Est-ce que la négation de génocide est maintenant anti-impérialiste ?

Mis a jour : le jeudi 16 janvier 2020 à 12:47

Mot-clefs: libérations nationales
Lieux:

Est-ce que la négation de génocide est maintenant anti-impérialiste ? Sur le retour du "Tankisme"

Témoignage sur la résurgence actuelle de l'iconographie du Marxisme autoritaire dans l'internet ''de gauche''.

La traduction en français a été motivée par la vision de cette même résurgence dans certains cortèges de manifestations ici à Marseille, mettant par exemple en valeur les armoiries de l'URSS... Initallement paru sur l'internet puis diffusé dans la brochure « Always against the tanks : Three essays on red nationalism » L'appélation de "Tankiste" désigne ces communistes qui en apprenant la répression de l'insurrection hongroise de 1956 par l'envoi de tanks de l'armée rouge, s'étaient dépéché.e.s de la justifier.

Imagine toi un étudiant britannique de deuxième année de sociologie tenant une pancarte du parti ouvrier-socialiste et criant « Touche pas à la RPDC [1] » à l'extérieur de ton foyer étudiant. Cette image dans ta tête : c'est un homme, portant un short large, n'est-ce pas ? Il va te demander si tu veux aller boire un chai-latte, t'emmener à Bookmarks, t'expliquer la section ''féminisme'' et soudainement t'ignorer pendant six mois. C'est ma semaine d'intégration à la rencontre de la Socialist Society.

Septembre 2013, et trois personnes devant moi lisent Russia Today sur leurs macbook pros : « Un sondage officieux montre que la majorité de la Crimée préférerait un partenariat économique avec la Russie plutôt qu'avec l'Union Européenne. » Ça ne commence pas vraiment bien.

Un garçon de Cambridge portant un keffieh qu'il a acheté à Camden Lock tourne énergétiquement sa tête quand il entend ce qu'il pense être un nom russe dans la liste d'appel. Il me dit plus tard que s'il pouvait marier n'importe quelle nationalité, ce serait la russe. Je ne lui sourit pas, et lui dit que je n'ai pas de citoyenneté russe et qu'il me laisse tranquille.

La Société Marxiste de Londres distribue des tracts et leur en-tête est une image du Mont Rushmore avec les rochers aux visages de Lenine, Marx, Staline et Putin. Et si ce n'est pas déjà assez ahurissant, ces symboles sont suivi des mots « à bas l'impérialisme ».
Plus tard, nous allons tou.te.s au Lexington. Il y a la un pub quiz où l'équipe avec le nom le plus amusant gagne un paquet de chips Doritos. Quand les noms sont donnés, l'homme est stupéfait que 6 des 10 équipes s'appellent Crimea River. C'est bizarre et presque aussi décevant que les chips qui sont seulement des Cool original.

C'est 2017 et je suis à l'extérieur du bâtiment de l'école des études africaines et orientales (SOAS) avec une amie, et Jonty Leff, le candidat pour Hackney-Sud et Shoreditch du Parti révolutionnaire ouvrier s'approche de nous. Il commence mal « Salut les beautés. » Il nous tend un tract pour une rencontre célébrant le 100e anniversaire de la révolution février. Premier scandale : l'entrée coûte 48£. Il me dit qu'ils veulent plus de femmes impliquées dans leur mouvement parce qu'après tout, c'était en 1917 à Petrograd que le sexisme a périt. Il se tourne vers mon amie, une femme marocaine, et ajoute : « Tu sais, la révolution de 1917 était aussi la première défaite du racisme dans le monde moderne ! »

[...]

Lire la suite du témoignage sur MIA

 

Commentaire(s)

> -

Faudrait peut-être pas employer le mot génocide pour tout et n'importe quoi

sinon les génocides ne seraient pas réservés aux seuls marxistes mais concerneraient largement l'autre camp

> -

Faudrait peut-être lire les articles en entier pour ne pas commenter n'importe quoi

> ?

euh, qu'est-ce qu'il y aurait à tirer de 'global' sur ce témoignage londonnien sur les positions hallucinées d'un groupe MLM ultraminoritaire? et qu'est-ce que ce truc vient faire sur le site marseillais MIA? y a des maos à marseille qui arrivent à faire des trucs et certain.e.x.s cherchent à leur chercher des poux par débat anglo-saxon interposé? parce que franchement, vu l'état du monde, de la gauche, de l'impérialisme actuel, il faut être con (ou vraiment libéral refoulé) pour croire que les ennemis à battre en brèche sont les zinzins ML.

> L'oubli...

Il est bien long cet article sur MI... je l'ai donc lu en diagonale j'avoue.
C'est toujours utile de remettre les choses à leur vraie place, non? Le négationnisme, qu'il soit de gauche ou de droite, reste une vraie saloperie ou je me trompe? (et même le petit négationnisme ZADiste est une vrai saloperie, mais passons...)
Les crimes de masse commis sous le (les) régime marxiste d'URSS sont aussi important à rappeler que les autres... Notre mémoire ne doit jamais être sélective et il me semble être très important de regarder et de dénoncer les crimes ou tout autres trahisons qui sont faites par des gens aux "étiquettes politiques" plus ou moins proches de nous autres (de "gauche", "annarchistes", etc. Ha, les ét-ri-iquettes, c'est bien utile, mais pas facile à utiliser...!)
Les crimes et trahisons des marxistes communistes, que ce soit en Hongrie, en Ukraine ou ailleurs (en Espagne par exemple aussi) doivent être rappelées et étudiées. Il nous faut sans cesse faire vivre la véracité des faits et transmettre ces vérités aux générations qui suivent.
Si on laisse passer ces salopperies, on reste dans le même shéma et on reproduit les mêmes erreurs qui finissent en mêmes catastrophes... Et on permet à ce que des personnes restent dans l'ignorance et tombent dans les mêmes panneaux.
C'est sûr qu'il faut aussi prendre garde à ce que la lutte contre le négationnisme ne servent pas d'arguments aux réacs. Mais c'est là tout l'art de faire la part des choses...