Nantes: Défendons le square Daviais !

Mis a jour : le vendredi 29 décembre 2017 à 03:35

Mot-clefs: Resistances nantes_nécropole gentrification urbanisation
Lieux: Nantes

Jean-Baptiste Daviais était un ouvrier nantais, militant associatif, et Résistant antifasciste. A la fin de la guerre, il fut déporté par les nazis et mourut en camp de concentration. Un square lui est dédié, en plein cœur de la ville de Nantes.

26063260_1547389288630572_148821922014164990_o-medium

Les élus socialistes transforment depuis près de 30 ans la ville, pour en faire une métropole au service des riches. Guerre aux tags, répression des plus pauvres, grands projets d'aménagement, effacement de la mémoire ouvrière … Parmi les choix emblématiques de ces dernières années, on peut citer l'installation de 200 caméras de surveillance supplémentaires, la suppression des halles de la Place du Bouffay, qui permettaient aux passants de se poser sans consommer, l'implantation d'un hôtel de luxe dans l'ancien Palais du Justice, la saturation du centre d'espaces commerciaux, la transformation du patrimoine ouvrier en parc d'attraction pour touristes. Mais aussi, bientôt, un immense projet résidentiel et commercial en bas du quartier Chantenay, qui chassera les plus pauvres pour installer des logements onéreux et des installations culturelles.

Avec tous ces chantiers, la ville, qui se réclame « verte » et « écologique », détruit des parcs. Les arbres du square Fleuriot, entre les places du Commerce et Royale, ont été coupés l'été dernier, pour construire un nouvel immeuble commercial. Un de plus. Quelques années auparavant, c'est dans le quartier Feydeau que la métropole faisait bâtir des milliers de mètres carrés de surfaces commerciales, aujourd'hui encore majoritairement déserts.

Et maintenant ? Dans son grand projet « de la gare à la Loire », les élus s'attaquent à la Place de la Petite Hollande, et au square Daviais. L'endroit accueille chaque samedi le dernier marché populaire du centre-ville, où se côtoient des centaines de nantais de tous les milieux et de toutes les origines. Le square qui jouxte la place est un endroit où se retrouvent passants, jeunes et fêtards, dès les premiers jours du printemps.

Dans son indescriptible cynisme, le PS intitule son plan de destruction du square «plan de sauvegarde et de mise en valeur (PSMV)». Selon la presse, la métropole compte remplacer le square par «un un bâtiment à usage commercial ou culturel de faible hauteur (10 m maximum)». Devant la médiathèque, située sur la même place, « la mairie cite une construction possible de 16.500 m2 ».

Cette provocation supplémentaire, après des années d'aménagement à coups de bulldozer et de matraque, sera-t-elle la provocation de trop ? Une pétition contre la destruction du square a été lancée. En attendant des mobilisations concrètes. L'enjeu de ce nouveau chantier programmé par la municipalité dépasse largement le seul périmètre du square : c'est tout le modèle urbain imposé par le Parti Socialiste qu'il faut détruire, des caméras aux karchers, des CRS omniprésents aux centres-commerciaux dévorants.

En 2018, une ZAD au cœur de Nantes ?

----------

Signer la pétition ici :

- https://secure.avaaz.org/fr/petition/Johanna_Rolland_Sauvons_le_square_Daviais_de_lile_de_Nantes

Sources concernant le projet d'aménagement :

- http://www.20minutes.fr/nantes/1808371-20160317-nantes-changements-attendent-centre-ville-historique

- http://www.presseocean.fr/actualite/nantes-quand-le-plan-de-sauvegarde-supprime-des-squares-07-07-2017-236919

Link_go source

Commentaire(s)