Air France et Bouygues attaqués à Paris en solidarité avec tous les enfermés

Mot-clefs: Actions directes
Lieux:

Dans la nuit du jeudi 12 au vendredi 13 juin, deux entreprises collaborant avec l'Etat ont été attaquées à Paris.

Dans la nuit du jeudi 12 au vendredi 13 juin, deux entreprises collaborant avec l'Etat ont été attaquées à Paris.
Dans le 9ème arrondissement, rue du Faubourg Poissonnière, une agence Air France a eu toutes ses vitrines brisées et un slogan a été taggué dessus : "SABOTONS LA MACHINE A EXPULSER". Air France prend en charge volontairement l'expulsion de la plupart des sans-papiers arrêtés.
Dans le 20ème, rue des Pyrénées, c'est une agence Bouygues Telecom, l'entreprise Bouygues étant l'un principaux contructeurs de prisons et de centres de rétention, qui a eu ses vitrines endommagées et tagguées "FEU AUX PRISONS".

Rappelons que l'Agence Air France du Faubourg Poissonière avait déjà été attaquée de manière similaire il y a deux mois.

Continuons à harceler les entreprises qui font leur fric en construisant des prisons ou en expulsant des sans-papiers !

Ces actions ont eu lieu dans le cadre de la semaine de solidarité sans frontières avec Isa, Farid, Ivan, Bruno, Damien, tous mis en examen sous une juridiction antiterroriste pour s'être révolté contre ce monde et avoir participé à des luttes contre les expulsions et contre tous les enfermements. Isa est encore incarcérée à la prison de Lille.
Cette semaine est l'occasion d'exprimer, chacun à sa manière, sa solidarité avec tous les enfermés et tous les révoltés.

DESTRUCTION DES PRISONS

LIBERTE POUR ISA ET LES AUTRES