chéreque persiste dans la collaboration avec le medef

Mot-clefs: Archives
Lieux:

chéreque persiste dans la collaboration avec le medef et raffarin La cfdt approuve et soutien les " mesures sociales " du gouvernement chirac raffarin sarkozy seilliére suite

Cherek-medium
Pas de titre pour 3011





Merci Cherèque merci le collabo merci le versaillais

Si François Chereque avait dirigé un syndicat il y a un siècle, les travailleurs-euses n'auraient jamais obtenu le 1er Mai chômé ni les congés payés en 36 car s'ils les ont obtenu sauf erreur de notre part c'est bien par les grèves , les actions , les luttes , les manifestations , parfois le sabotage des outils de production , et même aussi hélas par la mort de nombreux(ses) camarades tué(es) par les milices du capital les nervis briseurs de grèves , ou les forces de répression dites de l'ordre lors des luttes des mouvement sociaux qui ont agitées ce pays au cours des 19 éme et 20 siècles

Nul doute que s'il avait vécu en 1870 pendant la commune Mr chéreque aurait été un plumitif servile du Figaro au service de la réaction et des versaillais

Lire cet article et déclaration du " syndicat " Jaune parue sur le torchon " gratuit " de la presse du pouvoir et de l'argent le torchon " 20 minutes "

http://www.20minutes.fr/journal/france/article.php?ida=48241

Selon la CFDT, il est impossible de faire grève le jour de la Pentecôte

Mardi 05 avril 2005

Impossible, le lundi au soleil

Le secrétaire général de la cfdt [ le célèbre Jaune nda ] a expliqué hier " que on ne pouvait pas faire grève le lundi de Pentecôte pour protester contre la journée travaillée imposée par le gouvernement. Selon François Chérèque, une jurisprudence de la Cour de cassation empêche de s'octroyerpar la grève ce qu'on réclame par la grève ». La « journée de solidarité » a été créée pour financer le plan du gouvernement en faveur des personnes âgées et dépendantes. Le syndicaliste estime que « beaucoup de patrons aimeraient bien qu'on fasse grève ce jour-là, parce qu'ils n'ont rien à faire faire à leurs salariés », pour cause d'activité économique ralentie. La CFDT a donc l'intention de ne pas tenter de négocier la suppressiondu jour férié de la pentecôte

Pour citer un exemple

De son côté, même l'Unsa pourtant peu connue pour ses position " progressistes " et son corporatisme a renouvelée hier son opposition à la suppression du jour férié et en a appelé au président de la République pour que soit suspendue la disposition instaurant une nouvelle journée de travail.

Drole de conception du " syndicalisme " chez m francs chéreque que de défendre un bricolage et une mesure faites par un gouvernement de droite parmi les plus réactionnaires que l'on ait eus a subir depuis les Pompidou - Giscard - Balladur

tout le monde sait ici que l'argent de ce jour férié travaillé n'est qu'un cadeau de plus de Raffarin au Medef et que le baron en personne a approuvé comme " un gain de productivité non négligeable "

tout le monde sait aussi que " gains " gagnés par cette journée de travail ne couvrirait même les immenses besoin des services de gérontologie , qu'on est quasiment certain que le tiers de cet argent n'arrivera même pas aux personnes âgées ou dépendantes ni même a la construction de nouvelles maisons de retraites , les budget de la santé ayant déjà étés largement déjà sabrés comme pour les hôpitaux par les politiques de " rentabilité " immédiate imposée par la politique libérale des Raffarin et autres seilliéres et de leur pietre douste bla bla

Monsieur chéreque en tant que salarié(es) travailleur(ses) chômeur(ses) précaires , victimes des licenciements boursiers , spéculatifs ou des délocalisations libérales, nous n'avons qu'une chose a vous dire vous êtes la honte du syndicalisme français , vous n'êtes qu'un vulgaire Jaune et véritable valet du Medef et d'un gouvernement a sa botte

Monsieur François chéreque vous n'avez de " syndicaliste " que le nom pour nous toutes vous n'êtes qu'un jaune briseur de mouvement sociaux comme l'était dans les années 70 la sinistre Csl crée par le non moins sinistre Gandois du Cnpf [ organisation patronales qui allait devenir le futur Medef nda ]

Monsieur François chéreque pour nous tous et toutes vous n'etes que la version actuelle et soit disant " moderne " et " libérale " des versaillais qui assassinèrent des milliers de nos camarades en 1870 durant la commune

Monsieur François chéreque vous déshonorez par votre " réformisme " et votre collaboration de classe pure et simple tout(es) vos militant(es) comme tout(es) les créateur(trices) historiques de la cfdt

Camarade qui militaient encore dans ce syndicat nous n'avons qu'une chose a vous continuez a quitter en masse ce soit disant " syndicat " et rejoignez nous dans la rue et le mouvement social

La commune refleurira