Le tirage du Loto pourrait être annulé ! 

Mot-clefs: Archives
Lieux:

Un vent de panique a soufflé sur le plateau de la Française des Jeux. Le chef de production a dû jongler avec les manettes et les boutons pour faire tomber les boules et envoyer les images.

En l'absence d'un huissier, le résultat pourrait être contesté...

Un vent de panique a soufflé sur le plateau. Le chef de production a dû jongler avec les manettes et les boutons pour faire tomber les boules et envoyer les images. En l'absence d'un huissier, le résultat pourrait être contesté...

Samedi 12 juillet, les joueurs du Loto ont dû attendre pendant plusieurs heures avant l'annonce, par la Française des jeux, de la validation des résultats.

On comprend cette hésitation, car la régularité du tirage est loin d'être assurée...

Les grands gagnants des deux tirages, ceux qui ont joué les numéros 18 - 35 - 46 - 44 - 36 - 12 (complémentaire le 34) pour le premier, et 10 - 20 - 01 - 24 - 23 - 09 (31) pour le second, peuvent se faire du soucis.

Peut-être ne percevront-ils pas leurs gains, soit 452 781 € pour chacune des deux grilles gagnantes du 1er tirage, et 972 261 € pour chacun des deux gagnants du second tirage.

Les autres gagnants, si l'annulation était avérée, auraient également des raisons de se plaindre.

À l'origine de cette incertitude, la perturbation du tirage du Loto, en direct sur France 2, par les intermittents du spectacle, qui ont mené une action spectaculaire devant le siège de la Française des Jeux, à Boulogne-Billancourt.

Les 300 manifestants, regroupés devant les entrées, ont réussi à convaincre la plupart des intermittents employés à la retransmission du Loto, de cesser le travail. Sur une vingtaine de personnes, deux seulement ont participé à la retransmission, ce qui explique la qualité du direct, loin des conditions habituelles. Absence de générique, noir à l'antenne, effet larsen : les télespectateurs-joueurs assidus de l'émission ont dû se poser des questions. Explication : pas de réalisateur, ni d'ingénieur du son, remplacés au pied levé par des membres de la production.

Mais le plus grave, c'est l'absence d'un huissier pour avaliser le résultat !

Nous avons vérifié le règlement mis à la disposition des joueurs, sur internet, par la Française de Jeux (http://www.fdjeux.com/images/fichiers/pdf/jeux/fjeux_38.pdf), en date du 15 juin 2000, et signé par le P.D.G. Christophe BLANCHARD-DIGNAC.

Il est formel. L'article 7.2 prévoit que "Les tirages au sort du Loto et Super Loto sont effectués en présence d'un huissier de justice". Un employé, ayant assisté à l'émission, nous a confié que l'huissier avait été remplacé par deux personnes extérieures, faisant office de témoins, ce que permettrait une disposition du règlement.

Renseignements pris, ces deux personnes, qui ont signé le P.V. du tirage avec cinq membres de la Française des Jeux, ne sont peut-être pas si extérieures que cela. Il s'agit d'un technicien qui s'occupe de la climatisation, et d'un agent de sécurité.

Toujours sur le site de la Française des Jeux, il est indiqué que "les résultats sont communiqués à titre indicatif. Veuillez consulter le J.O." On n'est jamais trop prudent, en effet.

Dans l'attente d'éclaircissements, nous ne saurions trop conseiller aux possesseurs de tickets de Loto validés pour le tirage du 12 juillet 2003 de ne pas les jeter et de se renseigner auprès d'une association de consommateurs.

L'article 13 du règlement du Loto prévoit un délai de 60 jours pour formuler des réclamations (Française des Jeux, service Relations Joueurs, 92523 Neuilly-sur-Seine cedex).

Commentaire(s)

> > Le tirage du Loto pourrait être annulé ! 

tirage du 27-09-2003