Nantes, 27 octobre : convergence des révoltes

Mot-clefs: Resistances
Lieux: Nantes Notre-Dame-des-Landes

Ni aéroport ni expulsions ! Un toit pour tou-te-s !

La semaine a été agitée à Nantes comme à Notre Dame des Landes.

Po_28oct2012001-medium
Presse Océan

Of_28oct2012002-medium
Ouest France

8_2-medium
Pas de titre pour 12132

7_3-medium
Pas de titre pour 12131

6_4-medium
Pas de titre pour 12130

5_3-medium
Pas de titre pour 12129

4_4-medium
Pas de titre pour 12128

3_4-medium
Pas de titre pour 12127

2_4-medium
Pas de titre pour 12126

1_4-medium
Nantes-Notre Dame des Landes : contre toutes les répressions/expulsions

Dans la métropole sous occupation policière, les expulsions s'enchainent au rythme des sirènes et des gyrophares : expulsion du Lieu Unique, du foyer Gustave Roch, de la Manufacture, tous trois réquisitionnés ces derniers jours pour obtenir un logement pour tou-te-s et tous.

Le pouvoir socialiste n'a répondu que par un déferlement policier écrasant, terrorisant. Un exemple ici : http://nantes.indymedia.org/article/26376

Sur la Zone A Défendre, la lutte continue entre les centaines de forces de l'Ordre et les occupants qui résistent. Plus d'infos ici : https://zad.nadir.org/

Deux manifestations avaient lieu à Nantes samedi 27 octobre : contre l'aéroport, et pour un toit pour tou-te-s.

Les deux luttes sont confrontée aux mêmes attaques du pouvoir (à des degrés divers) : expulsions, répressions.

Les cortèges de plus de 500 personnes chacun, partant pour l'un de la Place Royale, l'autre de la Place Bretagne, ont convergé -après un passage bruyant par la mairie et la décoration de quelques bus à coup d'affiches- devant la préfecture, épicentre des répressions. Rassemblant plus d'un millier de manifestant-e-s reprenant en cœur (et en chansons) notamment de nombreux slogans contre le pouvoir socialiste. Comme toujours sous haute surveillance policière.

La manifestation s'est poursuivie par une soirée de soutien au collectif un toit pour tou-te-s.

Le pouvoir réprime pour isoler, atomiser, particulièrement dans le fief du premier sinistre.
Ensemble, nous sommes plus forts pour répondre aux attaques.

A suivre...

Quelques photos, n'hésitez pas à compéter, corriger...

Commentaire(s)

> Complément

Ce qu'en dit la presse locale ce dimanche.