Quelques retours de la journée du 10/12 dans l'ouest

Mis a jour : le jeudi 12 décembre 2019 à 12:08

Mot-clefs: luttes salariales grèvedu10décembre
Lieux:

Quelques résumés de ce qui c'est passé ce mardi 10/12/2019, journée de luttes contre la loi des retraites (mais pas que...).

Petit article, donnant vite fait une vue de quelques évènements de ce mardi dans l'ouest.

Ces petit résumés sont fait à partir d'articles trouvés à droite à gauche donc, si vous en avez d"autres sous la main n'hésitez pas à le partager dans les commentaires :) J'espère que les découpages que j'ai fait donne quand même une vision à peu près clair de ce qui c'est passé...

---------------------------------------------

Les prochains rendez-vous

---------------------------------------------

RENNES:

Journée qui commence avec une distribution de tracts près du centre Alama suite à l'AG interpro. Ensuite blocage du rond point près de Rennes 2 avec un petit spectacle pyrotechnique (feux de poubelles).

Vers 11h, la manif se constitue esplanade Charles de Gaulle avec un joli cortège constitué de miliers de personnes ( ~10 000 source FO). La manif fait le tour du centre de rennes, avec différents types d'actions, et la police, nottament l'hélicoptère, sont bien présents, le tout fini par une nasse avenue Janvier...

La manif sera suivie d’une assemblée à l’appel de l’AG Interpro et des Gilets jaunes. Rendez-vous 17h30 aux Ateliers du vent, 59 rue Alexandre Duval

 

*Source*

https://expansive.info/Suivi-live-de-la-journee-du-10-decembre-1899/

---------------------------------------------

TOURS:

À la veille des annonces du gouvernement sur son plan de réforme des retraites, des milliers de personnes se sont de nouveau mobilisées en Indre-et-Loire pour manifester contre le projet.

Une fois de plus, la préfète avait pris une série d’arrêtés interdisant tout et n’importe quoi... Le cortège, une nouvelle fois massif (environ 7000), défile dans la ville.

Place Jean Jaurès, plusieurs prises de paroles se sont succédées. Les organisations syndicales appelaient les salarié-es à organiser des assemblées générales dans leurs entreprises afin de discuter des modalités de poursuite de la grève, en la reconduisant là où c’était possible, et en annonçant de nouveaux temps forts. La perspective d’une nouvelle journée de manifestation le jeudi 12 décembre a été posée, et l’intersyndicale FO-CGT-FSU-Solidaires a appelé à une manifestation nationale à Paris le mardi 17 décembre.

Plusieurs assemblées générales étaient organisées au cours de l’après-midi. L’AG féministe a réuni 80 personnes, qui ont discuté des revendications féministes sur la réforme des retraites (et sur le système actuel, déjà bien défavorable pour les femmes !) ) et réfléchi en petits groupes sur comment rendre plus visibles ces revendications au sein des manifestations à venir et dans l’espace public. L’assemblée de l’Éducation, qui a réuni environ 200 personnes, a adopté une motion appelant à s’engager dans la grève reconductible. Plus tard, une autre assemblée générale évoquait différentes pistes d’actions à mener au cours des prochains jours.

Dans un communiqué intersyndical publié mercredi 11 décembre au matin, les organisations CGT, FO, FSU, Solidaires d’Indre-et-Loire appellaient l’ensemble du monde du travail et la jeunesse à poursuivre et à renforcer la grève, y compris reconductible, là où les salarié-es le décident.

 

*Source*

https://larotative.info/renforcer-la-greve-la-ou-les-3554.html

---------------------------------------------

NANTES:

La journée commença par des débrayages de lycées (Livet, Bourdonières, Jules Verne …) et un piquet de grève des chemineaux à moutonnerie qui ont convergé vers 10 ou 11h. Pendant ce temps la fac, occupée depuis la veille au soir se mobilisait elle aussi.

Tout comme jeudi dernier, des grèves importantes, des blocages et piquets.

Après la manif de samedi dernier on pouvait s’attendre à un dispositif policier important et à beaucoup de répression. Le dispositif était là : hélico, cannons à eau et nombre de CRS, GM, CDI, BAC… Beaucoup de contrôles également avant et après la manif, qui ont donnés lieu à au moins 6 arrestations.

Encore un bel effectif, quelques 15000 personnes au départ de manif. Ambiance joyeuse et tranquille, beaucoup de chants et musique. Pas mal de tags ont fleuri au long du parcours, notamment sur la préfecture où l’on pouvait lire : Alerte météo : pluie de chaises ! Joli clin d’œil à samedi dernier :)

Un premier tour sans encombres, une belle banderole géante est déployée d’un balcon place du cirque, on y lit : Ne vous dispersez pas, on tient la rue. Fin du tour, ça repart spontanément pour un deuxième, suivit par quasi toute la manif, premier gazage cours saint pierre... Au niveau de la préfecture, l’hélico se ramène, encore au moins 5000 personnes sont présentent. Le tour se termine, une bonne partie de la manif s’arrête là mais peu être un millier de personnes se relance pour un 3ème tour ! 3ème tour pas simple avec de la répression qui bloquait pas mal le cortège au niveau du cours saint-pierre. La manif se termine finalement vers duchesse anne...

Le soir, une AG de lutte à la maison du peuple et une aux beaux arts.

A 19H, par grappes, quelques dizaines de personnes se retrouvent devant l'école des Beaux Arts. Apprenant le rendez-vous, les autorités ont fait fermer l'école. Les différents groupes partent en cortège Destination : un bâtiment vide à quelques centaines de mètres, aussitôt investi. La Cagette des terres de la ZAD distribue de la soupe chaude. Une buvette s'installe. Une Assemblée commence. 200 personnes dans ce nouvel espace, central, qui remplit le rôle de QG des luttes. Bonne ambiance qui contraste avec l'impuissance ressentie plus tôt. Les idées fusent, on parle de blocages stratégiques, de calendrier, de garderies, d'un tempo rapide pour faire reculer le gouvernement, d'un espace créatif, de création journaux ... D'ors et déjà, tout le monde est convié au 4 rue de la Prairie aux Ducs avec ses idées, son matériel créatif et ses envies dès aujourd'hui. Il y a tout à faire.

La soirée continuera en musique et en dansant autour de quelques verres.

 

*Sources*

https://nantes.indymedia.org/articles/47815https://nantes.indymedia.org/articles/47809https://nantes.indymedia.org/articles/47811#comment-308737https://nantes.indymedia.org/articles/47828

---------------------------------------------

BREST:

Ce mardi 10 décembre à 6h, dans le cadre du mouvement contre la réforme des retraites, un certains nombre de camarades se sont reuni.es pour mettre en place un blocage filtrant sur le rond point kerabecam, histoire de diffuser des tracts qui informent sur la mobilisation, de mettre un peu de bazar et d’en profiter pour bloquer les livraisons du Leclerc du centre ville qui donne sur le rond point.

Le blocage a bien fonctionné, du matériel de barricades était disponible en masse sous la forme de poubelles grâce à la grève des éboueurs (big up à elleux )

Vers 8h30, surgit toute une flotte de véhicules de police qui viennent lever le blocage, ce qui se fait dans le calme vu le nombre de flics mobilisé.es. Les voies de tram sont ensuite encombrées avec quelques poubelle et on commence à remonter la rue Jean Jaurés raccompagnées par la maréchaussée.

Peu à peu on sent la flicaille plus agitée que d’habitude, et on a de plus en plus l’impression d’être traqué.es que raccompagné.es en dehors du centre ville, donc on commence à se dépécher un peu, le groupe se scinde et se disperse peu à peu, le gros de la troupe se dirige à travers l’hôpital vers la fac de lettres dans laquelle les policiers ne sont à priori pas sensé rentrer. Arrivés à proximité les keufs commencent à s’exciter alors on décide de presser le pas vers la Bibliothèque Universitaire (BU). Sur ce, ils nous coursent sans nous rattraper avant que l’on passe la porte.

Malgré tout, à notre grande surprise deux policiers pénètrent dans le batiment et commencent à interpeller un camarade. Face à ça on décide de s’opposer à l’arrestation physiquement en attrapant notre camarade et en le tirant vers nous pour l’arracher des pattes de ces vilains rapaces. Malheureusement notre détermination ne fait pas le poids face à l’arrivée dans le hall de la BU de 10 nouveaux keufs qui viennent en renfort.

Néanmoins ils font vite demi tour en laissant le camarade derrière eux face à la réaction de la directrice de la BU et aux ordres qui sortent de leurs talkies. Et l’histoire s’arrète là. La manif en fin de matinée sera marquée par une forte présence de flics en civil à proximité et dans le cortège révolutionnaire comme une continuité du coup de pression de la matinée.

N'hésitez pas à lire la suite de l'article qui parle de la couverture médiatique par le télégramme et la réaction du sous préfect Ivan Bouchier suite aux interventions dans la fac et de l'action matinale.

 

*Source*

https://bourrasque-info.org/spip.php?article1565

---------------------------------------------

Liens pour quelques autres villes (liste non-exhaustive)

N'hésitez pas à mettre en commentaire des liens pour d'autres villes ou d'autres sources pour les villes déjà citées :)


et aussi sur le reste du réseaux mutu : https://reseaumutu.info/

 

Commentaire(s)

> sur angers

La grève de Mardi 10, Repression policière !

Comme convenu lors de l’AG du 9 décembre, le lycée Chevrollier est bloqué le lendemain dès 7h par les syndicats étudiants, soutenus par quelques professeurs en grève. La police intervient très rapidement suite à l’appel du proviseur et des heurts ont lieu avec les bloqueurs.

Bilan : trois gardes à vue dont une lycéenne de Renoir, un lycéen de Chevrolier et le président de l’Unef Angers Guewen Douesneau ; trois lycéens ont été transférés en urgence au CHU d’angers.

Un communiqué de l’AG des personnels de l’Education Nationale grévistes d’Angers dénonce l’utilisation de taser, lacrymogène et matraque sur les lycéens : « Nous dénonçons ces violences gratuites et cette dérive autoritaire de la part de la police. » Ils proposent à la manifestation prévue à 11h de modifier son parcours pour se rendre au commissariat et exiger la libération des lycéens.

Place Leclerc, près de 4000 manifestants se sont rejoints et se sont rendus directement rue Dupetit Thouars, devant le commissariat de police, où on a entendu de nombreux slogans anti flics repris à l’unisson. Une vingtaine de CRS seulement étaient barricadés à l’intérieur, impuissants ils ont seulement filmé et pris en photo la foule. Une grande partie de la manifestation est ensuite partie à la préfecture et les syndicats ont finalement obtenu un rendez-vous avec le préfet René Bidal vers 13h30, un représentant par syndicat a été accepté.

Les trois jeunes sortiront après 9h de garde à vue, rien n’est retenu contre eux. Le pésident de l’Unef devra effectuer une journée de participation obligatoire pour sensibiliser à la violence.

https://basse-chaine.info/spip.php?article219

> 10 décembre. Vannes mobilisée pour les retraites

http://anars56.over-blog.org/2019/12/10-decembre.vannes-mobilisee-pour-les-retraites.html

Plus d'un millier de personnes ont défilé à Vannes. Si le nombre de manifestant.e.s a décru par rapport à jeudi 5 décembre, l'ambiance était bien plus dynamique. Déjà, sur le parvis de la mairie, la fanfare invisible, avec son cocktail de chants de luttes, a donné immédiatement un coup de tonus. Le défilé s'est mis en marche dans la rue portant le nom du sanguinaire Adolphe... Thiers (massacreur des Communard.e.s fédéré.e.s). La manifestation était animée de slogans clamés ici et là (dont l'appel à la nécessaire et désirée grève générale), de coups de sirène des cheminots et cheminottes en lutte. Pour notre part, nous avions une banderole "Tant qu'il y aura des couilles en or, il y aura des lames en acier". Nous avons vu l'affiche ci-dessous apposée ici et là sur le parcours de la manifestation.

Prochaines mobilisations vannetaises :

Mercredi 11 décembre : 10h30 Diffusion d'un tract intersyndical (Cgt, Confédération paysanne Morbihan, Fo, Fsu et Solidaires) et Gilets jaunes. RDV Porte Saint-Vincent

Jeudi 12 décembre : 11h00 Meeting public (intersyndical et gilets jaunes) sur le port. Les salarié.e.s sont invité.e.s à partir de leurs entreprises et établissements pour converger au port.
_________________

Selon Le Télégramme : Un millier de manifestants tambour battant https://www.letelegramme.fr/morbihan/vannes/un-millier-de-manifestants-tambour-battant-10-12-2019-12454893.php

Selon Ouest-France : Grève du 10 décembre à Vannes. 900 personnes manifestent contre la réforme des retraites https://www.ouest-france.fr/bretagne/vannes-56000/greve-du-10-decembre-vannes-900-personnes-manifestent-contre-la-reforme-des-retraites-6647278

_________________

A Lorient, RDV jeudi 12, à 10h00 au Pont Saint-Christophe.

A Pontivy, RDV jeudi 12, à 10h00 à la Plaine.