## NDDL - Les troupes imaginaires du président des Ailes pour l'ouest

Mis a jour : le samedi 22 octobre 2016 à 22:40

Mot-clefs: aéroport notre-dame-des-landes
Lieux: Notre-Dame-des-Landes ZAD

Publié par le groupe: Groupzad NDDL

Dans une lettre ouverte au président de la république (1), Alain Mustière président des ailes pour l’Ouest, joue une nouvelle fois au va-t’-en-guerre. Mais ses menaces de « population prête à se mobiliser et à venir soutenir massivement les forces de l’ordre » pour expulser la zad et démarrer les travaux relèvent d’un pur fantasme.

Dans le contexte de Notre-Dame-Des-Landes, ses rêves de milices citoyennes se soulevant pour participer à la destruction de centaines d’hectares de terres vivrières, d’habitats et de précieux bocage sont aussi sinistres que grotesques.

Soyons clair, Alain Mustière n’a jamais mobilisé personne dans la rue, à part éventuellement un jour quelques employés du BTP au coté de leur patrons et sur leurs heures de travail. Et ce n’est pas le simulacre de démocratie offert par la consultation qui y changera quoi que ce soit. Ne lui en déplaise, son aéroport ne produit ni élan ni rêve collectif. Rappelons que le soir du résultat de la consultation, le président des ailes pour l’Ouest se terrait avec quelques uns des ses amis entrepreneurs dans un local gardé secret tandis que nous étions des centaines réunis publiquement dans une grange à entonner joyeusement des chants de résistance. Le mouvement anti-aéroport est aujourd’hui aussi vivant et soudé qu’avant la consultation.

Face au enjeux environnementaux et sociaux décisifs dans lesquels le monde est plongé, le gouvernement n’a pas plus de légitimité aujourd’hui qu’hier à aggraver la crise climatique ou la disparition des terres agricoles. Il ne pourra anéantir par la répression les expériences collectives qui cherchent ici et ailleurs à sortir enfin du cauchemar marchand et de la frénésie sécuritaire.

M. Mustière ferait bien quant à lui de garder en tête que des bulletins déposés dans une urne après un processus électoral aussi visiblement biaisé n’ont strictement rien à voir avec un mouvement populaire et porteur d’espoir. Pour sa part, le mouvement anti-aéroport a rassemblé à plusieurs reprises des dizaines de milliers de personnes ces derniers mois. Plusieurs milliers de personnes sont attendues pas plus tard que ce week-end sur la zad pour célébrer la poursuite de la lutte lors du traditionnel rassemblement d’été de l’acipa. Et bien plus reviendront immédiatement sur place, si nécessaire, pour empêcher toute expulsion des habitants de la zad et toute destruction du bocage. Contrairement à M. Mustière, nous ne nous payons pas de mots mais parlons ici avec l’assise de l’expérience et la certitude d’une solidarité intacte.

Nous remercions à ce titre tous les employés de Vinci qui annoncent d’ores et déjà refuser de servir de mercenaires pour les basses œuvres des pro-aéroports (2)


Il n'y aura pas d'aéroport à Notre-Dame-Des-Landes. La zad fleurira !

(1) http://www.ouest-france.fr/pays-de-la-loire/nantes-44000/nddl-les-pro-demandent-etre-recus-par-francois-hollande-4352755
(2) http://www.media-web.fr/notre-dame-des-landes-le-syndicat-cgt-de-vinci-dit-non-aux-expulsions-et-a-la-construction-80-101-2279.html