Pour le Boycott des entreprises israéliennes militaire au salon Aéromart de Toulouse

Mot-clefs: Resistances
Lieux:

Pétition mise en ligne le 14/03/2012 par : Campagne lancée, dans le cadre de la campagne BDS-France-Sud-Ouest,

par les associations : Couserans Palestine, Comité Palestine 12 Sud-Aveyron Millau et Saint-Affrique ; Comité Palestine de Rodez, BDS-Comminges, Gers Palestine, NPA 32, Collectif Palestine Libre - Toulouse, le Croissant Fertile, Stop apartheid, Collectif Palestine 65 - AFPS, Comité Palestine Figeac, Comité Palestine 47, Comité Palestine 81, COT, MAN 81, NPA Albi, PG 81, AFPS 82, Collectif Palestine Volvestre, UJFP et le Collectif Solidarité Palestine 31 (AP31, AFPS, CCFD, CCIPPP, Le Cri, Génération Palestine, GUPS, Collectif «La guerre tue», LDH, Maison de Quartier de Bagatelle, Mouvement de la Paix(Comité 31), MRAP, Parténia, Stop Apartheid Toulouse, FSU, Solidaires, UD-CGT, Les Alternatifs, C&A, EELV, FASE, MJCF, Motivé-e-s, NPA, PCF, PG, Partit Occitan)

Elle sera envoyée à : M. M. Malvy, Président du Conseil Régional de Midi-Pyrénées,22,boulevard du Maréchal-Juin, 31406 Toulouse Cedex 9

Signez la pétition ici : http://www.cyberacteurs.org/cyberactions/boycott-entrep....html

C’est dans le cadre de la Campagne de Boycott-Désinvestissement-Sanctions (BDS-France) pour dénoncer l’illégalité et la violence de l’occupation israélienne en Palestine et l’apartheid imposé par Israël, reconnu en novembre 2011 comme crime de guerre par le Tribunal Russel, et dénoncé devant la Commission des affaires étrangères, en décembre 2011 par le Rapport Glavany sur la Géopolitique de l’eau, que nous vous interpellons au sujet de la Convention d'affaires Aéromart 2012, qui doit se dérouler à Toulouse en décembre prochain, et dont vous êtes les organisateurs principaux en tant que Présidents du Conseil Régional de Midi-Pyrénées et de Midi-Pyrénées Expansion.

Au moins 7 entreprises israéliennes (1), équipant les forces armées militaires israéliennes, sont annoncées comme participantes ; soit 7 entreprises ayant permis, entre autres, techniquement à leur Etat une offensive meurtrière sur Gaza en hiver 2008/2009 : des crimes de guerre voire contre l’humanité reconnus par l’ONU (Rapport Goldstone en octobre 2009).

[ 1 362 participations ]

Plus d'infos

Les signataires de ce courrier, s'appuyant sur l'argumentaire développé ci-après, vous demandent instamment de vous assurer que ces entreprises ne participeront pas à Aéromart 2012 et, ainsi d'être fidèle à l'esprit de l'engagement écrit en date du 1er février 2011, de M. M. Malvy, selon lequel « les PME [de Midi-Pyrénées] accompagnées [dans le cadre de la mission économique 2011 de la Chambre de Commerce France-Israël] ne doivent pas être du secteur de la défense et de la sécurité. » : cette exigence d'exclusion des secteurs de la défense et du sécuritaire, ne devrait-elle pas s'appliquer aux institutions qui la notifient et aux entreprises que ces institutions reçoivent ?

1. M. Malvy avançait son devoir de créer des emplois au niveau régional, lors de rencontres avec les organisations régionales de solidarité internationale engagées auprès du peuple palestinien.
Il s’agissait alors du soutien apporté par le Conseil Régional de Midi-Pyrénées à la Chambre de Commerce France-Israël, pour la réalisation de missions économiques visant à développer les relations entre entreprises de la région et Israël, au risque que les premières contribuent directement ou indirectement à la politique coloniale israélienne.

A l'heure avancée du développement durable et de la remise en cause profonde du modèle économique dominant, nous, citoyen-ne-s et habitant-e-s de la région Midi-Pyrénées, questionnons le sens d'une politique de développement économique régional qui s'appuierait sur l'oppression. La région Midi-Pyrénées est dotée de nombreuses autres niches économiques.

Nous vous interpellons donc sur la tenue d'Aéromart 2012 et spécifiquement sur la participation des entreprises israéliennes susmentionnées (1), qui promeut des technologies faisant sortir la Région Midi-Pyrénées de son champ de compétences exclusivement civil.

2.La région Midi-Pyrénées, à travers ses coopérations, soutient avec conviction le peuple palestinien.
Nous le reconnaissons. Pour autant, nous nous questionnons sur la durabilité de tels soutiens si parallèlement des entreprises2 qui produisent les moyens de destruction des réalisations issues de ces coopérations ont voix au chapitre au niveau régional.
Ainsi, en est-il de l'accès à l'eau qui fait partie de ces coopérations alors que cette ressource fait l'objet :
d'appropriation en toute illégalité au regard du Droit international dans le cadre de la construction du Mur par l'Etat d'Israël,
·de destruction des infrastructures pour permettre l’approvisionnement en eau potable lors des massacres commis dans la bande de Gaza à l'hiver 2008/2009 ou pour les bédouins au Néguev.

Ainsi, en est-il du droit à l'éducation qui fait l'objet de ces coopérations avec l'attribution de bourses à des étudiants, alors que les lieux d'éducation sont sur place détruits (rappelons pour mémoire la destruction du Ministère palestinien de l'Education à Ramallah lors de l'opération Rempart en 2002) ou que l'accès à ces lieux est entravé par des centaines de check-points.

Messieurs les Présidents, nous, organisations, associations ou citoyens de la Région Midi-Pyrénées, signataires de cette lettre, sommes engagés dans la création d'une société qui au quotidien est vigilante sur ce qu'elle construit concrètement en matière de solidarité et justice sociale nationale et internationale.
A ce titre, nous ne souhaitons pas être engagés par l'oppression qu’un Etat hautement militarisé impose à son voisin.

C'est pourquoi, puisque vous êtes nos représentants officiels et que vous faites usage de l'argent public, nous vous demandons de vous assurer que ces 7 entreprises ne participeront pas au salon Aéromart 2012. Dans le cadre des valeurs que nous défendons avec vous,
celles-ci ont une place particulière en ce qu'elles participent à une activité grandement symbolique en matière d'injustice. Or il s'agit bien de construire dès aujourd'hui cette société de demain que depuis toujours nous espérons juste.

En vous remerciant de votre attention et en restant dans l’attente de votre réponse

1 Aeromoz corp, Amicell-Amit industries, Elbit systems, Israel Aerospace Industries, Matechet Carmel LTD, Kanfit LTD, Orbit technologies LTP

2 Par exemple Elbit systems : http://www.whoprofits.org/company/elbit-systems

http://www.bdsfrance.org/index.php?option=com_content&v...rance

Commentaire(s)

> pourquoi que les entreprises israéliennes ?

Le salon aéromart, que du beau linge :

http://www.bciaerospace.com/toulouse/index.php?option=c...ng=fr

ce sont toutes les entreprises qui fournissent les armées qu'il faut boycotter, ne pas s'en tenir aux seules entreprises israéliennes. Les bombardements ailleurs ne sont pas plus propres.

Rien que pour les françaises, il y a entre autres Dassault, Safran

Il faudrait un jour arrêter de ne voir le monde que par le petit bout de la lorgnette du PO !

> et sur la France ?

la France est toujours le 4e pays exportateur d'armes mondial et le volume a même comme une tendance à augmenter ...

http://blog.mondediplo.net/2012-03-21-Le-commerce-des-a...crise

... "Selon l’institut de recherche suédois SIPRI, qui vient de publier ses dernières estimations [2], la France connaît même, sur la période 2007-2011, une augmentation de 12 % de ses exportations par rapport à la période 2002-2006 — une tendance qui devrait se confirmer en 2012, compte tenu des quelques grands contrats en cours de finalisation, tels que les ventes du Rafale à l’Inde, ou des bâtiments de projection et de commandement (BPC) type « Mistral » à la Russie.

Les exportations françaises représentent 8 % des exportations mondiales : 51 % en direction de l’Asie et l’Océanie ; 22 % vers l’Europe et 12 % vers le Proche-Orient. Les trois premiers clients de l’industrie militaire française pour la période 2007-2011 sont Singapour (20 %), la Grèce (10 %) — « On comprend mieux tout l’enjeu pour la France que la Grèce ne tombe pas en faillite… », écrit Bouveret — et le Maroc (8 %)." ...

Mais ça, il ne faut pas en parler quand on est antisioniste pur et dur.

> Trolls toujours actifs

Dès qu’on touche à leur Etat raciste, ils nous suggèrent d’aller voir ailleurs. C’est tellement répétitif qu’il suffit de zapper comme la pub à la télé pour revenir à l’essentiel.

Plusieurs mises au point avaient déjà été faite ici par la modération, mais ils sont tellement accro qu’ils ne peuvent pas s’en empêcher. Au lieu de perdre votre temps à prêcher entre vous, allez donc commenter sur le militarisme français, mais sur VOS articles.

Que je sache, le commerce des armes est à bannir partout, mais plus précisément quand un pays pratique le terrorisme institutionnel, le colonialisme, le racisme, l’apartheid, l’occupation et le nettoyage ethnique.

Collaborer avec Israël, c’est vouloir la guerre :

http://nantes.indymedia.org/article/24704

http://nantes.indymedia.org/article/24696

> et collaborer avec la France ?

ce sont les interventions en Aghanistan, en Libye, en Afrique, il n'y a aucun relent colonialiste ou raciste, juste un essai de remettre à leur place des civilisations inférieures. Il ne faut surtout pas confondre avec Israël qui est noté +++ sur toutes ces notions.

> « leur Etat raciste »

Va balancer tes accusations infondées et tes amalgames ailleurs. Il y a des sites spécialisés pour ça.

> La France complice du nettoyage ethnique en Palestine

Non à la collaboration militaire entre la France et Israël

La décision d’achat par la France de drones israé­liens, date de l’été 2011. Suite au débat par­le­men­taire que cela pro­voque, une triste réalité apparaît : la France et Israël col­la­borent sur le terrain mili­taire. C’est d’une rare indécence.

La guerre contre le peuple pales­tinien à Gaza il y a trois ans est qua­lifiée selon le rapport du juge Gold­stone de « crime de guerre, voire de crime contre l’Humanité ». Fort de son impunité cet Etat main­tient le blocus de ce ter­ri­toire pales­tinien au mépris de toute consi­dé­ration huma­ni­taire. Sa marine de guerre, au mépris du droit maritime s’attaque aux flot­tilles de la Liberté I et II qui veulent le briser. Bom­bar­de­ments, raids cri­minels se pour­suivent avec son cortège de vic­times et de ruines. L’entreprise d’apartheid, comme la session du tri­bunal Russel du Cap de novembre dernier vient de qua­lifier Israël se poursuit avec la construction du mur, la pour­suite accé­lérée de la colo­ni­sation et l’expulsion des Pales­ti­niens en par­ti­culier à Jéru­salem, tandis que la Résis­tance popu­laire est sau­va­gement réprimée par l’armée d’occupation. Des mil­liers de Pales­ti­niens dont femmes et enfants peuplent les prisons. Leurs droits nationaux sont niés.

La col­la­bo­ration mili­taire avec Israël, réin­tro­duite depuis 1995 selon les ser­vices du Premier Ministre, est donc abso­lument à pros­crire. Elle ne peut être qu’un encou­ra­gement à la pour­suite des crimes.

L’AFPS Nord-​​Pas de Calais, répondant à l’appel de la société civile pales­ti­nienne de 2005, place son combat contre cette col­la­bo­ration dans le cadre du Boycott/​Désinvestissement/​Sanctions contre Israël. Elle appelle à une cam­pagne uni­taire ce sujet. La pétition contre l’achat de drones israé­liens doit être signée mas­si­vement. Les ini­tia­tives seront déve­loppées en direction et avec les élus afin qu’il soit mis un terme à cette col­la­bo­ration mili­taire indigne d’une France de soli­darité attachée au droit international.

> et ça continue, toujours et toujours

que fais-tu des traités de vente d'armes entre la France entre la france et d'autres pays ?

"La France commerçait, en 2010, avec nombre de pays touchés par la vague de révoltes qui traverse le monde arabe : le Barhein (9,8 millions d'euros de livraisons d'armes françaises en 2010), l'Egypte ( presque 40 millions d'euros), la Tunisie (1 million d'euros, et près de 55 millions d'euros d'autorisations d'exportation de matériel de guerre au régime sur 2009-2010), la Libye (35 millions d'euros de commandes et près de 90 millions d'euros de livraisons)... Le ministère des Affaires étrangères assure que Paris "a été très réactif" en interrompant tout de suite toutes les livraisons d'armes dans les pays concernés.

Mais "ce n’est qu’à la fin de l’année 2012 que nous saurons avec exactitude si des armes françaises ont été livrées en 2011 à la Tunisie, la Libye et à Bahreïn", observe Zobel Behalal du CCFD-Terre Solidaire."

http://tempsreel.nouvelobs.com/monde/20111027.OBS3334/v....html

sans parler des contrats avec la Chine et autres.

Qui peut jurer que les armes françaises ne servent pas à la répression ?

Alors ? un BDS contre la france ? Tant qu'on est à interdire à un pays (Israël) de vendre des armes, pourquoi ne pas l'interdire à TOUS les pays ?

> Revenons à nos moutons

Cette défense de l’Etat raciste devient pathétique. Arrivé à ce stade, on ne peut qu’exprimer notre commisération à une pauvre personne qui s’est trompée d’article.

Mais que ça ne nous empêche pas de revenir à l’essentiel.

La collaboration "France-Israël" : une complicité criminelle

[…] Il n’y a pas que l’impérialisme américain, même si il reste l’ennemi principal des peuples du Moyen-Orient. Il n’y a pas que Sarkozy et ses amis de la Star Academy sioniste de France, à commencer par les 111 députés qui se déclarent soutenir le sionisme dont l’abject raciste Claude Goasguen, à commencer par Delanoë, à commencer par les piètres penseurs de la réaction les Bernard-Henri Lévy, Glucksman Finkielkraut, Adler and co, défenseurs acharnés d’un « choc des civilisations » à la sauce hexagonale.


En fait, l’impérialisme français soutient depuis 60 ans les forces qui colonisent la Palestine. L’occultation de cette vérité a semé bien des illusions. De la Révolution algérienne à l’invasion du Liban en 1982 et en 2006 en passant par la guerre du Golfe de 1991, les impérialistes français et les sionistes ont su allier leurs objectifs essentiels. Depuis 1957, dans le désert du Néguev, les firmes françaises Saint Gobain et Dassault ont développé le programme nucléaire sioniste.
[…]

http://liberonsgeorges.over-blog.com/article-18250959.html

> Ce qui est vraiment pathétique

c'est de voir une « défense de l’Etat raciste » là où il n'y en a pas. Tu confonds défense et refus de faire une fixette.

> Quand Israël ne se gêne pas pour boycotter ce qui le dérange

Israël rompt tout contact avec le Conseil des droits de l'homme de l'ONU

"Le ministère israélien des Affaires étrangères a annoncé lundi avoir décidé de rompre tout contact avec le Conseil des droits de l'Homme de l'ONU, à la suite de l'annonce par cette instance d'une enquête sur les conséquences de la colonisation.

"Le ministère des Affaires étrangères a pris la décision de rompre tout contact avec cette organisation", a affirmé à l'AFP le porte-parole du ministère, Yigal Palmor, précisant que cette mesure n'avait pas encore été notifiée au Conseil.

Ce dernier a déclenché la colère d'Israël après avoir donné jeudi son feu vert à la mise sur pied de la première mission d'enquête internationale indépendante sur l'impact des colonies israéliennes dans les Territoires palestiniens occupés, y compris Jérusalem-Est.

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a aussitôt fustigé "l'hypocrisie" du Conseil des droits de l'Homme tandis que les Affaires étrangères qualifiaient sa décision de "surréaliste".

Le chef de la diplomatie, Avigdor Lieberman, avait laissé entendre dimanche qu'Israël allait cesser de coopérer avec cette instance des Nations unies.

"Cet organisme hypocrite n'a rien à voir avec les droits de l'Homme. Son parti pris et son manque d'objectivité sont évidents, et nous n'avons aucune raison de coopérer avec lui", avait affirmé M. Lieberman.

"Nous ne serons pas acteurs dans ce théâtre de l'absurde car 70% des décisions de ce Conseil sont hostiles à Israël. Nous envisageons de demander aux pays libres, comme les Etats-Unis, de s'en retirer", avait-il ajouté.

Israël ne fait pas partie de ce Conseil, mais a le droit de s'y exprimer dans certaines conditions. Il ne peut ni voter ni présenter de motions.

La résolution du Conseil a été saluée en revanche comme "une victoire" par l'Autorité palestinienne du président Mahmoud Abbas."

http://tempsreel.nouvelobs.com/topnews/20120326.AFP1419....html