rétention lyon : 24 mai contre GFC

Mot-clefs: Archives
Lieux:

 
bonjour,

fin avril, nous avons fait circuler un premier email a propos de GFC construction, entreprise lyonnaise qui se chargera de l'aggrandissement, d'ici mi-juillet, du centre de retention administrative de lyon-st-exupery. Ce mail, ainsi qu'un modele de lettre de "protestation" l'accompagnant, est reproduit ci-dessous.

Nous appelons a une journee de "harcelement" de GFC le LUNDI 24 MAI 2004, par envoi massif de courriers, emails ou fax, ou par tentative de blocage de leur site www.gfc-construction.fr, en s'y rendant entre13h30 et 14h30 et en re-chargeant ("reload" ou "actualiser") sans cesse leur page d'accueil

bien sur,merci de faire circuler le plus largement possible cet appel

****

C'est donc GFC construction ("des defis a relever"), filiale deBouygues, qui s'est vue attribuer, le 22 mars 2004, le marche concernant la renovation et l'aggrandissement du centre de retention administrative de Lyon-St-Exupery (BOAMP 15A, annonce n°196,parution du 27 janvier 2004), dont la capacite d'"accueil" doit donc passer d'environ 70 personnes retenues (ne sont jamais comptes par les autorites les mineurs, de plus en plus nombreux, pour qui on ajoute simplement quelques matelas par terre) a une centaine, mi-juillet 2004.

A noter que GFC construction est aussi maitre d'oeuvre du chantier de construction de la nouvelle prison deToulon, parmi d'autres jolis batiments en cours dans le sud-est.

Les politiques de criminalisation, d'enfermement et de deportation des etrangers "irreguliers", comme d'un certain nombre de groupes sociaux et d'individus, sont aussi, rappelons-le, une histoire de gros sous, de marches financiers, qui profitent a quelques entreprises (hotels Accor, SODEXHO,Bouygues, etc.)

Nous vous appelons a user de tous moyens pour harceler de telles entreprises, complices actifs de ces politiques.

Pour commencer, nous vous proposons ci-dessous un modele de lettre a envoyer a GFC, nousvous invitons par ailleurs a imaginer des methodes de nuisances plus radicales a leur encontre:

GFC construction, 23 rue Maryse-Bastie, CP 3, 69676 Bron cedex. tel: 04.72.81.18.18 fax: 04.72.81.18.01 email: Contact@gfc-construction.fr

***************************

Madame, Monsieur,
Votre entreprise s'est vue attribuer le 22 mars dernier le marche concernant la renovation du centre de retention administrative de Lyon-St-Exupery (BOAMP 15A, annonce n°196, parution du 27 janvier 2004): felicitations.
Vous voici donc partenaire officiel d'un de ces veritables camps pour etrangers, que la France et l'Europe usent comme antichambres des deportations de ces migrants juges "illegaux", criminalises et enfermes pour la simple raison d'etre venus dans notrecher "pays des droits de l'homme" trouver lasecurite et les droits introuvables dans de larges parties du monde. Felicitations.
Vous voila donc complices actifs des politiques migratoires les plus restrictives, et donc criminelles, mises en place par les pays occidentaux. Felicitations.
Nous savons que ces considerations n'entameront en rien vos convictions economiques, sachez cependant que tout lemonde ne partage pas votre souci de "relever de tels defis", pour paraphraser votre slogan publicitaire.
ne recevez pas, Madame, Monsieur, mes meilleures salutations
signature
PS au fait, sur vos chantiers, combien de travailleurs "clandestins"?

Commentaire(s)

> > rétention lyon : 24 mai contre GFC

Ces propos sont indignes envers une entreprise qui fait vivre de nombreuses familles, ils n'ont rien à faire sur un forum. De plus, l'entreprise construit de nombreux ouvrages utiles aux collectivités.

> > rétention lyon : 24 mai contre GFC

Bonjour.

_ Premièrement, vous n'êtes pas sur un forum, mais sur un site d'information par tous-tes et pour tous-tes ! Si vous voulez en apprendre plus, je vous conseille cette page (cliquez dessus) : qu'est-ce qu'Indymedia ?

_ Deuxièmement, il ne s'agit donc pas de "propos indigignes" mais d'une information concernant un marché lucratif en pleine expension : les centres de rétentions & de détentions...

_ Enfin, troisièmement, ce qui pourrait à la rigueur être qualifié d'indigne, c'est la méthode proposée... Cependant, en toute bonne foi, connaissez-vous d'autres méthodes que celles-ci pour essayer de faire prendre conscience à une entreprise qu'elle est entrain de collaborer à la mise en place d'un système toujours plus répressif et arbitraire... Vous réagissez exactement comme prévu : vous vous mettez à la place des plus précaires en vous indignant quand aux risques qu'ils encourent, sans penser qu'à la base, il y a des responsables qui eux, dictent leurs loi et sont bien protégés de votre couroux. C'est ce qu'on appelle "diviser pour mieux régner". C'est ce système pervers qui fait que l'ouvrier est le plus proche du "pauvre" dans tous les sens du terme puisqu'il travaille à son asservissement, ou bien c'est la porte & il tombe dans la même "caste" !

Petit proverbe chinois à méditer : Quand le sage montre la lune, l'idiot, lui, ne voit que le doigt"... Et vous, que voyez-vous ?

_ Et les conditions de détentions, actuellement, vous les qualifiez comment ?