Tous et toutes en grève dès vendredi 14

Mis a jour : le mercredi 12 décembre 2018 à 13:45

Mot-clefs: Répression luttes salariales / précarité actions directes exclusion chômage gilets_jaunes
Lieux:

Appel à la grève illimitée dès le vendredi 14 décembre


    Communiqué de presse de l’Union Départementale Force Ouvrière du Finistère du 10 décembre 2018


    Le bureau de l’Union départementale du Finistère a pris connaissance du communiqué de presse intersyndical du 6 décembre 2018 dont la confédération FO est signataire.

    Si ce communiqué reconnaît « la légitime colère des gilets jaunes », la réponse apportée à travers ce communiqué est loin d’être à la hauteur de l’urgence sociale qui règne dans le pays.

    Force est de constater qu’aucune volonté d’organiser la classe ouvrière pour « permettre de la justice sociale » n’apparaît dans ce communiqué.  L’absence de dénonciation de la répression policière utilisée contre les travailleurs qui, avec ou sans gilet jaune, se battent pour leur survie, contre les étudiants et les lycéens est proprement scandaleuse.

    Une nouvelle fois, les directions nationales syndicales signataires restent cantonnées à une position de subordination au gouvernement, se contentant de répondre à sa demande d’ouverture de négociations et tenter de jouer les pompiers de service en contenant toute possibilité de généralisation du mouvement.

    N’est-il pas pourtant le rôle de la confédération FO, plutôt que de répondre à la convocation du Président de la République à un appel à l’unité nationale,  d’appeler partout les salariés, dans les usines, dans les entreprises, dans les services, à se réunir pour décider la grève interprofessionnelle reconductible ?

    Au vu du climat actuel, va-t-on encore oser nous affirmer que les conditions d’une grève interprofessionnelle reconductible ne sont pas réunies ?

    Pleinement conscient du rôle qui est le sien dans la défense et l’émancipation des travailleurs, le bureau de l’Union départementale FO 29 décide de déposer un préavis de grève interprofessionnelle à durée indéterminée pour permettre des débrayages, grèves et manifestations à compter du 14 décembre 2018 afin qu’aboutissent les revendications des salariés, chômeurs, retraités, bénéficiaires des minimas sociaux, lycéens, étudiants :

    ·            Augmentation générale des salaires, des retraites, allocations et minimas sociaux.

    ·            Augmentation immédiate et conséquente du SMIC

    ·            Annulation de l’augmentation de la CSG de 1,7 %

    ·            Mise en place d’une prime de transport obligatoire pour tous.

    ·            Abrogation de la loi El khomri et des ordonnances Macron

    ·            Maintien de tous les régimes de retraite et du Code des pensions; retraite à 60 ans à taux plein pour tous.

    ·            Abrogation des exonérations de cotisations patronales.

    ·            Suppression du CICE

    ·            Rétablissement de l’ISF; lutte contre l’évasion et la fraude fiscale.

    ·            Rétablissement de tous les postes supprimés dans la Fonction Publique depuis 2010; annulation de la suppression des 120 000 postes et création de tous les postes statutaires nécessaires

    ·            Abrogation des contre-réformes dans l’Education Nationale (Parcours Sup, réforme Blanquer du lycée, réforme de la voie professionnelle…).

Commentaire(s)

> La Gerbe

Si je ne m'abuse FO a été signataire de cette déclaration collaborationniste .Sud a refusé et c'est tout à son honneur .

https://lignesdeforce.wordpress.com/2018/12/06/appel-des-bureaucraties-syndicales-au-maintien-de-lordre-capitaliste/

Vendredi les hiérarques syndicaux réformards vont nous expliquer une fois de plus comment on mène une lutte avec le succès que l'on connait depuis 30 voir 40 ans ....
La sinistre comédie n'est pas fini

Les syndicats réformards sont des organismes de contrôle sociale,partenaire des casseurs au pouvoir , qui cogèrent la mise en place de la misère pour les gueux par les maitres .
Tu m'étonne de les GJ expriment tout autant de la défiance vis à vis des boutiques syndicales que des boutiques politiques.

Tu m'étonne que la CFDT domine le pot de pus syndical...

YA BASTA !

Dégagez les collabos

> ahahahah

Je dégagerais SUD aussi, on dirait la "CGT-Jeune".

> Tous les syndicats sont réformards

Je ne vois pas en quoi SUD est un syndicat "non-réformard" surtout quand on sait qu'un des piliers idéologique de SUD est ATTAC.

> Réformardsssss

"Si je ne m'abuse FO a été signataire de cette déclaration collaborationniste .Sud a refusé et c'est tout à son honneur"

Est ce qu'il est écrit dans cet texte que Sud n'est pas un syndicat réformard ?