Zone A Dividendes

Mis a jour : le mercredi 13 mars 2019 à 03:01

Mot-clefs:
Lieux: nddl Notre-Dame-des-Landes ZAD

(Toute ressemblance avec la vie réelle et des personnages existants serait pure coîncidence avec un imaginaire sombrement critique...)

 

11 Mars 2019. Réunion au ministère. Le malaise est palpable. La raideur incertaine.

Certes ce ne sont plus les crises de nerf de NicoLeon, mais Emmanuel-le-Machiavel fait encore plus flipper : tu sens que son sourire angélique cache la morsure métallique du piège qui te déchirera la chair si tu ne te soumets pas. Et que la douceur de sa voix est une autre arme, aussi redoutable : celle d'oublier de te mentionner, de te flatter, absence te réduit aussitôt à l'abandon par la Team-Macron.

Il fait claquer ses paumes et parle enfin, sourire au carré, façon "Debout StartUp Nation" ™ :

"Bon les gars, je n'irai pas par 4 chemins, le fracassage décomplexé de la plèbe, ça commence à faire un peu trop de bruit. Après le vieux Toubon et les jérémiades européennes, y'a Trump qui se fout de ma gueule et Poutine qui me fait de l’œil. On est à la limite des suggestions de Kim et du pot de miel de Bibi. C'est n'importe quoi !  (rires de décrispation)
Et en même temps, vous me dites que l'humeur de vos troupes commence à décliner et la cohésion de groupe se fissurer parce qu'ils se posent des questions et s'engueulent à force de galérer à se justifier.
J'ai bien réfléchis, j'ai repris les bases des théories De Principatibus et les conseils avisés de Monsieur Marché : comme souvent, Benjamin Graham avait raison, les meilleurs solutions existent déjà, il suffit juste d'attendre le bon moment pour en profiter. La population n'est pas un troupeau de moutons, c'est juste un paquet de stock options. Pas d'état d'âme, les gars, je vous l'ai toujours dit ! Si on veut gagner, c'est à la Guerre comme à la Bourse !"

Il regarde les hommes qui se tiennent là, raides comme des piquets, mais dont l’œil commence à s'humecter et vibrer. Il le sait, il lui suffit de lancer l'idée d'un nouvel os à ronger et  ils bondiront dessus comme une meute affamée. Le Castagneur, qui observe, avachi sur son siège, n'aura qu'à faire ensuite son blabla de nettoyeur fatigué, les rédactions reprendront automatiquement les communiqués sans tiquer, il faudra 24 à 48h pour que les opposants se fassent entendre, et pour peu que le dosage soit bien millimétré, jamais ils ne pourront rattraper l'info déjà diffusée. TOut en jubilant intérieurement, il reprend :

"Je sais que vos hommes sont déçus : on leur demande de moins gazer, de moins cogner, et ils se font quand même engueuler à cause de leurs petits coups de pressions. J'avoue, les lunettes fracassées, moi ça m'a fait rigoler. Mais ça passe pas on dirait, les trolls spontanés, ceux qu'on n'achète pas, ne sont plus de notre côté. Je vous propose donc une petite diversion : on envoie une colonne de GM sur notre dernier joujou, la zad de Notre-Dame-des-Landes, on y défonce 2 ou 3 cabanes, on fait une petite opération de communication à peu frais, le blabla habituel du terrain qui n'est pas à eux, on agite le bocal des vieux éléphants en local, qui emboiteront le pas de peur de mourir oubliés dans leur cimetière nantais qu'ils construisent à grand coûts de granit chinois... Et on voit ce que ça donne ! Si ça marche, on continue dans ce sens, et si ça marche pas, ce sera très vite oublié."

Il sait que sa marge de manœuvre devient aussi étroite qu'une meurtrière. Brigitte l'a prévenu : les mômes commencent à croire à cette chimère de marcher pour sauver la planète. Malgré tout sont savoir faire et ses contacts tout en subtilité, malgré la célérité des aménageurs d'histoires qui ont vite fait passé des accords pour que les élus-pions soient leurs interlocuteurs privilégiés, malgré l'injonction à la pacification, les photos de ces mômes ont leur effet et pourraient sortir de la zone de buzz maitrisé. Et là, pas moyen de gazer, la répercussion serait désastreuse... Chassant ces pensées de mauvaise augure, il continue :

"Ne vous inquiétez pas, les cabanes en questions sont celles des indésirables. La poignée de parasites qui s'entêtent à habiter là malgré tous les coups et les rejets. Cette bande de zadistes radicaux qui refusent de croire à nos promesses, qui refusent de signer des projets, qui refusent de croire à l'histoire arrangée du fan club local. (Se tournant vers le Castagneur) Christophe, tu penseras à remercier encore les agents que t'avais mis en place, hein ! Il ont bien joué leur rôle. Je pensais pas que ça marcherait aussi facilement le coup du "on est chez nous" ! Mais avec l'aide de RT, Spoutnik et des mercenaires que ça a attiré, ils ont pas fait long feu les anars du coin ! Tout le monde les a lâché pour se précipiter sur la paix négociée et garder son petit confort. Un bon gros gazage, du bon matraquage, le dosage parfait des blessures qui font peur mais sans la moindre mort et ça vous tétanise le troupeau le plus récalcitrant ! Et puis on a pu refaire grassement tout notre stock d'armes ! C'est tout bénef !"

Le Castagneur s'est redressé et bombe le torse. Il se garde bien de rappeler que l'idée ne vient pas de lui mais lui a été susurrée par V. C. et qu'il a été très facile de la faire passer dans les services de Collomb qui ne se contrôlait déjà plus bien... Ouai, même dans sa tête il dit V. C. Et A. B. aussi. Des fois qu'il y aurait ces saletés de micros jusque sous sa peau. Bon finalement, le dosage de l'avalanche des révélations fait son effet et noie le poisson. V et A ont dû faire un peu de prison, mais les contrats sont déjà signés pour la suite, ils ne s'en plaindront pas ! Il craint quand même le jour où d'autres fuites révèleront que les deux étaient aux premières loges de l'opération afin de repérer leur futur contingent privé... Quelle gâchis cette affaire... On y était presque... La gestion de la ComPol a quand même beaucoup appris de tout ça. Entre l'entrainement militaire sur la zad, l'entrainement du cirque judiciaire sur A. B. et l'entrainement internetaire sur les Gilets Jaunes, on commence à être bien rôdés... Histoire de bien marquer son bon point, il s’enhardit à commenter :

"Mais carrément ! Je vois déjà le tableau ! Ça ressoude les troupes autour de leur ennemi préféré, le zadiste marginal dégueulasse. Ça déstabilise et divise un peu plus les gilets jaunes dans leurs groupes virtuels et dans leurs assemblées qu'on a déjà bien pourri avec la question de la non-violence ... (il marque une pause et reprend) parce que clairement, les engueulades sur la non violence, c'est LE TRUC qui marche tout le temps. Ils devraient le savoir depuis le temps pourtant ! Mais non, les cons, ils courent dans le piège ! Même pas besoin d'infiltrés, hein, t'as toujours un guss qui va troller là dessus ! ..."
Manu-le-Machiavel l’interrompt sèchement.
"C'est bon, Christophe, on est au courant. Mounir bosse là dessus avec son équipe. C'est sur la toile que la démocratie se construit, le reste c'est du passé!"
Le Castagneur encaisse sans broncher. Le Prince continue sur sa lancée.
"Donc les gars, demain matin, opération bucherons ! Vous me cassez ces cabanes. Pas la peine d'appeler la presse, ça se médiatisera ou pas, le but n'est pas là. Juste que nos troupes sachent qu'on pense à leur moral. De toute façon, vu comment les réseaux de communication de l'ex zad ont explosé, y'aura pas de vagues. Leur dernier bastion virtuel a choisi son camp, soutenir une poignée d'habitants colonisants plutôt que la diversité instable qui avait fait leur force. Ils sont tombé dans le panneau de l'injonction à la binarité, c'est plié !"
A ce moment éclate un drôle de bruit. Rire ou grognement, difficile à définir. C'est Le Castagneur qui brandi son iPhone : "Les cons, z'avez vu ce qu'ils viennent de publier ?" Devant les yeux plissés, il donne un coup de zoom. On peut alors lire "Oui, tout le monde déteste la police".
Avant qu'il ait le temps de continuer, le Prince reprend : "Ça n'a aucune espèce d'importance. D'ailleurs, les vidéos de gens citoyennistes comme celle de  Partager C'est Sympa (https://youtu.be/lvdckQKKz_Q?t=1590 ) ou j'm'en-foutistes comme Joueur IRL (https://youtu.be/2Ee06NI9kdA ) sont beaucoup plus dangereux. Mais sur place depuis le nettoyage de la route, leurs militants, tous les observateurs le confirment, leur unité a volé en éclat. Et le coup de filet récent a encore amplifié ça. Le choix entre la peste et le choléra, quand les gens croient ne pas avoir d'autre choix, ça nous a toujours été bénéfique et ça continuera comme ça. Le jour où ils arrêteront de se donner des ordres entre eux, de s'ordonner, comme par mimétisme pour se venger de nos ordres, là, peut-être ça basculera... (il se tourne vers Le Castagneur) ... mais ça n'arrivera pas, n'est-ce pas ? L'ex ZAD va continuer à nous servir, de gré-papiers-signés-et-conformité ou de force-répression-prison, tant qu'on le voudra !!!"

/.../

Voilà. Ce matin, Youpi-Youpi 2, Lama Traqué et la plateforme en construction ont été détruites. P't'être vous l'avez su grâce à des réseaux marchands comme twitter ici https://twitter.com/feralblock/status/1105369599913152512, ici aussi https://twitter.com/seamymsg/status/1105375327080075264 ou là https://twitter.com/Kschka/status/1105378694925901824 ou encore pire, sur face de bouc par là https://www.facebook.com/nonaeroportNotreDamedesLandes/posts/1953909558050747 avant que les mainstream s'en mêlent, mais rien sur les canaux qu'on attendrait en pareil cas : ni sur les sites ouaib "officiels" de la zad ni sur les listes mail... P't'être y'a eut un bruissement sur Signal mais visiblement ça n'a pas dépassé le mur du construit en dur...

Vous ne lirez donc pas cette petite nouvelle sur zad.nadir mais l'absence totale d'info à l'heure du point final en dit long sur le choix éditorial désormais unilatéral.
Vous ne le lirez pas non plus sur zadibao qui fait croire à une pluralité uniquement lorsqu'elle sert le communisme soit disant nouveau mais toujours aussi autoritaire.
Vous le lirez sur indymedia parce que c'est le premier media libre où l'info a été libérée https://nantes.indymedia.org/articles/44878 et qu'il fait le choix, hyper casse-gueule, de la liberté autogérée plutôt que le contrôle pré-géré.

A la tête de l'état comme en bas, dans les guéguerres, Jupiter règne en maître.
Et un seul Mars n'a jamais fait repartir quoi que ce soit.

 

Commentaire(s)

> Strategosses

Attent-tend, y'a les gilets jaunes de st nazaire qui debarquent à la Saulce dans 20 minutes pour tout reconstruire avec le renfort des masses conscientisées nantaises ralliés par le cri de la page facebook qui a tant defendu la zad...et des centaines de tracteurs des agriculteurs qui ont été sauvés par les efforts de toute une génération 'ingouvernable' bloquent le périph, en attendant La Tant Attendue Marche sur Nantes, comme en 68!

Not. Mouvements over, keep moving, nothing to see here.

https://nantes.indymedia.org/articles/42320