[Nantes/St Nazaire - 19 oct] Dans la rue contre Macron et ses ordonnances

Mis a jour : le jeudi 19 octobre 2017 à 21:01

Mot-clefs: luttes salariales / lutte loi loitravail travail loi_travail étudiant-e-s lycéen-ne-s mouvement
Lieux: Nantes Saint-Nazaire

  • à Saint-Nazaire - 10h rond point d'Herbins, face au LIDL
  • à Nantes - 14H, devant la Préfecture.

Et dès 9h, Radio Cayenne sera sur les ondes pour vous parler des luttes d'ici et d'ailleurs.

Nantes_19oct2017_manif-medium

Un appel à manifester pour Nantes :

Loi Travail XXL, ordonnances, baisse des APL, état d'urgence dans le droit commun, commande de grenades, attaque de la fonction publique … Le gouvernement Macron multiplie les agressions sur tous les fronts, avec une arrogance inouïe. Il y a quelques jours encore, Macron insultait à nouveau des manifestants en les accusant de « foutre le bordel ». L'objectif est clair : c'est une véritable stratégie du choc, une guerre sociale éclair pour mettre à terre les résistances dès le début du quinquennat. Le président a d'ailleurs annoncé tranquillement qu'il comptait poursuivre ses offensives.

Le 12 septembre, 500 000 manifestants étaient dans les rues, dont plus de 15 000 personnes à Nantes emmenées par un grand cortège de la jeunesse. Le 21 septembre, nous étions 10 000 dans les rues pour une manifestation mémorable : un cortège composé de syndicalistes, d'étudiants, de lycéens faisait reculer la police et construisait un « mur de la résistance » au milieu d'une route !

Le 10 octobre, 10 000 manifestants défilaient à nouveau, avec, en guise de point d'orgue de la journée, la construction en pleine rue d'une « maison du peuple » face à la préfecture. De nouveaux modes d'interventions s'expérimentent !

Prochain rendez-vous : jeudi 19 octobre, 14H, devant la Préfecture.

Propageons la révolte, construisons la victoire !

_____________________

Un appel de la cgt à manifester à St Nazaire "Public/Privé Unis on ne peut pas perdre"

Commentaire(s)

> [Compte rendu de la manifestation du 19 octobre.]

Après un départ de la préfecture en couleur, la manifestation se dirige vers le miroir d'eau dans la sécurité de l'absence policière. En voulant rejoindre Bouffay cependant, le cortège de tête est cible de CRS placés rue de Strasbourg : une personne sera envoyée à l'hôpital pour une plaie ouverte au crâne due à un palet de lacrymogène, une autre sera blessée à un doigt de la même façon. Une dizaine d'autre personnes touchées par les gaz sont soignées au maalox. Revenue dans la foulée au miroir d'eau, la manifestation s'est terminée calmement malgré deux interpellations.

> [antirep] suivi interpellations

Y'aurait peut-être une compa cet aprem 14h au tribunal... RDV là-bas!!!