(Grèce) La Conspiration des Cellules de Feu revendique l'attaque à la bombe de la maison du procureur.

Mis a jour : le jeudi 20 octobre 2016 à 21:49

Mot-clefs: / prisons centres de rétention actions directes anti-repression
Lieux: grèce

Dans un communiqué publié sur internet le groupe de guérilla urbaine anarchiste la "Conspiration des Cellules de Feu" revendique la responsabilité d'une bombe qui a explosé le mercredi 12 Octobre à la maison du procureur G. Tsatani dans le centre d'Athènes, près du commissariat de police d'Exarchia.

Le communiqué -disponible jusqu'à présent uniquement en grec- précise que l'attaque a été réalisée malgré que le procureur soit sous protection de la police et que la bombe visait à créer des dommages matèriels, mais que les attaques ne se limiteront pas seulement à cela. les raisons d'avoir concentré l'attaque sur le procureur Tsatani sont également mentionnées, l'une d'entre elles étant sa participation à l'emprisonnement des parents des membres détenu(e)s de la CCF. Le communiqué mentionne spécifiquement le rôle joué par le procureur dans la séquestration judiciaire de Evi Statiri (actuellement hors des murs), qui est la compagne de coeur du compagnon Gerasimos Tsakalos (membre de la CCF actuellement emprisonné dans le quartier souterrain de prison pour femmes Koridallos -quartier haute sécurité aménagé spécialement pour les prisonniers politiques-).

Selon la presse grecque, l'attaque a été précédée par un appel d'avertissement anonyme et la bombe a explosé mercredi 12 octobre 2016 à environ 23h45.

Ccf_proc-medium

Ci-dessous quelques extraits du communiqué:
"PROJET NEMESIS

PREMIER ACTE

Nous assumons la responsabilité de l'attaque de la maison du procureur Georgia Tsatani dans la rue Hippocrates, dans le centre-ville, à côté du poste de police d'Exarchia.

Nous savions Tsatani sous escorte de la police (...), mais cela n'a pas été un obstacle à mener à bien notre attaque. Nous avons choisi un acte symbolique destiné uniquement à faire des dégâts matériels, mais à l'avenir, la Conspiration des Cellules de Feu ne se limitera pas à ça...

Le choix de ce procureur en particulier fut pour deux raisons principales.

La première raison est que Tsatani est membre du circuit (...) qui se compromet à faire «disparaître» les dossiers qui affectent les intérêts des entrepreneurs et de la mafia politique (pour le profit, bien sûr). Elle est l'avant-garde judiciaire des patrons.

(...)

La deuxième raison pour laquelle nous avons choisi de frapper le procureur Tsatani est son implication dans la séquestration judiciaire des membres de la famille de nos compagnon(ne)s (...) de telle sorte qu'elle a aussi contribué à son tour à la campagne judiciaire anti-guérilla (... ).

La fureur vengeresse des juges contre les parents de nos compagnon(ne)s est un choix pour lequel ils paieront un prix élevé (...)

Nous avons de la mémoire et, surtout, de la patience, de la persévérance et de la consistance...

Nous dédions cette action aux membres de la CCF incarcérré(e)s Gerasimos Tsakalos, Christos Tsakalos, Georgio Polidoro et Olga Economidou.

Nous envoyons notre solidarité à la compagnonne anarchiste Angeliki Spyropoulos, à tous les prisonnier(e)s politiques qui ne se repentent pas dans les cellules de la République grecque et aux compagnons italiens Alfredo Cospito, Nicola Gai et aux anarchistes persécuté(e)s en Italie au sein de l'opération «Scripta Manent» contre la FAI .

Bientôt, nous allons lancer tout notre manifeste et proposition de la «Nemesis».

Nous reviendrons...

Conspiration des Cellules de Feu / F.A.I. "

Communiqué complet en anglais.