une congrégation catholique commémore un cardinal antisémite

Mot-clefs: Racisme
Lieux:

la mémoire courte?

A l'occasion de la journée de la shoah, les Salésiens prétendent commémorer une grande figure historique de l'antisémitisme de l'église polonaise, présenté comme " un ami des juifs"
A l'occasion du 27 janvier, commémoration de la shoah, les salésiens ont choisi de mettre en avant la mémoire du cardinal Hlond, primat de pologne pendant la seconde guerre mondiale et dans l'immédiate apres guerre.

au mépris de toute vérité historique, ils osent présenter ce prélat, farouchement antisémite, comme un " ami des juifs".

http://www.infoans.org/1.asp?sez=1&sotSez=13&doc=6048&l...gua=4

Toutes les études historiques établissent pourtant, de façon irréfutable, l'antisémitisme viscéral de la hiérarchie de l'église polonaise, avant, pendant et après la seconde guerre mondiale.

Le cardinal Hlond pour sa part eut, en temps que primat de pologne, la lourde responsabilité morale de justifier les pogromistes polonais ( et ceux de kielce en particulier) de la période 1945/1948, période pendant laquelle de 1500 à 2000 juifs survivants trouvèrent la mort en pologne

à lire :

Le primat de Pologne
«chrétiennement antisémite»

Un antisémitisme meurtrier a contribué à
rendre la Pologne « Judenfrei »

http://www.revisitee.org/art-11.html

et aussi :

Relations between the local Church and Polish Jews reached a low point in 1935, when Cardinal Hlond, the Prelate of Poland, called for a boycott of Jewish businesses, saying, "There will be a Jewish problem as long as Jews remain (in Poland)."

http://www.ce-review.org/01/14/orlet14.html

et encore :

"La hiérarchie catholique demeurée très puissante est toujours restée marquée par son antisémitisme militant d’avant-guerre. Le cardinal Hlond qui dirigeait le clergé polonais après-guerre et a refusé à l’époque toute condamnation des violences antisémites, avait lui-même publié en février 1936 une « lettre pastorale » destinée à être lue dans toutes les Eglises, dénonçant les Juifs qui « combattent l’Eglise catholique. Libres-penseurs, ils représentent l’avant-garde de l’athéisme du bolchevisme et de la révolution… Les Juifs propagent la littérature pornographique, commettent des fraudes, pratiquent l’usure et sont même impliqués dans l’esclavagisme… »

http://memorial98.over-blog.com/article-16062440.html

Commentaire(s)

> merci

Merci de relever l'antisémitisme.Qu'il soit chez les institutrices, les bibliothécaires, les membres d'association, le milieu festif..il se répand comme de la poudre.Les bourgeois de la fonction publique adorent ça.Et comme ils sont aussi dans les associations "humanistes" hum hum...à parader..

Je me demande même s'il n'y a pas une volonté d'affamer ceux qui sont contre l'antisémitisme.

> ici aussi

Et pendant ce temps les nazillons à Hoenheim…

Les DNA ont fait, enfin, leur une sur les incendies criminels!

http://www.lalsace.fr/actualite/2011/01/28/incendies-cr...mmees

Assez des communiqués de presse mollement indignés!

Que fait la police?

Qu’on ne nous fasse pas croire qu’elle ne connait pas les identitaires alsaciens capables de faire ça ou de commanditer ces actes. On attend le coup de pied dans la fourmilière. Quant aux « intellos » qui sur leurs sites encouragent le racisme anti turc ou islamophobe, on les connait aussi. Alors? Certes la liberté d’expression existe et on y est attaché même pour les crapules nazies, et les petits Brasillach du 21e siècle, mais en cherchant bien, on doit trouver de quoi les coincer judiciairement, non? Comme le F-hHine et Alsace d’Abord.

Si vous n’avez pas encore signé la pétition, c’est le moment!

http://la-feuille-de-chou.fr/?p=16236

Mercredi à 18h la LDH appelle à un rassemblement place de la République (menacée par ces crétins à mettre hors d’état de nuire (strasbourg)

> au mal comprenant

c'est pourtant clair, non ?

On ne brule pas les livres, pas plus que les gens

Laissons cela à d'autres

> liberté d'expression ? ah bon

Entre refuser de bruler des livres et se dire attaché à la liberté d'expression des nazis il y a tout un chemin sinueux dans lequel je ne m'aventurerai pas.

Par ailleurs, il n'est pas question de livres mais de croix gamées taggés sur des habitations. Faut il aussi tolérer les croix gammées sur les murs au nom de la liberté d'expression ?

De toute façon, l'obsession de la loi gayssot n'a pas lieu d'etre dans cette histoire : Il s'agit de violence racistes avec volonté d'homicide (incendie).

> On l’aura bu jusqu’à la lie

Pour ceux qui ne seraient pas au courant, Mémorial 98, Hapoel et actionantifasciste sont une seule et même identité qui se repasse ses articles. Trois pour le prix d’un.

Pas étonnant de voir s’y presser les amateurs de sensationnel et de détails croustillants sur le complot antisémite. Les plus gratinés sont sans conteste Hapoel, mais les autres ne sont pas mal non plus.

Le point commun, c’est un complotisme délirant, très sélectif et axé uniquement sur l’antisémitisme, qu’ils vont dénicher dans les endroits les plus inattendus.

La chanson « Nuit et brouillard » de Jean Ferrat, une triste ambiguïté tristement révélatrice

http://www.hapoel.fr/2010/03/la-chanson-nuit-et-brouill...rice/

Zemmour vs Bensaïd

http://www.hapoel.fr/positions-de-hapoel-haantifashisti...said/

Hapoel : Le NPA décrète que « l’antisémitisme de gauche n’existe pas »

http://actionantifasciste.fr/?p=1188

La France entre dans l’époque des pogroms

http://www.hapoel.fr/positions-de-hapoel-haantifashisti...roms/

Un prolétaire mort à Bobigny : sa mémoire déjà bafouée par les antisémites

http://www.hapoel.fr/positions-de-hapoel-haantifashisti...grom/

L’UJFP : de caution juive à complice de l’antisémitisme

http://www.hapoel.fr/positions-de-hapoel-haantifashisti...isme/

Au moment où on nous bassine avec les sites « douteux » que fréquenteraient les antisionistes, il serait bon d’être plus circonspect dans le choix de ses sources.

> Bizarre

@16:11. Tu nous donnes à lire des extraits de deux des sites cités comme n'en faisant qu'un, mais pas du troisième.

Pourquoi ? Y a quelque chose qui grince ?

J'y suis allé sur http://memorial98.over-blog.com/ et j'ai rien vu de «douteux». Et d'abord c'est pas «axé uniquement sur l’antisémitisme», puisqu'on y traite de Zemmour, des dictatures en général, des propos d'Hortefeux sur les "auvergnats", des positions du FN sur la double-nationalité, etc..

Ce serait pas toi qui nous fait une fixette en fait ?

> MEMORIAL 98

L'association MEMORIAL 98, qui combat contre le racisme, l’antisémitisme et le négationnisme a été créée en janvier 1998, lors du centenaire de l'affaire Dreyfus.

Son nom fait référence aux premières manifestations organisées en janvier 1898, pendant l'affaire Dreyfus, par des ouvriers socialistes et révolutionnaires parisiens s'opposant à la propagande nationaliste et antisémite.

Articles récents

Marine Le Pen récidive déjà.

Abattre toutes les dictatures

Le Pen : l’antisémitisme jusqu'au bout.

Zemmour en procès : l’objet du scandale

Tunisie, Algérie : solidarité

Grèce : les prélats antisémites et négationnistes.

Qui veut se faire piéger par Marine Le Pen ?

Hortefeux doit partir !

Mémoire: la Nuit de Cristal des nazis

Frêche: retour sur une dérive

> « Antiracisme » très sélectif

Si on va sur le site d’hapoel, on voit qu’une partie des articles sont repris directement de Mémorial 98.

Notamment « Sur le nouveau scandale antisémite du Vatican », qu’on retrouve sur les trois sites. C’est toujours le même genre d’article. Hapoel et Action Antifasciste, c’est carrément la même chose. Quant à Mémorial 98, Hapoel le cite dans la liste de ses « amis », les organisations fréquentables.

« Hapoel et l’Action Antifasciste évidemment, les marxistes-léninistes-maoïstes du PCMLM, les anarcho-syndicalistes de la CNT-AIT, la revue Ni Patries Ni Frontières, le blog Luftmenschen, et la revue Non Fides qui n’existe plus. Mais aussi l’association Mémorial 98 (qui n’est malheureusement pas d’extrême-gauche), et des individus par ci par là, souvent des anarchistes. »

http://www.hapoel.fr/2010/05/extreme-gauche-et-resistan...edia/

> Tout et son contraire

D'abord ça : «Mémorial 98, Hapoel et actionantifasciste sont une seule et même identité qui se repasse ses articles»

Ensuite ça : «Mémorial 98 (qui n’est malheureusement pas d’extrême-gauche)»

La prochaine c'est quoi ?

> Remarque

Avec des arguments de ce genre, pas mal de sites antisionistes seraient également une même et seule entité, vu le nombre de textes communs qui y figurent.

Avec ce genre d'arguments, tous les sites ou Patrice Bardet s'exprime seraient aussi une seule et même entité.

On indiquera à Patrice Bardet que le site de l'Action Antifasciste précise bien qu'Hapoel est un de leurs groupes, comme complot enfin dévoilé à nos yeux ébahis, on repassera.

Après le problème qu'il pose est pour une fois bien réel: qu'est ce que la liberté d'expression, ce nouveau dogme institué en valeur suprême par des gens qui se disent révolutionnaires.

Si on ne dit "on ne brûle pas les livres", mais qu'on pense que les croix gammées sur les murs sont intolérables, il y a une énorme contradiction: plus la quantité de saloperie nazies est grande, moins on doit la censurer ?

Ou alors, ne doit on critiquer que les actes ? Mais alors, si on déconnecte la parole de l'action concrète, comment combat-on le fascisme ? Le provocateur antisémite est-il moins dangereux que le bonehead qui est passé à l'acte sur la base des provocations ? Celui qui publie une liste de nom de salauds "sionistes" doit-il être défendu, quand celui qui en tire la conséquence et massacre les "salauds" sera puni ?

Défendre la liberté de Faurisson et hurler contre les cervelles brulées qui font le sale boulot, voilà une position ou l'on n'aimerait pas se retrouver.

Au fait "Bagatelle pour un massacre" est-il vraiment la même sorte de chose que " La Trève" de Primo Levi , par exemple, la catégorie de "livre" ne bloque-t-elle pas un peu la réflexion sur ce qu'il convient de faire avec les écrits racistes, antisémites et négationnistes ?

> Enfin, un peu de lucidité

Même si c’est involontaire, notre brillant raisonneur vient de démolir les arguments inquisitoriaux de ses amis.

Car ceux-ci ne demandent rien moins que la CENSURE A PRIORI (effective sur certains Indymedia) de tous les sites qui auraient pu publier les mêmes textes que des sites qu’ils ont catalogués comme « infréquentables ». Ça peut même aller très loin, comme Indy Paris qui censure même systématiquement Info-Palestine ou le Bulletin Palestine, et qui refuse des pétitions ou des appels unitaires à manifestation simplement parce que la Capjpo figure parmi les signataires.

Inutile de préciser que nous n’avons rien de commun avec ces pratiques, et que nous n’avons jamais demandé de censure de qui que ce soit. Pourtant, selon cette même logique, il semblerait naturel de considérer ceux qui ont des rapports militants avec des gens qui professent un communautarisme exacerbé, qui sont pour le rétablissement de la peine de mort contre les tueurs de juifs, qui se baladent avec des portraits de Staline, comme indignes de participer à un site comme Indymedia.

> Quel rapport avec la choucroute ?

Merci à 04:14 de nous lâcher avec ses fixettes et de rester sur le sujet. Jusqu'à présent, à par lui, personne n'a parlé de la gestion des commentaires et personne n'a causé de Staline et de sa moustache.