Série d'agressions islamophobes à Nantes et alentours

Mis a jour : le dimanche 8 novembre 2020 à 20:43

Mot-clefs: Racisme
Lieux:

Dans un climat politique irrespirable, où le racisme et l'islamophobie sont alimentés en permanence par les grands médias et la classe politique, trois agressions ont été commises en quelques jours à Nantes et Angers.

124355982_3480436568659158_6665849566426192549_o-medium

MUNITIONS AUX MOSQUÉES NANTAISES – Jeudi, la mosquée de Saint-Herblain et la grande mosquée de Nantes ont reçu des courriers de menaces, avec des balles. Le lieu de culte de Saint-Herblain, fermé en raison du reconfinement, a reçu trois cartouches. Elle n’avait « jamais reçu la moindre menace, ni connu le moindre problème » dit l’un de ses représentants. « On a entre 400 et 500 personnes de plusieurs nationalités qui viennent prier ici le vendredi. [...] Notre communauté en parle et elle commence à avoir peur. » L’association islamique de l’ouest de la France, qui gère la grande mosquée Assalam a reçu le même type de menace. Elle avait déjà été menacée en 2015, après les attentats de Charlie Hebdo

TAGS ISLAMOPHOBES A CHANTENAY – la boucherie turque située à l'ouest de Nantes, en bord de Loire, a été vandalisée à deux reprises par des racistes cette semaine. Dans la nuit de jeudi à vendredi, des tags ont maculé les murs : « la France aux français », « vive le porc », « rentrez chez vous ». Des vitrines et un téléviseur ont été cassés. Cette boucherie qui a ouvert il y a seulement deux mois a reçu le soutien des voisins.

AGRESSION RACISTE À ANGERS - Fin octobre, un étudiant venu de Jordanie et sa sœur ont été agressés alors qu'ils rentraient chez eux à Angers. L'attaque a commencé dans un bus : alors qu'ils discutaient en arabe, les deux jeunes ont reçu des invectives racistes du genre : « Est-ce qu’on est en France ? Alors on parle le français ». Alors qu'ils rejoignaient une résidence universitaire, ils étaient poursuivis et frappés par plusieurs auteurs, et conduits aux urgences. « Il a un œil au beurre noir, il a pris un coup sur le nez, avec une plaie. La sœur a aussi reçu des coups, avec des blessures plus légères à l’abdomen ». La justice traite le dossier avec une grande frilosité. Le procureur a déclaré « On peut se trouver dans une agression à caractère raciste, non pas qu’on en doute, mais cela mérite d’être vérifié ».

Derrière les paroles empoisonnées qui se répandent sur les plateaux télé, derrière les déclarations outrancières des dirigeants, derrière la psychose contre l'Islam entretenue après les attentats, l'extrême droite passe à l'acte. Les groupes fascistes sont peu nombreux mais organisés et violents dans l'ouest. Et malgré leurs nombreuses exactions ces dernières années, ils bénéficient d'une étonnante impunité.

Solidarité avec les musulmans et musulmanes attaqués.

Faisons front contre le racisme.

Link_go https://www.nantes-revoltee.com

Commentaire(s)