[ZAD] Marche solidaire contre les violences policières et judiciaires

Mot-clefs: aéroport notre-dame-des-landes
Lieux: Notre-Dame-des-Landes ZAD

le samedi 8 novembre 2014 à 14:00

14h au Sabot (sur la D281)

Les membres et sympathisants du Collectif Copain44 sont révoltés par la mort de Rémy Fraysse, dramatique conséquence, tristement prévisible, de la volonté du pouvoir en place de réprimer par la violence policière et judiciaire l’expression de toutes nos contestations citoyennes.

Nous demandons que la responsabilité, non seulement de l’homme qui à lancé la grenade meurtrière, mais de tous les échelons de la hiérarchie décisionnelle qui ont mis en place les conditions de ce terrible drame, soient établies, reconnues et sanctionnées.

Nous demandons l’abandon immédiat de l’utilisation de toutes les armes dites « non létales » qui ont déjà tant de fois mutilé et tué, au Testet et ailleurs. Bien que révoltés, nous refusons de répondre par la violence et la destruction à cette violence institutionnalisée.

Copain 44 appelle à une marche unitaire le samedi 8 novembre 2014 à partir de 14h00 sur la Zad entre le Sabot, la forêt de Rohanne et la Chateigne, lieu où nous avons subit la même violence policière en 2012, mais où nous avons aussi su être solidaires pour y résister.

Copain 44

Link_go https://zad.nadir.org/spip.php?article2703

Commentaires

> Communiqués lu lors de la conférence de presse du 6 novembre

A l'appel de COPAIN 44, une marche aura lieu sur la ZAD, entre le Sabot et la Wardine. Une discussion sera organisée à l'arrivée.

Communiqué commun lu lors de la conf' de presse le mercredi 6 novembre:

Les différentes composantes du mouvement anti aéroport représentées ici par l'ACIPA, le CdPA, l'ADECA, ATTAC, COPAIN, le PG, EELV et des occupant-es de la ZAD sont révoltés par l'assassinat de Rémi Fraisse sur le site du Testet.

Ici, à NDDL, nous avons subi la violence policière, particulièrement lors de la tentative d'expulsion de la zone fin 2012. Nous connaissons et dénonçons le danger que représente les armes prétendument non létales de la police. Ces armes tuent comme elles viennent de le faire, mutilent comme lors de la manif du 22 février 2014 ou plus récemment dans la banlieue de Blois.

Nous refusons de nous laisser intimider et continuerons à lutter, ensemble, contre ce projet d'aéroport destructeur et réaffirmons notre solidarité avec les personnes en lutte au Testet, contre l'usine des 1000 vaches et ailleurs.

Prise de parole des occupant-es présent-es:

"Mourir pour ses idées c'est quelque chose mais c'est quand même relativement stupide et bête". L'ignominie de la déclaration de Carcenac, président du conseil Général du Tarn, ne nous étonne pas.
Rémi est mort face à une ligne de gendarmes mobiles: il nous parait très méprisant de l'oublier et de l'enfermer dans la caricature du militant pacifiste et amoureux de la nature.
Le gouvernement cherche à séparer gentils manifestants et casseurs violents. Nous trouvons nous, indécents, de comparer le bris de vitrines et le jets de cailloux avec l'assassinat d'un homme. Face à la mort de l'un des notres il n'est pas étonnant que la colère s'exprime. La vraie
violence c'est celle du capitalisme, qui tue tous les jours dans l'indifférence. La poice française, elle, tue trop souvent dans le silence, dans les banlieues et les centres de rétention.
Ils nous voudraient désunis mais nous trouverons solidaires, contre les violences policières et contre toute tentative d'expulsion de la ZAD.
Nous appelons à manifester sur la ZAD samedi 8 novembre et samedi 22 novembre à Nantes contre la répression.
Aujourd'hui le mouvement s'élargit aux lycées avec près d'une trentaine de blocage, nous espérons qu'il s'étendra encore.

Enfin, nous exprimons notre solidarité aux occupant-es de la ZAD du Testet dont Royal demande l'évacuation. Nous sommes convaincus que l'occupation du territoire est nécessaire pour empêcher le projt et nous
les soutiendrons de toutes les manières nécessaires.

NI TRAVAUX, NI EXPULSIONS,
RESISTANCE ET SABOTAGE!

> Hypocrisie des orgas citoyennistes

C'est sacrément hypocrite votre retournement de veste.

Je m'explique :
Dès les premiers jours suivant le décès de Remi Fraisse, les orgas citoyennistes anti-aéroport(que l'on connait bien sur le mouvement de résistance contre l'aéroport pour leur frilosité et désolidarisations fréquentes lors de violences policières) ce sont hâtées de prononcer leur neutralité, car cela n'aurait aucun lien avec la lutte de NDDL disaient-ils...

Ils ont même trouvé le moyen de se désolidariser et même dénoncer les violences des manifestants AVANT et APRES la grande manif de samedi dernier à Nantes.

Donc je dis que ce genre de communiqué, ça put la stratégie à plein nez !
Ces gens-là (pardon. Ces orgas-là) sont incapables de solidarité. Surtout quand il s'agit de se soulever contre l'Etat ou ses institutions (police / justice), puisqu'ils sont profondément républicains et qu'ils utilisent cette même Justice pour lutter contre l'aéroport.

Je ne suis pas surpris par ce revirement puisque c'est loin d'être le premier... Ils jalonnent les années de luttes contre NDDL, avis à celles et ceux qui ont encore un peu de mémoire.

Cessons de leur accorder le moindre crédit.

Un anarchiste qui désire l'insurrection et non la compromission