Saboter les émissions en direct : rien de plus facile

Mot-clefs: Archives
Lieux:

Déjà posté sur site de la CGT-spectacle  à propos de Nice People
Pour perturber une émission en direct (ou léger différé) avec public, faut pas faire l'erreur qu'on a faite lors des 100 ans du Tour, l'émission de Drucker. La CGT s'est servi de nous pour négocier un temps de parole, alors qu'on aurait pu, en arrivant tôt, être plus nombreux à se mêler au public. La bonne recette, c'est le cheval de Troie. On ne se connaît pas, on arrive séparément, on planque bien les affichettes et les sifflets (en général fouille sommaire à l'entrée), on vient avec les gosses si on en a pour faire plus "famille" (on peut emprunter les gosses du voisin si on en a pas) et le tour est joué. Une fois dans la place, il suffit de faire le plus de ramdam possible en gueulant des trucs du genre : intermittents en colère ou Aillagon démission...