Georges Ibrahim Abdallah : le préfet porte plainte contre Bagnolet

Mis a jour : le mercredi 29 janvier 2014 à 13:18

Mot-clefs: Répression Resistances / prisons centres de rétention
Lieux:

Le préfet de Seine-Saint-Denis, Philippe Galli, a décidé d'attaquer en justice le conseil municipal de Bagnolet pour avoir fait de Georges Ibrahim Abdallah, détenu depuis 30 ans en France pour complicité d'assassinat, son citoyen d'honneur, a-t-on appris samedi 25 janvier auprès du Groupe des Associations de Bagnolet (GAB). 

Celui-ci dénonce une décision « dont l'initiative est clairement politique et idéologique » qui répond « aux pressions » du Parti socialiste et du Conseil représentatif des institutions juives de France (CRIF). 

Le motif invoqué par le préfet selon lequel « Georges Ibrahim Abdallah n'a mené aucune action bénéfique pour la ville » est pour le GAB « totalement ridicule ». « De qui se moque-t-on ? Gilad Shalit, soldat de l'armée israélienne, a été fait citoyen d'honneur de Paris. Qu'a fait de "bénéfique" Gilad Shalit pour la Ville de Paris ? Le Préfet de Paris a-t-il attaqué en justice (…) ? Des préfets ont-ils interdit des stèles en hommage à l'OAS ou des places Ben Gourion ? », indique l’association. 

La plainte du préfet sera examinée au Tribunal administratif de Montreuil le 30 janvier.

 

Les comités de soutien à la libération de Georges Ibrahim Abdallah, nationaux et internationaux, tiennent à réaffirmer leur soutien et leur entière solidarité au maire de la ville, au Groupe des Associations de Bagnolet ainsi qu’à tous les militants qui ont œuvré activement pour la réussite de cette initiative.

Ils dénoncent avec fermeté toutes les tentatives qui auraient pour but d’affaiblir, de déstabiliser ou de réduire au silence les militants et les mouvements de soutien qui exigent la libération du camarade Georges Abdallah.

Georges Ibrahim Abdallah est entré dans sa 30e année d’incarcération pour avoir combattu, aux côtés des Palestiniens, la barbarie impérialiste et sioniste qui sévissait dans son pays le Liban.

Il est citoyen d’honneur de trois villes communistes de France :  Calonne-Ricouart et Grenay (Pas-de-Calais), respectivement en février et juin 2012 et récemment à Bagnolet (Seine-Saint-Denis).

Nous rendons hommage au courage de ces trois municipalités qui ont reconnu en Georges Abdallah un résistant et un digne militant de la juste cause palestinienne.

L’audience est fixée ce jeudi 30 janvier 2014 au tribunal administratif de Montreuil à 14h30, 7 rue Catherine Puig (niveau 206 rue de Paris). Métro ligne 9 ou bus 318 - arrêt Robespierre.

Nous appelons à une présence militante pour exprimer toute notre solidarité.


http://liberonsgeorges.over-blog.com/article-georges-abdallah-citoyen-d-honneur-de-bagnolet-solidarite-122298705.html