Des algues qui mangent les arbres? Welcome to La Borie 2021

Mis a jour : le jeudi 18 février 2021 à 12:23

Mot-clefs: Ecologie Répression / -ismes en tout genres (anarch-fémin…) actions directes squat logement genre sexualités
Lieux: cévennes laborie


La Borie, lieu squatté dans les Cevennes, "zone naturelle" entre prairies et rivières, est expulsable… Jusque là rien de nouveau.
Ce qui aurait pu devenir un barrage hydraulique dans les années 80, puis jusqu’en encore récemment un camping bobo-bio-écolo, est encore menacé par des entrepreneurs qui veulent en tirer du fric. Cette fois, la Borie est en phase de devenir le terrain de jeu d’une nouvelle start-up-biotechnologico-écolo qui veut faire du "biocarburant". Le conseil municipal de Saint-Jean-du-Gard vient d'autoriser le maire à signer une promesse de vente.


La Borie, lieu squatté dans les Cevennes, "zone naturelle" entre prairies et rivières, est expulsable… Jusque là rien de nouveau.
Ce qui aurait pu devenir un barrage hydraulique dans les années 80, puis jusqu’en encore récemment un camping bobo-bio-écolo, est encore menacé par des entrepreneurs qui veulent en tirer du fric. Cette fois, la Borie est en phase de devenir le terrain de jeu d’une nouvelle start-up-biotechnologico-écolo qui veut faire du "biocarburant". Le conseil municipal de Saint-Jean-du-Gard vient d'autoriser le maire à signer une promesse de vente.

Sur son site, on apprend que Neomerys, basé à Montpellier, est un laboratoire de recherche qui bidouille les algues. Des algues génétiquement modifiées dont le but est de servir les industries chimiques et pharmaceutiques.

Son projet phare: une nouvellez recette « verte » visant à remplacer le pétrole à terme. Les ingrédients: des algues, de la sève, une grosse pincée de technologie revenue à l’huile de la science le tout soupoudré de bullshit écolo.

Le nom de ce projet: Kodoma en référence aux esprits mythologiques japonais défendant la forêt.
Un condensé de foutage de gueule subventionné par nombre d’entreprises et différentes structures étatiques dont le ministère de la recherche.

Jérémy Dutheil, son fondateur, jeune et dynamqique, a remporté le grand prix EDF énergie intelligence.

En bref, un enième projet capitaliste aux allures écologiques, une enième nuisance techno-industrielle dans un monde toujours plus civilisé où l’espèce humaine est amenée à toujours plus contrôler ce qu’y reste de sauvage.

Appel donc aux esprits rebelles de la forêt, aux âmes errant.es des villes à défendre La Borie.
Lutter contre ce monde de frics et de blouses blanches, c’est aussi s’en prendre aux normes que nous avons intériorisé.es. Les machos, transphobes, racistes, psycophobes, politicien.es des luttes ou autres appelistes, vous n’êtes pas bienvenu.e.s!


Situation actuelle:
Le procès en appel a eu lieu le 15 février. Le rendu doit tomber le 19 avril. Il est possible que le lieu fasse l’objet d’une procèdure d’expulsion immédiate dans la foulée du rendu… ou pas…
On postera des nouvelles lorsque l’on en aura, le lieu est ouvert, il est possible d’y venir maintenant ou plus tard lorsque ce sera l’heure de la bagarre.
La majorité des personnes sur le lieu sont queer. Y en a entre nous qui ont besoin de calme, c’est chouette de respecter ça. La Borie a souvent été appelé un lieu anti-psy et ça nous semble important de preciser que nous ne pouvons peut-etre pas apporter du soin pour tout le monde. Y a aussi des chienNEs et des chatTEs.

Contre le pink et le green washing !


PS: Les responsables de ce projet ont des noms et des adresses que l’on peut trouver sur leur site internet: https://www.neomerys.fr/

nonauxexpulsionslaborie@riseup.net
laborie.noblogs.org

Email Email de contact: nonauxexpulsionslaborie_AT_riseup.net