Deux réfugiées et activistes Kurdes Iraniennes arrêtées en Turquie menacées de déportation vers l’Iran.

Mis a jour : le jeudi 30 novembre 2017 à 21:28

Mot-clefs: Racisme Répression antifascisme
Lieux:

25 et 30 Novembre 2017 nouvelles qui nous sont parvenues par le biais du site de nos amis du Kurdistan Human Rights Network-KHRN: Shiva et Maria Ghalvazi deux activistes réfugiées Kurdes Iranienne récemment arrêtées par des agents de forces répressives de sécurité Turques le 19 Novembre 2017 dernier, courent toujours le risque d’être expulsées de manière imminente vers l’Iran d’ici quelques jours.

Ces deux activistes et réfugiés Kurdes Iraniennes qui militent depuis des années pour la défense des droits des réfugiés, ont été arrêtées à Istanbul puis transférées dans l’enceinte du centre de rétention de Salim Qasem Pasha. Elles sont depuis leurs arrestations toutes deux accusées par des agents des services de l’Agence de Renseignements Turque du M.I.T de « Coopération et d’échanges d’informations illégales avec un média Kurde du Kurdistan irakien interdit en Turquie ».

« Les deux activistes et réfugiées Kurdes Iraniennes Shiva et Maria Ghalvazi qui s’étaient récemment présentées avec des membres de leurs familles, devant le Bureau du Haut commissariat aux réfugiés des Nations Unies à Istanbul pour des demandes de papiers d’immigration, sont toujours détenues dans un centre de rétention pour « Immigrés Illégaux » géré par l’État Turc. Elles doivent Mercredi 13 Décembre 2017 prochain, passer une audience devant un tribunal qui devrait statuer sur la décision prise précédemment de leurs expulsions vers l’Iran. Malgré les risques qu’elles encourent une fois de retour la bas »,  à indiqué une source locale bien informée aux militants et activistes du site du réseau du Kurdistan Human Rights Network- KHRN.

« Après les avoir arrêtées et interrogées le Jeudi 23 novembre 2017, les agents  des forces du service des renseignements Turc du M.I.T les ont fait transférer, dans le centre de rétention de Salim Qasem Pasha à Istanbul « , a indiqué la même source.

Toujours selon cette source, l’avocat des deux militantes a déclaré à leurs familles que les agents des forces de sécurité Turques du M.I.T avaient précédemment demandé au tribunal chargé d’examiner leurs dossiers le Mercredi 13 Décembre 2017 prochain, afin d’ordonner le plus rapidement possible  les expulsions de Shiva et Maria Ghalvazi vers l’Iran, en raison de  » Leurs coopérations avec un média Kurde Irakien interdit en Turquie ».

-Mme Shida Rahimi, la mère  de ces deux militantes défenseures des droits civils, avait été arrêtée le 15 mai 2016 par des agents des forces répressives Iraniennes du Ministère des Renseignements, elle fut ensuite libérée sous caution moyennant la somme de 300 millions de Tomans – Environ 7000 de nos Euros –Ndr. Après avoir passé  plus de trente huit jour de garde à vue préventive, dans un centre de détention et d’interrogatoires secret. Peu de temps après elle fut de nouveau convoquée devant la Branche numéro une de la Cour du « Tribunal Révolutionnaire » de la ville de Sanandaj (Kurdistan Iranien) présidée par le Juge Saeedi qui l’a fait condamner à une peine de six ans de prison sur la base d’accusations: « d’Actions portant atteinte à la sécurité nationale » et de « Propagande contre le régime ».

Plusieurs membres de la famille de Shiva et Maria Ghalvazi avaient déjà été obligé de quitter l’Iran, après que des agents Iraniens des forces du Ministère des Renseignements aient lancé des campagnes de pressions et fait des menaces d’emprisonnements contre d’autres membres de leur famille restés au pays.

Shiva et Maria Ghalvazi avaient passé plusieurs mois dans le Kurdistan Irakien avant de s’installer en Turquie, où depuis peu elles ont fait des démarches de demande d’Immigration vers l’Occident auprès du Bureau du Haut commissariat aux réfugiés des Nations Unies d’Istanbul.

Notes Soliranparis: Les régimes théocratiques, racistes et fascistes d’Erdogan, de Khamenei et d’Hassan Rouhani détestant au plus haut point que ce genre d’informations soient médiatisées pour cause de « Nouvelles bonnes relations avec nos démocraties Occidentales » , nous demandons à toutes les militantes et les militants d’organisations ou de collectifs de défense des droits des réfugiés de relayer urgemment le plus largement possible dans leurs réseaux de luttes et sur leurs pages de réseaux sociaux cette information avant le Mercredi 13 Décembre 2017 prochain, date où Shiva et Maria Ghalvazi risquent d’être déportées en Iran.

Personne n’est Illégal!!! Liberté de circulation et respect international du droit d’asile!!! Non aux expulsions de Shiva et Maria Ghalvazi vers l’Iran !!!!

-N’hésitez pas pour plus de précisions à contacter nos camarades du réseau du Kurdistan Human Rights Network-KHRN: sur leur pages de contacts ci dessous:

http://kurdistanhumanrights.net/en/contact-us-2/

https://twitter.com/KurdistanHRN

Voir sur: http://kurdistanhumanrights.net/en/two-kurdish-activists-detainees-in-turkey-are-at-the-risk-of-deportation-to-iran/

Et aussi sur: http://kurdistanhumanrights.net/en/two-kurdish-asylum-seekers-activists-arrested-by-turkish-security-forces-they-are-at-the-risk-of-deportation-to-iran/

 

Contact

https://soliranparis.wordpress.com/