Solidaritat dab los antifascistas castelhans

Mot-clefs: Racisme
Lieux:

Comunicat de premsa d'Anaram Au Patac
Communiqué de presse d'Anaram Au Patac
L version française suit :

Comunicat d’Anaram Au Patac
Bordèu, lo 11 de Noveme de 2007

Anaram Au Patac moviment de l’esquerra revolucionnari occitana que denuncia l’assassinat de Carlos, un joen antifascista castelha de 16 ans dens ua estacion de metro en Madrid.

Mentre que l’etat espanhou qu’inculpa joens catalans pr’amor qu’expressan lo lor reget deu sistemi per cramatge de foto deu rei, qu’illegalitza un partit politic com Batasuna, que criminalitza tota la joenessa qui luta, que sia basca, catalana , castellana,… o encara antifascista, n’ac chepica pas briga de legetimitzar manifestacions fascistas.
En efeit, la manifestacion deus de la joenessa de democracia nacionau (DNJ, partit d’estrema dreta redicau espanhou deus violents). dont l’aperet qu’era « contra lo racisme espanhoú, contra la imigracion » qu’era ua manifestacion legau, qu’es a disèr tolerada e autoritzada per l’estat espanhoú qui non sembra pas aver tornat la soa pagina franquista…
De mei, desempuish ja quauques temps las atacas racistas e fascistas que’s han de mei en mei regularas e numerosas dens l’estat espanhoú, mès lo govèrn, eth, non bolega pas briga…
Au marge d’aquera manifestacion dens lo metro, joens antifascistas qu’estón agressats per fascistas en camin per la manifestacion. Mantuns antifascistas estón herits e un d’enter estó assassinat peu còp de costeth d’un fascista. Carlos, qui n’aveva pas sonque 16 ans qu’es mort pr’amor deu fascisme mes tanben pr’amor de la navera pèca deu govèrn espanhoú.

Anaram Au Patac que vou :
-denunciar aquesta navèra ataca fascista. Cada dia la violencia deus fascistas e racistas en tot genre que’s hé de mei en mei grana, mès nosaltres antifascistas tenem de precisar que contunharem de lutar e que n’i a pas nada agression shens responsa !

-denunciar tanben la part grana de responsabilitat de l’estat espanhoú e deu son govèrn qui hé la causida parciau de deishar fascistas dens las carreiras, mentre que negue la libertat d’expression, la causida parciau de legalitzar manifestacion qui pas jamei n’aurei devut l’estar, la causida parciau de’n pas illegalitzar partit d’estreme dreta e neo-fascista meileu que partits d’esquerra progressista.

Mes susquetot, peu biais d’aqueth communicat, Anaram Au Patac que vou balhar lo son sosten aus herits, se solidaritzar dab los antifascistas castelhans. E mes que tot qu’avem pensadas de las hortas entà la familha, los amics e los qui militan dab Carlos, dont la mort qu’es un arregret deus grans.

Comunicat d’Anaram Au Patac
Bordèu, lo 11 de Noveme de 2007

Anaram Au Patac mouvement de la gauche révolutionnaire occitane dénonce l’assassinat de Carlos, un jeune antifasciste castillan de 16 ans dans une station de métro à Madrid.

Alors que l’état espagnol inculpe des jeunes catalans car ils expriment leur rejet du système par des cramages de photographies du roi, qu’il illégalise un parti politique comme Batasuna, qu’il criminalise toute la jeunesse qui lutte, qu’elle soit basque, catalane, castillane,… ou encore antifasciste, cela ne le dérange pas du tout de légitimer des manifestations fascistes.
En effet, la manifestation de la jeunesse de démocratie nationale (DNJ, parti d’extrême droite radicale espagnole, très violent), dont le mot d’ordre était « contre le racisme espagnol, contre l’immigration » était une manifestation légale, c'est-à-dire tolérée et autorisée par l’état espagnol qui ne semble pas avoir tournée sa page franquiste…
De plus, depuis quelques temps déjà les attaques racistes et fascistes se font de plus en plus régulières et nombreuses dans l’état espagnol, mais le gouvernement, lui, ne réagit absolument pas…
En marge de cette manifestation, dans le métro, des jeunes antifascistes ont été agressés par des fascistes en chemin pour la manifestation. Plusieurs antifascistes furent blessés et un d’entre eux fut assassiné par le coup de couteau d’un fasciste. Carlos qui n’avait 16 ans est mort à cause du fascisme, mais aussi à cause de la nouvelle erreur du gouvernement espagnol.

Anaram Au Patac souhaite :
-dénoncer cette nouvelle attaque fasciste. Chaque jour la violence des racistes et des fascistes en tout genre se fait de plus en plus grande, mais nous antifascistes tenons à préciser que nous continuerons à lutter et qu’il n’y a pas une agression sans réponse !

-dénoncer aussi la grande part de responsabilité de l’état espagnol et de son gouvernement qui fait le choix partial de laisser des fascistes dans les rues, le choix partial de légaliser une manifestation qui jamais n’aurais du l’être, le choix partial de ne pas illégaliser des partis d’extrême droite néofascistes plutôt que ceux de gauche et progressiste.

Mais surtout, par le biais de ce communiqué, Anaram Au Patac, souhaite apporter son soutien aux personnes blessés, et se solidariser avec les antifascistes madrilènes et castillans. Et plus que tout, nous tournons nos pensées vers la famille, les amis et ceux qui militaient avec Carlos, dont la mort est un grand chagrin.