Je ne veux pas me marier !

Mot-clefs: Genre/sexualités
Lieux:

à ceux qui se débattent autour du projet de "mariage pour tous"
JE NE VEUX PAS ME MARIER. Signer un contrat devant la République pour reproduire fidèlement le couple et la famille, ces institutions qui ont toujours servi à la reproduction de l’ordre existant, est une idée qui me répugne. La norme est trop étroite. Je ne me laisserai pas dicter quel comportement je dois avoir. Je ne suivrai pas docilement le troupeau de ceux qui emménagent dans une vie de crédits, biens rangés entre le boulot et le foyer. Mes désirs ne sont pas solubles dans la platitude de vos relations. Je ne suis pas à la recherche d’une vie de bohème dans un ghetto pour gay. Je ne veux pas de vos rapports truqués où l’on se considère comme des marchandises. Je m’en branle de la reconnaissance de l’Etat. Je n’en ai que foutre de vos lois, de vos arrangements démagogiques, de vos coming-out de célébrités, de votre bienséance et de votre bonne pensée. Je ne me plierai pas à vos injonctions qui me poussent à m’intégrer toujours plus à cette société. L’hypocrisie de vos réformes n’est guère moins nauséabonde que les serments des réacs de tous bords et culs-bénits de toutes religions. Et faisant les louanges de la démocratie occidentale et de ses valeurs, vous ne faites que les rejoindre dans un remake du « travail-famille-patrie »...

Pièces jointes

Report Affiche "je ne veux pas me marier"

Email Email de contact: lespedalesembrayent_AT_gmail.com

Commentaire(s)

> alternative

Ce qu'il faudrait c'est "juste" abolir le mariage ...

> Ben, te marie pas, alors!

Si tu veux pas!

"democratie occidentale"?

Parceque tu vis dedans et tu vois pas ailleurs!

A contrario, meme les...heu? "dictatures orientales" ou "democratices océaniques"° pronent le mariage!

> Mariage

Le mariage est une institution républicaine et citoyenne patriarcale qui caractérise l'ordre démocratique bourgeois. Les hétéros comme les homos ne devraient avoir que faire de cette singularité conformiste qui les intègrent, un peu plus, au système qui les exploite... Le droit au mariage pour les homos n'est donc qu'une fumisterie de plus utilisée par la gauche et l'extrême gauche du Capital, une lutte parcellaire qui n'est absolument pas en rupture avec la démocratie bourgeoise mais la renforce. Pendant ce temps le Capital continue de fonctionner à plein tube !

> ouais

Cela dit, c'est pas l'abolition du mariage qui fera capoter le capitalisme, hein.

> Vos droits, pas votre avis

Même si le mariage est un truc pourris, c'est à chacun.e de décider s'ille veut se marier ou non. Etre contre l'Etat et se foutre des lois n'empêche pas de pouvoir gueuler contre les discriminations qu'elles font exister.

C'est comme pour le droit de vote. Même si la démocratie c'est de la connerie, bah on peut pas nier que quand les femmes n'avaient pas le droit de vote, ça favorisait la discrimination sexiste en véhiculant l'idée que les femmes n'étaient pas capable de faire des choix politiques. Ca veut pas dire que la situation à beaucoup changée depuis, mais je pense que c'était quand même une lutte qui valait le coup d'être menée.

C'est pas le mariage qu'il faut défendre, c'est l'idée que les couples homos et hétéros sont exactement la même merde et que rien ne justifie qu'ils bénéficient d'un traitement différent. (Quoique en parlant de merde, les couples homos véhiculent moins les normes de la société patriarchale)

L'Etat fait exister des différences homophobes entre les couples et mérite d'être aussi attaqué à ce niveau là.

Si vous trouvez qu'il existe d'autres formes d'homophobie plus importantes à combattre, vous avez entièrement raison et rien ne vous empêche d'ouvrir un nouveau front de lutte plutôt que de gaspiller votre énergie à critiquer celles et ceux qui veulent lutter contre l'homophobie à leur manière.

La critique du mariage est sans doute très importante mais devrait se faire dans un autre contexte que celui de critiquer celles et ceux qui souhaitent avoir les même droits que les hétéros.

> Lutte de classe

L'abolition comme la promotion du mariage n'a aucun intérêt, seule la lutte classe a une logique révolutionnaire, ce afin de renverser et de détruire le capitalisme sous toutes ses formes, qu'il soit libéral-bourgeois (démocraties occidentales) ou autoritaire d'Etat (stalinisme, gauchisme, fascisme).

> désolé mais...

La lutte contre toute forme d'oppression est également une lutte révolutionnaire, a partir du moment ou tu te bats contre un système, tu remets également en cause les différentes oppressions qui se jouent, et la lutte LGBT en fait partie. Se mobiliser uniquement pour la lutte des classes c'est aussi un bon moyen pour ne pas se mobiliser sur les autres luttes (homophobie, sexisme, racisme...), bien pratique finalement!

> Au contraire

La lutte de classe est le meilleur et seul moyen de lutte efficace pour le prolétariat, ce afin de ne pas tomber dans toutes les figures de style catégorielles, sectorielles, corporatistes, syndicalistes, parcellaires... Les prolétaires unis en classe et auto-organisés n'ont plus à se diviser face à la démocratie bourgeoise, ce qui renforce celle-ci. En quoi les luttes parcellaires font avancer la cause révolutionnaire anticapitaliste alors qu'elles divisent les prolétaires ? Un seul exemple ? Il n'y en a pas ou alors j'attends que l'on me démontre le contraire !

> en attendant

peu importe pour ou contre mariage, pour l'instant je ne vois pas de contre manif s'organiser,mais j'imagine le 13janvier à paris un beau florilège de catho intégristes,service d'ordre fachiste,contre-ivgistes,etc défilant pour la république et ses valeurs,ça donne la gerbe,et pendant ce temps on se demande si le mariage c'est de la merde,oui ou non ,je m'en tape,ou est la liberté de choisir pour tous-tes dans vos propos?quand des gens pensent que l'homosexualité conduit à la pédophilie,je pense qu'il est de bon ton d'expliquer encore et encore que ce n'est pas une déficience mais un choix,un désir,parfois compliqué à vivre et que même en essayant très fort on ne peut pas faire autrement que de vivre avec!

le 13, je serais avec ma amoureuse dans les rues de toulouse,en espèrant y trouver d'autres personnes qui s'opposeront toujours,comme nous, à toutes formes d'injustice,et c'est pas ce qui manque de nos jours,des luttes,sans distinction

bien à vous toutes et tous

hélo

> lutte de classe

"les couples homos véhiculent moins les normes de la société patriarcale"

qu'est ce qu'il faut pas entendre quand même ...