[Communiqué Romeurope Nantes agglo] : Expulsions avant la trêve hivernale !

Mis a jour : le dimanche 5 novembre 2017 à 12:42

Mot-clefs: / squat logement immigration sans-papieres frontieres
Lieux: Bouguenais Carquefou Nantes Orvault

Communiqué du collectif Romeurope suite aux expulsions à Bouguenais, Carquefou et Orvault, à la veille de la trêve hivernale : 50 familles à Bouguenais, 12 familles à Carquefou, 30 familles à Orvault. Ce sont environ 250 personnes dont des enfants en bas âge, des femmes enceintes, des personnes malades qui sont jetées sur les routes de la Métropole. Ce sont des parcours d’insertion, de santé, de scolarisation qui sont mis à mal.

20100904_108_manifestation_web_cc_valk-medium

A la veille de la trêve hivernale, la préfecture s’affole!

La loi égalité et citoyenneté du 27 janvier 2017 prévoit que dorénavant, toutes les dispositions relatives auxexpulsions (locatives, de squats): délais pour quitter les lieux, trêve hivernale, s’appliquent à tous les lieuxhabités, dont les caravanes, baraques, tentes...

A la veille de la trêve hivernale, la préfecture évacue les bidonvilles de familles roumaines migrantes, sans solutions de relogement: 50 familles à Bouguenais, 12 familles à Carquefou, 30 familles à Orvault. Les familles évacuées hier de Bouguenais n’ont pas encore trouvé où se poser, les familles évacuées hier de Carquefou se sont installées sur un terrain qui a été immédiatement entouré de buttes de terre (quid du passagedes secours si besoin?), les familles en cours d’évacuation à Orvault ne savent pas où aller. Ce sont environ250 personnes dont des enfants en bas âge, des femmes enceintes, des personnes malades qui sont jetées sur les routes de la Métropole. Ce sont des parcours d’insertion, de santé, de scolarisation qui sont mis à mal.

Le collectif Romeurope de l'agglomération nantaise dénonce le coût humain et financier des expul-sions sans préparation et sans solution de relogement, particulièrement au moment oùla Métropoleet l'Etat mettent en place une MOUS (Maitrise d’œuvre Urbaine et Sociale) dans le but de résoudrela question des bidonvilles.

Link_go Communiqué Romeurope Nantes Expulsions 2017-10