Expulsion du square Daviais

Mis a jour : le mardi 21 août 2018 à 10:46

Mot-clefs: / squat logement immigration sans-papieres frontieres
Lieux: Nantes

23 juillet 2018 : depuis 8h expulsion du square Daviais où vivaient 400 exilé.e.s

Dixg502wkaiziva-medium
evacuation du square Daviais

Article sur nantes.aveclesexiles.info :

Ce matin vers 8h, la préfecture a envoyé une 20aine de fourgons de CRS pour évacuer du square Daviais, les quelques 400 exilé.e.s qui y vivaient depuis près d'un mois pour certain.e.s, certes dans des conditions déplorables.

Cette expulsion était attendue puisque le tribunal administratif l'avait autorisé depuis la semaine dernière, la préfecture l'ayant saisi pour "risques sanitaires". Certains exilé.e.s ont d'ailleurs, suite à cela, cherché à s'installer à d'autres endroits sans attendre l'expulsion, ainsi l'occupation d'un lycée désaffecté a avortée notamment à cause de l'omniprésence policière...

Depuis ce matin les exilé.e.s de Daviais sont envoyé.e.s à la salle municipale d'Egalité où illes sont enregistré.e.s. On leur dit qu'illes seront informé.e.s dès que / si, des places d'hébergement sont trouvées... Tri et sélection continuent donc ici à Nantes et tou.te.s semblent dépassé.e.s par la situation.

"Fil info" sur twitter : https://twitter.com/search?q=%23daviais&src=typd

Communiqué de la Cimade : https://nantes.indymedia.org/articles/42229

Link_go Nantes avec les exilé.e.s

Commentaire(s)

> fil info

8h : Évacuation du square Daviais par les CRS

9h : Les exilé.e.s sont emmené.e.s à Égalité et enregistrés

10h : https://twitter.com/i/status/1021313257947246592

11h : Le square est quasi vide, les affaires restantes sont entassées dans de grandes bennes

13h : Le square est nettoyé, des barrières commencent à être installées tout autours, les CRS sont toujours aux abords
A Égalité, une dizaine de car de CRS pour encadrer l’enregistrement administratif des exilé.e.s, de l’eau, du pain et des pommes sont distribués par les soutiens.

14h : Il semblerait qu’il y ait une 100aine de places d’hébergement proposées par la préfecture et une 40aine d’autre par la mairie, sur les notifications il est fait mention de "plusieurs nuits" ça reste bien vague et instable. Les lieux d’hébergements sont des foyers dont plusieurs se trouvent dans d’autres départements, la stratégie de dispersion est claire... Et pour les dublinés il semblerait qu’une convocation à un autre rendez-vous soit donnée : Pour délivrer des OQTF ? Placer les personnes en rétention (CRA) avant expulsion du territoire ?

14h45 : Besoin de soutien à Égalité, il semblerait que les flics frappent des exilé.e.s...

Sur twitter :https://twitter.com/Nantes_Revoltee/status/1019866380051591168

#Nantes #Daviais #expulsion

Un exilé plie sa tente avec rage : "Vous n'avez rien compris ! Vous, les français, vous faites la guerre dans mon pays, et moi je n'ai même pas le droit de dormir dehors ?"

> rectification

Réctification sur les places d'hébergement : 87 proposées par la pref et 60 par la mairie.
Conf article presse océan : http://www.presseocean.fr/actualite/nantes-migrants-la-ville-met-a-disposition-60-places-dhebergement-23-07-2018-277735

> Appel à soutien

18h : Appel à manifester notre indignation et notre soutien et solidarité aux exilé.e.s de toutes les façons possible : partout donnons de la visibilité à ce qui est en train de se passer et à nos opinions !

Expulsion du square #Daviais à #Nantes
?? 200 places d'hébergement pour 400 personnes
?? 3e expulsion en 1 mois
?? absence de solutions pour l’ensemble des personnes en situation de grande vulnérabilité
?? Déplacer le problème ne résoudra rien !https://t.co/9jKSiRqSfa pic.twitter.com/EvWPzUgglf

— La Cimade (@lacimade) 19 juillet 2018

Les hastags sont super mais tous le monde n’est pas derrière l’écran ;)
Pour le soutien plus "concret" : n’hésitez pas à contacter l’autre cantine pour filer des coups de main à la cuisine et la distribution. Les dons de matériel de camping et couchage seront certainement également bienvenus...

> nouvelle occupation

Les exilé.e.s expulsés hier du square Daviais sont maintenant dans l’ancien lycée Leloup-Bouhier qui appartient à la ville.