Suite Rennes-Tours : expulsion d'une femme congolaise et son enfant de 16 mois

Mot-clefs: Immigration/sans-papierEs/frontieres
Lieux: Rennes Tours

Bemenka Benkay, de nationalité congolaise, et son enfant Mickaël âgé de 16 mois (né en France) ne sont pas expulsés. Mais en garde à vue en attente d'une comparution immédiate

Bemenka Benkay, de nationalité congolaise, et son enfant Mickaël âgé de 16 mois (né en France) ne sont pas expulsés. Madame a refusé d'embarquer. Madame et son fils sont en garde à vue à la gendarmerie de Vern sur Seiche (à côté de Rennes), téléphone 02 99 62 90 32. Madame devrait être présentée devant le tribunal en comparution immédiate aujourd'hui. Nous vous invitons à téléphoner à la gendarmerie au numéro ci-dessus, au tribunal de Rennes 02 99 65 37 37 et aux numéros de la préfecture d'Indre et Loire pour demander la libération de Madame et de son enfant.
bureau des étrangers 02 47 64 76 73
cabinet du préfet au 02 47 64 76 23
Tours le 29/02/08
JC pour
Collectif de Soutien aux Demandeurs d'Asile et aux Sans Papiers
0634196498
csdasp37@no-log.org

Suite Rennes-Tours : expulsion d'une femme congolaise et son enfant de 16 mois

Bemenka Benkay, de nationalité congolaise, et son enfant Mickaël âgé de 16 mois (né en France) ne sont pas expulsés. Madame a refusé d'embarquer.

Madame et son fils sont en garde à vue à la gendarmerie de Vern sur Seiche (à côté de Rennes), téléphone 02 99 62 90 32.

Madame devrait être présentée devant le tribunal en comparution immédiate aujourd'hui.

Nous vous invitons à téléphoner à la gendarmerie au numéro ci-dessus,
au tribunal de Rennes 02 99 65 37 37
et aux numéros de la préfecture d'Indre et Loire pour demander la libération de Madame et de son enfant.
bureau des étrangers 02 47 64 76 73
cabinet du préfet au 02 47 64 76 23

Tours le 29/02/08
JC pour
Collectif de Soutien aux Demandeurs d'Asile et aux Sans Papiers
0634196498
csdasp37@no-log.org

Commentaire(s)

> Libération de Bemenga et de Mickaël

Je vous envoie un mail de nos amiES de Tours confirmant la libération de Bemenga et de Mickaël. Ce n'est qu'un premier pas sur la route de la régularisation; à nous de poursuivre cette route jusqu'au bout!

-pj49-

"Grâce à la forte mobilisation de cette nuit devant le camp de rétention de Rennes Bemenga BEKAY et son fils Mickaël sont enfin libérés. Il a pu retrouver

son père et madame son compagnon : toute la famille est de retour à Tours.

Madame est assignée à résidence et devra comparaitre en avril devant le tribunal correctionnel car elle a refusé de sortir de sa cellule et donc d'être expulsée avec son fils.

Si cette nouvelle nous remplit de joie, la situation de madame reste toujours précaire. Il faut que cette femme soit régularisée, et qu'elle ne soit plus inquiétée par les autorités. En outre, elle doit être relaxée lors de sa comparution devant le tribunal correctionnel. Il est heureux que cette femme ait résisté afin que son enfant puisse vivre en famille.

Cette affaire a créé un grand émoi. Comment le gouvernement peut placer un

enfant en rétention, en le séparant de son père ?! Cela montre que le

gouvernement et les préfets vont très loin pour faire fonctionner la machine à expulser. La libération de Bemenga BEKAY et son fils est un grain de sable qui a enrayé cette horrible machine.

Malheureusement, d'autres personnes à Tours et ailleurs, vivant en famille ou pas, connaissent ou connaitront les conditions d'enfermement dans des camps de rétention. C'est inacceptable ! Toujours pour briser la machine à expulser, nous soutenons les luttes de sans papiers menées au sein de ces camps, comme ceux de

Vincennes, Mesnil Amelot... Nous dénonçons la répression dont sont victimes leurs acteurs.

Le Collectif de Soutien aux Demandeurs d'asile et aux Sans Papiers lutte pour la régularisation de tous les sans papiers, la fermeture et la destruction des camps de rétention.

Collectif de Soutien aux Demandeurs d'Asile et aux Sans Papiers

0634196498

csdasp37@no-log.org "