Le DAL85: une occupation comme les grands

Mot-clefs: Logement/squat
Lieux: La Roche-Sur-Yon

Savoir accueillir les personnes étrangères en Vendée

Depuis décembre 2012, il s'en passe de belle dans les rues de la Roche-sur-Yon.
En effet, le site de l'ancien ANPE au 122 rue Ramon est le lieu d'une occupation pleine et entière par des familles venues principalement du Caucase.
Occupation provisoire (comme toujours d'ailleurs) qui n'est pas du tout du goût de l'UNEDIC, propriétaire des lieux qui a d'ailleurs porté plainte contre ce squat illégal.
Voilà donc une agitation inhabituelle pour notre bonne ville de la Roche-sur-Yon et dont le DAL85 est le fer-de-lance, voire l'instigateur. Petit rappel des faits.
Le DAL85: une occupation comme les grands

Depuis décembre 2012, le site de l'ancien ANPE, rue Ramon, à la Roche-sur-Yon est occupé, à temps plein, par des familles venant principalement du Caucase (Tchétchénie ou autres); on compte ainsi près de 35 personnes dont beaucoup d'enfants en bas âge, voire de personnes malades.

Occupation depuis décembre avec maintes péripéties qui permet au DAL85 de mieux comprendre les aléas de squat ou d'occupation (temporaire ou complète) d'un site donné. Aléas humains ou judiciaires qui montrent que ce genre d'action n'est pas un long fleuve tranquille face à des structures administratives peu coopérantes, voire carrément hostiles.
Exemple de la Préfecture de Vendée où le préfet refuse systématiquement de recevoir les représentants du DAL85; ils sont accueillis par des fonctionnaires d'autres services (cas typique concernant en février 2012 les coupures de courant par EDF sur le site squatté). Comme le déclare si bien monsieur Bulteau (responsable DAL85): "Je crois que l'on fait peur au Préfet".

Ainsi, le DAL85 serait-il victime de sa réputation sur le plan national? On peut le craindre, voire l'observer. Ce n'est pourtant pas le cas sur le plan local où les riverains du squat n'ont pas hésité à organiser des repas conviviaux avec les familles des migrants.

Voilà donc l'occasion pour le DAL85, qui n'a donc qu'un an d'existence officielle sur la Vendée, d'expérimenter un projet de lieu d'occupation et d'accompagner ces familles pour de meilleurs logements. Et c'est aussi le sens de la décision du Tribunal d'Instance de la Roche-sur-Yon, le 14 mars, qui prolonge et autorise cette occupation pour un mois, à charge pour les services préfectoraux ou ceux de la mairie de trouver d'autres lieux de logements.

Décision de justice qui va aussi dans l'ordre d'un consensus et d'un souci de meilleure humanité pour ce type de population, et qui, d'une certaine manière, légitime l'action du DAL85 sur le long terme. Actions de relogement mais aussi d'accompagnement et d'insertion pour ces familles. Volonté aussi de mieux faire connaître les actions du DAL85 par la manifestation organisée le 16 mars, où près de 150 personnes ont manifesté dans les rues de La Roche-sur-Yon jusqu'aux portes de la Préfecture, avec des slogans très marqués comme "un logement pour tous" ou "application de la loi réquisition". Manifestation qui s'est achevée par un concert festif et un dîner convivial.

Plus de précision sur leur site dal85@droitaulogement.org avec les horaires de permanence de l'association sur La Roche-sur-Yon.

Pièces jointes

Report Une occupation comme les grands

Link_go Lien relatif

Email Email de contact: dominique.vergnes_AT_yahoo.fr