e·s. Les avocat·e·s en grève ont déposé une centaine dossiers de remise en liberté (lien twitter)

Synthèse (forcément partielle vu qu'il se passe des trucs partout !)

Le mouvement ne s'essouffle pas, pour preuve les actions de jets d'outils de travail se sont multipliées depuis plusieurs jours : personnel hospitalier, avocat·e·s, profs, chercheur·euse·s, salari·e·s de l'inspection du travail, égoutiers, ... Voir par exemple ici (lien twitter)

Une cartographie des actions du mouvement social a été mise en place par les géographes contre la casse de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche : https://geographesesr.github.io/cartographie-des-mouvements-sociaux/

Du côté de la RATP et de la SNCF, une partie des grévistes fait une pause dans la grève. Certaines lignes sont pour autant toujours en grève et il reste des piquets de grève sur des dépôts RATP où se retrouvent chaque matin les grévistes de plusieurs secteurs.

Dans les ports les opérations "Ports morts" ont repris pour 72h : les ports de Nantes-St Nazaire, Le Havre, Marseille, Lorient, Rouen, ... sont bloqués

Les grévistes de l'énergie sont toujours sur le pont, mais la répression commence à s'organiser : 2 salarié·e·s d'Enedis ont été interpellés et placés en garde à vue en Dordogne pour "mise en danger de la vie d'autrui". Ils ont été relâchés sans poursuites pour le moment. Communiqué de la CGT : le vrai scandale des coupures ! https://pbs.twimg.com/media/EO9d1CTXUAASfwp.jpg:large

Les blocages et grèves de surveillance des épreuves anticipées du bac prennent de l'ampleur. Élèves, personnels de l'éducation et parents sont soutenus sur les blocages par d'autres secteurs en grève. 
Les étudiant·e·s et chercheur·euse·s amplifient leur mobilisation : contre la précarité et contre les réformes de l'université

Le secteur de la culture est toujours en grève. Des musées, des bibliothèques et des théatres sont fermés. Le cinéma se mobilise aussi https://paris-luttes.info/ag-cinema-mobilise-13362.

Radio France a repris la grève contre la restructuration et contre la réforme des retraites. Iels mettent leurs témoignages en podcasts sur Nous Radio France : https://soundcloud.com/nous-radio-france. Un espace d'expression est aussi disponnible pour les grévistes de Radio France et ouvert aux personnes extérieures. C'est Radio Dedans Dehors et c'est ici : https://soundcloud.com/user-749085144

Les actoins de perturbation des déplacements de ministres ou députés LREM se multiplient aussi.

La solidarité continue de s'organiser : plein de projections, des concerts de soutien et d'autres évènements pour  alimenter caisses de greves. Les mutins de Pangée ont mis à disposition des films pour permettre l'organisation de séances au profit des caisses de grève. Au 23/01 106 projections avaient été recencées. https://www.lesmutins.org/des-films-en-soutien-aux-caisses

 

Mardi 21 janvier

- Nantes : blocage du lycée Livet ce matin notamment contre la réforme du bac.

- Nantes : action RU gratuit ce midi à la fac. "Entre 500 et 1000 personnes ont pu manger sans penser à leur compte banquaire" (lien facebook)

- Nantes : A 12h, les manipulateurices radio bloquent les lignes 2 et 3 du tram face au CHU. 2 lignes de bus sont aussi déviées et la navette aéroport fait son terminus à gare sud.

- Universités : liste des facs et labos en lutte contre la précarité étudiante, la loi de profgrammation pluriannuelle de la recherche (LPPR) et la réforme des retraites : https://universiteouverte.org/2020/01/14/liste-des-facs-et-labos-en-lutte/

- Lycées : les blocages, grèves de surveillance et actions continuent dans de nombreux lycées pour cette deuxième journée des épreuves anticipées du bac. Dans plusieurs lycées, les élèves et les personnels sont rejoint·e·s par des grévistes d'autres secteurs, des militant·e·s, des parents, etc. On rappelle que les lycéen·ne·s s'étaient mobilisé·e·s fin 2018 contre la réforme du bac et que la seule réponse du gouvernement avait été de leur envoyer les flics et la violence qui va avec.
Dans plusieurs lycées non bloqués, les flics surveillent les entrées. A Talence (près de Bordeaux) l'entrée du lycée est gardée par des flics cagoulés.
A Bordeaux, la CGT énergie a coupé l'électricité du lycée François Mauriac, les épreuves anticipées du bac ont dû y être annulées !
Dans au moins un lycée il est rapporté que des retraité·e·s ont été recruté·e·s pour remplacer les grévistes. Dans d'autres lycées les exams se passent sans surveillance. Il y a aussi des lycées où les élèves se font menacer : mails qui menacent d'avoir 0 si on ne se présente pas, direction qui font emmarger les élèves 1h avant l'exam et les menacent de leur mettre 0 s'iels quittent la salle...

- Energie : la CGT énergie revendique ce matin avoir coupé l'électricité dans plusieurs villes près de Paris notamment a Rungis où se situe le plus grand marché de produits agricoles du monde et à Orly. Le métro OrlyVal reliant le RER B à l'aéroport Orly n'a pas pu circuler entre 6h et 8h.
La mise à l'arrêt de 3 sites de traitement de déchets en Ile de france a aussi été décidée. Ces sites seront à l'arrêt du jeudi 23 au lundi 27 janvier (Article france bleu)

- RATP : il y a toujours des lignes en grève. Ce matin, il y avait beaucoup de monde au piquet de grève d'Asnières (cheminots, agents RATP, profs, étudiants, grévistes d'autres secteurs...)

- Courbevoie : des enseignant·e·s en grève ont bloqué la permanence de la députée LREM Christine Hennion avec des sapins

- Santé : des rassemblements de technicien·ne·s de la radiologie dans plusieurs villes. A Paris iels sont rassemblé·e·s devant le ministère de la santé. A Nantes un rassemblement devant l'ARS (agence régionale de santé) est prévu

 

Lundi 20 janvier

47ème jour de grève. Vous l'aurez remarqué, le suivi s'est fait plus light ici ces derniers jours. Non pas qu'il se passe moins de choses, mais plutôt par manque de temps. Il y a chaque jour un tas d'actions partout sur le territoire : grèves, blocages, manifs, péages gratuits, occupations de permanences LREM, perturbation d'évènements politiques...

Le mouvement est rejoint par de plus en plus de secteurs. Secteurs en grève (liste non exhaustive) : transports, énergie, ports, culture, éducation nationale, hospitaliers, avocat·e·s, BTP, chimie, ramassage et traitement des déchets, banque de france, universités...

- Nantes : Aujourd'hui il devait y avoir une cérémonie des voeux au CHU. Une action syndicale y était prévue avec les revendications suivantes : effectifs à la hauteur des besoins, meilleure considération du travail, dégel du point d’indice, créations de lits à hauteur des besoins, maintien du système de retraites. La direction a annulé la cérémonie : "Les conditions ne nous semblent pas réunies pour que la cérémonie des vœux se déroule sereinement". (Article Ouest-France). Ça n'a pas empêché des syndicalistes d'aller porter les revendications à la direction (lien twitter). D'autres actions du personnel hospitalier ont eu lieu aujourd'hui, comme les jours précédents, dans plusieurs villes.

- Paris : Rassemblement contre la répression devant le lycée Hélène Boucher  suite à l'intervention violente (faut-il le préciser ?) des flics vendredi dernier

- Lycées : C'est la première journée des épreuves de contrôle continu du Bac (E3C). Plusieurs lycées sont bloqués ou en grève de la surveillance des exams  contre la réforme des retraites, mais aussi contre celle du bac, contre les conditions de travail et de rémunération des AESH et AED... Sur les demandes d'annulation et de boycot des examens, lire par exemple sur Bastamag. 324 lycées en mouvement ont été recencés : liste sur twitter
A 17h, les sujets des épreuves E3C du bac ont commencé a fuiter sur twitter. Plus qu'à annuler les épreuves ;) (lien twitter)

- RATP : bien que l'UNSA ait décidé de suspendre la grève jusqu'au 24, le mouvement continue et 3 lignes sont toujours en grève.

- Dunkerque : visite de Macron ce matin à Dunkerque. Les cheminots ont bloqués la gare.
Il y a eu plusieurs nasses qui ont duré plusieurs heures.
Dans l'une d'entre elle deux avocats ont été interpellés. L'un (vice-bâtonnier de Dunkerque) a été relâché avant son placement en GAV. L'autre a été placé en GAV après intervention du bâtonnier et du procureur.
D'autres manifestant·e·s, qui ne sont pas avocat·e·s sont elleux toujours en garde à vue. Des avocat·e·s dénoncent une justice de classe.

- Versailles : Macron a invité au château de Versailles 200 patrons de grandes entreprises et multinationales dans le cadre d'un rdv baptisé "Choose France". Des comités d'acceuil l'attendent là aussi. Les manifestant·e·s sont bloqués (nassés?) pour les empêcher d'atteindre le château

- Rennes : Christophe Castaner est en visite à Rennes pour la journée. L'intersyndicale lui a organisé un comité de non-accueil contre la réforme des retraites et pour dénoncer les violences policières mais les flics les empêchent d'approcher la préfecture. A Rennes toujours, le seul lycée qui n'a pas reporté les épreuves de contrôle continu (E3C) du bac a été bloqué ce matin.

- Paris : le mnistre de la culture a annulé ses voeux aux professionnel·le·s de la culture qui devaient se dérouler à la BNF "les conditions ne sont pas réunies pour que [la cérémonie] se déroule sereinement. (article Sud culture)

- Energie : la CGT Energie d'Ile-de-France revendique une coupure d'éléctricité au siège parisien de la CFDT aujourd'hui : "La CFDT a perdu l’électricité et c’est la collaboration de classe qui a été plongée dans l’obscurité" (Voir le communiqué de revendication sur twitter). Les gaziers et électiciens continuent par ailleurs la grève : communiqué de la FNME CGT pour cette semaine

- Avocat·e·s : nombreuses actions encore aujourd'hui. L'ensemble des 164 barreaux est en grève.

- Université : plus de 50 facs sont mobilisées. Donnez vous infos en commentaires !

 

Samedi 18 janvier

- Nantes (44) : action de blocage au centre commercial carrefour Beaulieu le matin et petit cortège en manif l'après-midi

- Rennes (35) : les avocat·e·s du barreau de Rennes ont déposé des demandes de remises en liberté des personnes détenues au centre de rétention (communiqué sur expansive.info)

 

Vendredi 17 janvier

- Paris : Le siège de la CFDT à Belleville a été envahi par les grévistes ! On est là, on est là, même si Berger ne veut pas nous on est là...

- Paris : Macron a été obligé de s'enfuir du théâtre des Bouffes du Nord. "Macron on vient te chercher au théâtre", récit sur Paris Luttes

- Nantes : comité d'accueil contre la visite de la ministre de la transition écologique. La préfecture est bunkérisée

- Rennes ; kes avocat·e·s en grève ont déposé des demande de libération des détenus du centre de rétention de Saint-Jacques

 

Jeudi 16 janvier

- Nantes : dans les 10.000 personnes en manif. La tête de la manif est une nouvelle fois "encadrée" par les flics et l'hélico de la gendarmerie fait son apparition lors du 1er tour, lorsque le cortège arrive à la préfecture. Le gros du cortège s'est arrêté au miroir d'eau dès la fin du premier tour. Un cortège de plusieurs centaines de personnes est quand même parti pour un 2ème tour, toujours suivi par une armada de keufs. Vers 14h30 les flics annonçaient avoir fait 3 interpellations.

 

Mercredi 15 janvier

- Nantes : blocage des dépôts de bus le matin.

- Nantes : plusieurs actions avant la manif nocturne (par Nantes Révoltée)

- Nantes : une manif nocturne avec flambeaux était appelée par l'intersyndicale 44. Près de 2000 personnes ont défilées dans l'hypercentre.

 

Mardi 14 janvier

Nouvelle journée d'actions nationales pour ce 41ème jour de grève.

- Savenay (44) : occupation des voies à la gare de Savenay. Le trafic est interrompu entre Savanay et Redon et entre Savenay et Le Croisic. Ça rend aussi impossible de faire en train Nantes<->Saint-Nazaire, Nantes<->Rennes, Saint-Nazaire<->Paris. À 9h les voies sont toujours occupées ! La SNCF annonce que la gendarmerie est présente pour débloquer. A 9h20 : les flics sont en train d'essyer de débloquer les voies. 9h45 : selon la SNCF, les manifestant·e·s se sont fait virer des voies. Le compte TER Pays de la Loire sur twitter se vante de la collaboration entre la SNCF et les keufs : "Bonjour, ce matin, les TER ont été bloqués par des manifestants descendus sur les voies à Savenay. Nos équipes et les forces de l'ordre ont fait le nécessaire pour rétablir la situation, au plus vite." (lien twitter). Après le blocage, les manifestant·e·s sont allé·e·s prendre le petit déjeuner dans une galerie marchande.

- Nantes : plusieurs milliers de personnes en manif sous la pluie encore une fois. Prises de paroles de syndicats avant et après la manif sur les violences policières et des slogans à l'encontre des flics sur une des sono syndicale.Si on peut considérer ça comme un progrès, on peut aussi regréter que seules les violences sur les grévistes ou manifestant·e·s soient dénoncées...

- Ivry : blocage d'un centre de tri de déchets. Les CRS ont chargé mais les grévistes ont tenu bon. Iels sont en train de souder le portail pour empêcher les camions d'entrer. Un centre d'incinération de déchets est bloqué à Saint-Ouen.

- Plusieurs lycées bloqués ce matin par des élèves épaulés par des profs et des grévistes d'autres secteur dans certains lycées. Pour les 14/15 et 16/01 il y a un appel national à blocus des lycées.

- Plusieurs facs sont aussi bloquées. A Montpellier il y a une grève de la surveillance des examens (qui était déjà en cours hier) et donc des annulations d'épreuves.

- Rouen : la zonne portuaire est à nouveau bloquée par les dockers et agents portuaires dans le cadre d'un nouvel appel national à bloquer les ports pendant 72h. Les ports du Havre, Saint-Nazaire, Ajaccio, Marseille sont aussi bloqués (et sûrement d'autres). A Ouistreham l'accès des ferrys pour Porthmouth est bloqué pour les véhicules. Là aussi les flics sont intervenus, pour faire passer les camions.

- Plusieurs dépôts de bus sont bloqués, à la RATP bien sûr mais aussi ailleurs comme par exemple à Rodez. A Pau, un nouveau bus à hydrogène devait être inauguré par Macron. Les grévistes bloquent le dépôt mais la direction a sorti deux de ces bus pour anticiper les blocages.

 

Lundi 13 janvier

40ème jour de grève ! L'annonce du premier ministre de retirer provisoirement l'âge pivot ne semble pas miner la détermniation des grévistes.

- ANTIREP Nantes : RDV devant le commissariat Waldeck Rousseau pour soutenir les personnes toujours en garde à vue

- RATP : la grève et les blocages de dépôts continuent. Débrayage surprise sur la ligne 9.

- Rassemblements et actions d'avocats dans plusieurs villes : Nantes, Lyon, Rennes, Dijon, Marseille, Montpellier, Rouen, Douai, Tulle, Chartre, Limoges, Angers.... 100% des barreaux sont en grève et a priori c'est la première fois (lien twitter)

- Le Havre : le port est à nouveau bloqué pour 3 jours (article france bleu normandie)

- Bordeaux : blocage cette nuit de la plateforme logistique de Port au Pin (entrepôts cdiscount)

- Rouen : blocage au rectorat (twitter de Rouen dans la rue)

- Paris : l'extrème droite a attaqué un blocus à l'université Assas (lien twitter)

- Nanterre : des grévistes de la RATP et des étudiant ont viré la cocarde (syndicat d'extrème droite) d'une AG

- Anglet : pique-nique devant la maison de la députée Modem Florence Lasserre-David contre la casse des retraites

- Cergy ; un dépôt Amazon a été bloqué dans la soirée

 

Dimanche 12 janvier

- Nantes : la presse parle de 22 interpellations et 17 personnes encore en garde à vue ce dimanche matin. Si vous n'allez pas aux actions à la Fnac et aux galleries, vous pouvez allez les soutenir devant le commissariat Waldeck !

- Saint-Nazaire : le port est bloqué depuis plusieurs jours. Les pétroliers ne peuvent plus arriver à la raffinerie de Donges où l'unité de distilerie du pétrole a dû être arrêtée (article ouest france)

- Nantes : La fnac, les galleries lafayette, starbuck et mcdo bloqués par une cinquantaine de manifestant·e·s contre l'ouverture des magasins le dimanche. Le magasin hema situé face au starbuck a lui aussi baissé le rideau, de peur que les manifetant·e·s n'y entrent.

- Vitry-sur-Seine : le lancement de la campagne du candidat LREM à la mairie de Vitry-Sur-Seine a été perturbé. Il y a eu plusieurs actions similaires en quelques jours.

 

Samedi 11 janvier

Troisième journée nationale d'actions de la semaine appelée par les syndicats.

=> Nantes : Les garderies populaires sont ouvertes de 13h à 18h. Contact : 07 53 34 48 24

- Manifs dans le coin :

  • SAINT-NAZAIRE ; 10h30 base sous-marine pour un rassemblement festif. Appel à toutes/tous GJ pour un départ à 10h depuis la MdP, avec nos Gilets !
  • NANTES ; 11h  croisée des trams à l'appel de l'intersyndicale 44
  • NANTES : 14h miroir d’eau Manifestation du Grand Ouest (gilets jaunes)
  • CHATEAUBRIANT : 11h action notamment à l'appel de l'intersyndicale dans la zone Horizon (parking intermarché)
  • ANCENIS : 10h30  espace 23 rond-point des prés
  • ANGERS : 14 h 30 place Leclerc

- Nantes : 11h20. La flicaille dit qu'elle est prête (twitter police nationale 44) et le canon à eau est de sortie (brève Indy). Le cortège démarre à 12h30 sur le cours des 50 otages. L'intersyndicale 44 en tête de cortège. Les gardes mobiles marchent le long du cortège.

- Nantes : Le cortège rassemble plusieurs milliers de personnes et la journée est loin d'être terminée ! A 12h40, le cortège arrive du côté de Bouffay

- ANTIREP Nantes : A 12h45 les flics annoncent sur leur compte twitter avoir fait 5 INTERPELLATIONS dites "préventives". Si vous n'allez pas en manif cet après-midi, vous pouvez allez soutenir les interpellé·e·s devant le commissariat !

- Nantes : 12h45. la manif est maintenant à la croisée des trams, les syndicats annoncent 4000 personnes

- Nantes : 13h. Un poste twitter rapporte que les manifestant·e·s se font gazer place royale. Il y aurait une persuisition à La Maison du peuple (si quelqu'un·e a des infos, mettez les en commentaire). EDIT à 13h15 : la MDP a publié il y a 2h un post qui parle de la présence des keufs et d'une possible perquisition

- Nantes : Énormément de monde pour cette deuxième manif de la journée. Le compte-rendu arrivera sûrement plus tard, mais pour résumer brièvement : la préfecture avait un prévu un dispositif énorme : des centaines de flics, 2 canons à eau, l'hélicoptère... Malgré ça et malgré le fait qu'ils aient rapidement et à plusieurs reprises attaqué la manif, les manifestant·e·s étaient bien déterminé·e·s à continuer et ont réussi plusieurs fois à se reconstituer en cortège. Un cortège a réussi à passer place Royale puis rue du clavaire, rue Crébillon, place Graslin, etc. avant de rejoindre un autre cortège qui les attendait à la croisée des trams...
Des petits cortèges et des groupes isolés ont été pourchassés par la bac, vers le quartier des Olivettes et aussi du côté de chantier naval. Plusieurs personnes se sont faites tabasser. Plusieurs explosions de type grenades assourdissantes ont été signalées. Il s'agit très certainement de grenades GM2L. Au moins une blessure avec des éclats de plastiques ayant pénétré dans la chair a été rapportée.
Les flics ont annoncé 22 interpellations et disaient que dimanche matin 17 personnes étaient encore en garde à vue.

Un compte-rendu de cette manif par Nantes Révoltés et un témoingage sur la violence des flics et l'utilisation de grenades explosives

 

Vendredi 10 janvier

Deuxième journée nationale d'actions de la semaine appelée par les syndicats. Il y a eu plein d'actions un peu partout et tout le monde est bien occupé ce qui rend difficile de tout lister. Petit tour absolument pas exhaustif, mais n'hésitez pas à compléter dans les commentaires (en indiquant les dates et lieux des actions pour qu'on puisse les rajouter au suivi).

- l'intersyndicale (au niveau national) appelle à 3 nouvelles journées d'action les 14, 15 et 16 janvier

- Nantes (44) : 3 dépôts de bus/trams sont bloqués ce matin ! Suivi ici : https://nantes.indymedia.org/articles/48267

- ANTIREP Nantes (44) : 2 interpellations ont eu lieu lors de la manif d'hier. Comme à chaque fois, rassemblement de soutien devant le commissariat Waldeck Rousseau. EDIT : les 2 personnes sont sorties. Pour l'une d'entre elle le procureur n'a pas encore décidé des éventuelles poursuites. L'autres est sortie vers 21h après avoir été présentée à un juge des libertés et des détentions (JLD). Elle aura un procès en mai et est sous contrôle judiciaire.

- Nantes (44) : Les dockers du port de Nantes font un barrage filtrant à Cheviré et empêche l'entrée ou la sortie de marchandise. Iels font ça jusqu'en début d'aprem puis une AG. Une autre AG aura lieu samedi. (Arti lce france3)

- Blocages bus/trams : des blocages des transports aussi à Niort, Narbone, Antibes, Marseille, Le Havre, Dijon... Des dépôts de la RATP sont toujours bloqués.

- Marseille (13) : les manifestant·e·s sont entré·e·s dans la gare Saint Charles et bloquent des voies. Le trafic des trains est totalement interrompu

- Chatellerault (86) : blocage de la zone industrielle Nord

- Le Havre (76) : zone industrielle bloquée

- Melle (79) : blocus lycéen. Y a des blocaus dans d'autres villes mais difficile d'avoir des infos. N'hésitez pas à laisser des commentaires pour compléter !

- Nevers (58) : centre de tri (la poste ?) bloqué

- hier le domicile du député J-P Pont qui traitait de terroristes les gréviste s'est fait couper l"éléctricité.

- Lyon (69) : Le MEDEF s'est fait couper l'électricité (Suivi Rebellyon). Une manif a rassemblé 2000 personnes et une délégation a été reçue au MEDEF, qui était toujours plongé dans le noir (Suivi Rebellyon)

- Toulouse (31) : occupation d'AXA (Suivi Iaata)

 

Jeudi 9 janvier

Journée nationale de mobilisation

- Le suivi de cette journée est ici : https://nantes.indymedia.org/articles/48266

- Retour sur les journées du 9 et 10 à Saint-Nazaire

- Récit de la journée à Rennes par expansive.info

 

Mercredi 8 janvier

- Femmes de chambres de l'hotel Ibis Batignolles : en grève depuis 6 mois contre la sous-traitance, elles ont occupé hier le hall d'un hotel du groupe accor (lien twitter)

- RATP : Dépôts toujours bloqués. A Malakoff la direction innove en sortant les bus du dépôt pour empêcher qu'ils ne soient bloqués. Au dépôt de Pantin les grévistes et leurs soutiens sont nombreux mais se font nasser par la BAC et les CRS venus en nombre. Iels partent finalement en manif sauvage ! (lien twitter)

- ENERGIE ; Les agents de la centrale nucléaire de Gravelines (59) annoncent qu'ils vont arrêter la production d'électricité sur le site(lien twitter)

- Caen (14) ; comité d'accueil devant le tribunal lors de la visite de la ministre de la justice (lien twitter). Un comité d'accueil d'avocat·e·s est à l'intérieur du tribunal

- Versailles (78) : café, gateaux et tracts devant la gare. 150€ récoltés pour la caisse de grève

 

Mardi 7 janvier

- Réunion ce matin entre le gouvernement et les syndicats

- Calendrier : le gouvernement prévoit que le réforme soit présentée en conseil des ministres le 24 janvier et discutée à l'assemblée nationale le 17 février 2020. Le gouvernement annonce aussi que la réforme sera examinée en procédure accélérée

- Caisses de grèves : des syndicats belges annonces qu'ils vont participer aux caisses de grève (article RTBF)

- RATP : il y a toujours des dépôts RATP bloqués. Depuis deux semaines ces blocages sont tournants (liste sur Paris Lutte). A Lagny environ 150 personne étaient présentes. Les CRS ont nassé les grévistes et leurs soutiens sur les trottoirs. Les manifestant·e·s sont alors allés bloquer les bus et trams porte de Vincennes. Là les flics ont gazé et interpellé une personne. Rassemblement devant le commissariat Paris 20e (plus d'infos sur Paris Luttes). EDIT : La personne arrêtée a été libérée.
En début d'après-midi : rassemblement devant le siège de la RATP en soutien à Hani, gréviste convoqué en conseil de discipline

- RATP/SNCF : action gare de Lyon à Paris : les grévistes occupent le métro de la ligne 14 (ligne automatisée).

- Edouard Philippe (1er ministre) annonce à la radio qu'il a demandé aux directions de la RATP et de la SCNF d'accroitre contres sur les arrêts maladies de leurs salarié·e·s. Il annonce aussi qu'il va envoyer les flics pour empêcher les blocages des raffineries (RTL).

- Raffineries : les 8 raffineries sont entrées dans une grève de 96 heures (au départ iels avaient annoncé 72h). Le but les que la production ne soit plus expédiée (sauf à Gravenchon où liels sont seulement baissé la production). La CGT annonce qu'iels verront après les 96 heures s'il faut aller jusqu'à l'arrêt total de la production. A feyzin il y a 80% de grévistes.

- Facs : il y a toujours des blocages de facs pour faire annuler les partiels. mais on manque d'infos. N'hésitez pas à en filer en commentaires !
Un point sur les blocages à Paris sur Paris Luttes

- Rouen (76) : Blocage des trams, trains perturbés et portuaires en lutte contre la réforme (par Rouen dans la rue)

- Montpellier (34) : plus d'un millier de personnes manifestent à l'appel des cheminot·e·s. "Un recul social ne se négocie pas ! Il se combat par la grève générale !". Les manifestant·e·s sont devant la préfecture pour un barbecue.

- Caen (14) : blocage des trains sur la ligne Paris/Caen/Cherbourg

- Bassens (33) : la zone commerciale est bloquée depuis 5h du mat', notamment par des cheminot·e·s, gilets jaunes, étudiant·e·s. Plus aucun camion ne peut circuler dans la zone. Une journaliste de Rue89 dit que les flics se balladaient au milieu des manifestant·e·s ce matin et qu'il photographiaient les gens et les plaques des voitures.
A 14h30 le blocage, est toujours en cours. Besoin de renforts (Bordeaux Déborde sur twitter).

- Paris (75) : des grévistes sont entré·e·s dans les locaux de Black Rock ! (lien twitter). Des manifestant·e·s tentent de les rejoindre mais les flics les nassent à l'extérieur. Il y a des tentatives de casser la nasse mais les flics gazent. Suivi sur Paris Luttes
Il y a aussi eu une maif d'enseignant·e·s contre la réforme aujourd'hui à Paris. Le cortège est allée du ministère de l'éducation nationale jusqu'à la gare montparnasse. Des cheminot·e·s se sont joint·e·s au cortège

- Nantes : CR de l'AG des chaminot·e·s de ce matin par l'Action Antifasciste Nantes

- Saint-Nazaire : liste des rdv proposés par le maison du peuple

- Besançon (25) : opération péage gratuit ce soir avec notamment des gilets jaunes et des grévistes

- Alès (30) : comité d'accueil lors d'une réunion publique du député LREM Eric Bouchité

 

Lundi 6 janvier

On entamme le deuxième mois de mouvement contre la réforme des retraites !

Malgré l'entêtement du gouvernement et ses tentatives  de diviser le mouvement et malgré la propagande médiatique à l'encontre de la grève et des grévistes, il n'y a pas eu de trève. Des actions ont eu lieu pendant toute la période des vacances de fin d'année (voir le suivi de décembre) et le mouvement s'intensifie pour cette rentrée avec notamment l'appel de l'intersyndicales à 3 journées d'actions nationales les 9, 10 et 11 janvier. Des secteurs reprennent ou rejoignent la grève. Parmi eux : les enseignant·e·s, le secteur aérien, les avocat·e·s...

=> A Nantes, il y a plein de rdv cette semaine : voir l'article des rdv sur indy et l'agenda sur nantesinfogrève

- Marseille (13) : l'ensemble des ports est bloqué. Toujours à Marseille, 500 avocat·e·s se sont rassemblé·e·s devant le tribunal et appellent à rejoindre la mobilisation du 9 janvier

- RATP (région parisienne) : toujours les blocages de dépôts RATP. À Asnières,très grande violence des flics ce matin contre les grèvistes et leurs soutiens : Charge, matraque, gazeuse, flashball, il y a des blessés (suivi Paris Luttes)

- FACS : des blocages dans plusieurs facs, comme à la Sorbonne ou à Jussieu contre la tenue des partielles qui commencent aujourd'hui. A Nanterre les étudiant·e·s demandaient l'annulation des exams au vu des difficultés pour certain·e·s étudiant·e·s de se déplacer. La présidence a proposé aux étudiant·e·s de venir dormir dans un gymnase. Infos complètes sur Pairs Luttes. Il n'y a pas qu'à Paris que les étudiant·e·s bougent, n'hésitez pas à ajouter vos infos et rdv publics en commentaire ! A Nantes l'AG étudiante se retrouve mercredi 8/01 comme chaque mercredi à 12h30 (en censive, fac de lettres)

- Raffineries : les actions de blocage continuent. A Grandpuits, les expeditions de carburant sont toujours bloquées. Des gilets jaunes et des grévistes sont allé·e·s soutenir les grévistes de la raffinerie une nouvelle fois aujourd'hui

- Alors que cette semaine s'annonce décisive et qu'il y a besoin de continuer à amplifier le rapport de force avec le gouvernement, Laurent Berger (CFDT) s'empresse de se dissocier de l'intersyndicale en rappelant au gouvernenement que s'il retire l'âge pivot la CFDT quitte la grève.

- Nimes (30) : les avocat·e·s en grève ont fait une chaîne humaine autour des arènes

Commentaire(s)

> AG DES SALARIÉ.ES DU RAIL CE MATIN

Pour le 37ème jour de cette grève historique avait lieu ce matin l’AG des cheminots et cheminotes en lutte à la gare de Nantes.

Quelques 80 personnes étaient présentes. Après les prises de paroles des syndicalistes, des grévistes et des usagers.ères (qui ont témoigné leur soutien aux salariés du rail et dénoncé la dégradation des conditions de voyage sur le réseau SNCF au profit de la privatisation de l'entreprise), la reconduction de la grève pour le lendemain a été voté à l'unanimité. Nous nous sommes ensuite donné rendez vous à la grande manifestation de ce jeudi 9 janvier qui commencera pour rappel à 10h30 au miroir d’eau à Nantes ainsi qu'à celle du samedi suivant, le 11 janvier à 11h au même endroit pour en finir avec cette réforme abjecte.

>> Pour gonfler les cortèges à venir, les cheminot.es de la CGT organisent un tractage demain matin à 8h à Nantes.

>> Une AG est de nouveau prévue demain à 10h30 gare Nord.

>> À la Roche-sur-Yon, Les Causeries populaires organisent une projection suivie d’un repas en soutien aux salarié.es du rail. Vous pourrez y alimenter les caisses de grèves et soutenir les camarades en luttes.

Voici d'ailleurs la cagnotte mise en place par la CGT Nantes pour soutenir les grevistes : https://www.lepotsolidaire.fr/pot/z6d9kkvl

Soutien total à celles et ceux qui continuent de lutter !

Seule la lutte paie.

> Nantes Révoltée

- Plusieurs actions avant la manifestation nocturne ce soir à Nantes -

Ce mercredi 15 janvier, de nouvelles actions sont organisées à Nantes et Saint-Nazaire, alors que le vaste mouvement contre le gouvernement ne retombe pas, après plus d'un mois de lutte acharnée :

- A Nantes, opération surprise de blocage des dépôts de bus et de trams à partir de 5H du matin ! Barricades, feux et chansons devant les dépôts. Le trafic paralysé pour la matinée. Puisque les salariés de la TAN ne rejoignent pas la grève, c'est la grève qui vient à eux. Malgré la mise en place de bus « relais » en urgence en milieu de matinée pour casser le blocage, c'est toute l'agglomération qui a été touchée par cette action.

- A Nantes toujours, les enseignants donnent de la voix. Professeurs et personnels d'éducation sont rassemblés ce matin devant le rectorat. La colère monte dans l'éducation nationale, largement piétinée et méprisée par le gouvernement.

- A Saint-Nazaire, c'est le terminal méthanier de Montoir de Bretagne qui était bloqué par tous les secteurs en lutte : cheminots, gaziers, électricien, profs, hôpital, dockers.... Un immense centre industriel aux accès barrés.

Localement comme dans les reste du pays, les initiatives sont innombrables, quotidiennes, inventives, petites ou grosses. Il devient presque impossible de tout recenser. Une chose est sure, la détermination est très loin de retomber.

Rendez-vous à Nantes, Place du Bouffay, à 17H45 pour une manifestation nocturne ce mercredi ! Amenez vos lampions et vos flambeaux.

> Les étidiant.e.s à nouveau dans la dynamique

Superbe AG massive et déter' qui relance la dynamique !

Le programme de lutte a venir s'annonce chargé !

Demain les premiers rdv:

10h à l'Invitation (C011 de Censive) creation banderole

12h30 Commission d'organisation pour une soirée de financement aux luttes à l'Invitation

18h cortege etudiant à la manifestation aux flambeaux (rdv place Delorme)

(Bien entendu les activités/commissions sont ouvert.e.s à tou.te.s celleux qui veulent lutter !)

> les rendez-vous à venir

49 jours de lutte depuis le 5 décembre et le gouvernement reste inflexible réprimant toujours plus cruellement le mouvement social contre la réforme des retraites. Face au mépris et la violence de la classe politique, celles et ceux qui se battent depuis plusieurs semaines reste pourtant debout.

Ne baissons pas les bras et restons mobilisé.es contre la réforme des retraites, contre ce gouvernement et pour notre avenir !

Voici les rendez-vous à venir :

Ce soir à 19h :

???? FORMATION ET INFORMATIONS sur la garde à vue, Bar associatif La Dérive, Nantes

Jeudi 23 janvier à 18h :

- DÉFILÉ AUX FLAMBEAUX, Place Delorme à Nantes à l’appel de l’intersyndicale 44

Vendredi 24 janvier :

- ACTION BLOCAGE LOGISTIQUE, rdv à 4h15 précises pour départ à 4h30 sur trois points de covoiturage nantais : Pirmil, Gloriette / Petite Hollande, Le Cardo

- ACTION à l’appel de l’intersyndicale locale, rdv 7h30 à l’aérodrome d’Ancenis

- MANIFESTATION, journée nationale, rdv 10h30 au miroir d’eau

ASSEMBLEE, rdv 16h à Bouffay

… et presque tous les jours, garderies populaires : prévenir la veille au 07 53 34 48 24 (appel ou SMS)
maintenant

> Compte-rendu assemblée générale à la fac

Suite à l'Assemblée Générale de mardi 28/01

=> Demain mercredi 29/01:

11h reunion antirepression C011

11h30 rdv devant le TU pour une action Restaurant Universitaire gratuit, contre la précarité, pour la sécurité alimentaire de tou.te.s.

13h30 départ pour rejoindre le rassemblement des enseignant.e.s devant la prefecture puis rejoindre la manifestation à miroir d'eau.

19h contre rassemblement de la manif anti-PMA

=> Jeudi 30/01:

12h (C011) réunion cantine publique
~12h30 comité de mobilisation pour préparer le samedi portes ouvertes

=> Vendredi 31/01:

12h commission des commissions soirée.
( -> Mercredi 12h com bar & cantine pendant le RU gratuit
Jeudi 14h com son & communication, 15h com décoration, 16h com financement)

=> Samedi 01/02: action portes ouvertes

=> Mardi 04/02: Assemblée générale

Mobilisons nous massivement, faisons tourner les dates !