Bulletin Palestine, 6 juin 2012

Mot-clefs: Resistances
Lieux:

La montée internationale de la campagne BDS (Boycott, Désinvestissement et Sanctions) pour obliger Israël à mettre fin à l’oppression des trois secteurs de la société palestinienne : réfugiés, Palestiniens d’Israël et Palestiniens occupés en 1967, a poussé Israël à financer une grosse campagne de « blanchiment » de l’apartheid : multiplication des sites sionistes, des blogs, campagnes de promotion culturelle, économique, touristique…
Mais ça ne marche pas. Comme le montre l’enquête de la BBC (voir ci-dessous), la cote d’Israël ne cesse de sombrer. Mais ce que montre cette étude, c’est surtout à quel point les gouvernements occidentaux sont non-démocratiques quand il s'agit d'écouter leurs citoyens à propos d'Israël. En moyenne, deux tiers des Britanniques, des Allemands, des Français, des Espagnols, des Australiens et des Canadiens ont une vision « essentiellement négative » d'Israël, tandis que leurs gouvernements se raidissent en promouvant les liens militaires, économiques, académiques et culturels avec l'État d'apartheid. Pour combien de temps encore ?

VENDREDI 8 JUIN SALLE OSETE

NON à la présence d’entreprises militaires israéliennes à la convention d’affaires Aéromart !

Amnesty International, dans un rapport publié en février 2010, révélait que des débris d’un missile israélien, utilisé contre une ambulance palestinienne lors des massacres commis dans la bande de gaza à l’hiver 2008/2009, contenait des éléments « made in France ».
Du 4 au 6 décembre prochain se déroulera au centre de congrès Pierre Baudis et au parc des expositions à Toulouse la convention d’affaire Aéromart organisée par le Conseil Régional de Midi-Pyrénées, Midi-Pyrénées Expansion et la Chambre de Commerce et d’Industries de Toulouse : une dizaine d’industries militaires israéliennes y participeront !
Parce que nous refusons un développement économique fondé sur l’oppression,
Parce que nous dénonçons la politique coloniale, meurtrière et illégale de l’Etat d’Israël,
Parce que nous refusons que notre Région soutienne de quelques manières que ce soit les acteurs de la politique israélienne,

Mobilisons-nous !

Contact : boycottisrael.mp@gmail.com

Israël - Palestine : le comité olympique entérine l’apartheid

Le comité olympique des JO de Londres 2012 contribue à sa manière à la négociation des frontières entre Israël et la Palestine… en les plaçant sur des continents différents ! Voir l’article de Bastamag.

Voir aussi la lettre envoyée par le comité olympique de Londres : http://jfjfp.com/?p=31050

Israël est considéré comme le troisième pire pays du monde en 2012

Israël a été classé parmi les quatre pays qui influencent le monde le plus négativement, d’après un sondage d’opinion public global mené par la BBC.

Le sondage, qui a été effectué parmi les citoyens de 22 pays tout autour du monde, place l’Iran en première position, avec 55% des sondés le classant comme un pays négatif. Le Pakistan a été classé deuxième avec 51%, et on y trouve Israël et la Corée du nord ex-æquo en troisième position, avec 50% des réponses qui évaluent ces deux pays négativement.

Lire ici l’article sur le sondage traduit de celui écrit par Barak Ravid dans Haaretz : http://www.france-palestine.org/BBC-Israel-est-le-trois...-pire

Ce sondage indique surtout une dégradation de l’image d’Israël dans une majorité des pays depuis 2011. Il témoigne de l’échec des multiples initiatives (sites, blogs, publicités touristiques, etc.) pour se donner une image « cool », normale. Au contraire, l’idée que l’Etat d’Israël est structurellement un Etat d’apartheid fait son chemin.

15 juin : soirée de solidarité avec la Palestine

Le Collectif Palestine Libre invite à une soirée de solidarité avec la Palestine

Vendredi 15 juin 2012 à 20h00
Au Centre Culturel Alban Minville de Toulouse
(Place Martin Luther King, métro Bellefontaine)

Vidéoconférence avec les réfugiés palestiniens du camp Aïn-Elhelweh au Liban

Avec la participation de Kamel Mahmoud, agronome et président de l’association Montpellier-Palestine Solidarité Rurale.

La question des réfugiés palestiniens, question fondamentale pour l'avenir de la Palestine, et la situation de la Palestine dans le contexte des révolutions arabes seront abordées au cours du débat.

Entrée libre, gâteaux, boissons, produits palestiniens.
Organisé par : Collectif Palestine Libre palestine.libre@ymail.com

Liberté pour Mahmoud Sarsak !

Mahmoud a-Sarsak, 25 ans, Gazaoui membre de l’équipe nationale de football de Palestine, a été arrêté en 2009 alors qu’il rejoignait son équipe en Cisjordanie. Depuis, il est maintenu en « détention administrative », c'est-à-dire sans charges ni procès.

Mahmoud a-Sarsak est en grève de la faim pour sa libération depuis le 21 mars. Il est aujourd’hui à son 80eme jour de jeune. Michel Platini a refusé d’intervenir (et l’UEFA organise la coupe des moins de 21 ans avec Israël à Jérusalem en 2013…).

Le 5 juin, des militants de CAPJPO-EuroPalestine, Nanterre Palestine, Droits Devant, et des désobéissants ont occupé le siège parisien de la FFF, au 87 boulevard de Grenelle dans le 15ème pour réclament de ses dirigeants qu'ils prennent publiquement position sur le sort de Mahmoud a-Sarsak.
Signez la pétition pour sa libération immédiate ! http://www.cyberacteurs.org/cyberactions/liberte-mahmou....html

http://www.europalestine.com/spip.php?article7328

De quoi l’apartheid est-il le nom ?

Dans un court texte publié le 1er juin, le PACBI (Campagne palestinienne pour le boycott académique et culturel d’Israël - http://pacbi.org/etemplate.php?id=1901 ) résume les aspects fondamentaux de l’apartheid israélien contre les trois secteurs de la société palestinienne : réfugiés, Palestiniens de 48, Palestiniens de Cisjordanie-Gaza. Lire la traduction sur le site de l’ISM ou sur celui de la CCIPPP. Quelques extraits :

« Il est crucial que le monde comprenne que la fin de l’occupation n’apportera pas à elle seule la justice à la majorité du peuple palestinien, dont 69% sont des réfugiés ou des personnes déplacées en interne, 50% sont toujours en exil et seuls 38% d’entre eux vivent dans le territoire palestinien occupé en 1967, dont 40% sont réfugiés [2]. Pas plus qu’elle ne traitera tous leurs droits entérinés par le droit international. Pour que la justice et l’égalité prévalent, nous devons comprendre l’apartheid israélien, et lui résister. »

« …la politique foncière israélienne est également comparable à la Loi sur les zones réservées d'Afrique du Sud (1950), qui réservait légalement 87% de terre sud-africaine aux blancs. En Israël, 93% de la terre est réservée aux citoyens juifs d'Israël. »

http://www.protection-palestine.org/spip.php?article11826

Israël déploie des têtes nucléaires sur des sous-marins allemands

Israël est en train d'équiper des sous-marins fournis par l'Allemagne avec des missiles de croisière à têtes nucléaires, selon l'hebdomadaire allemand Der Spiegel à paraître lundi 4 juin. D'après le magazine, Berlin a toujours nié que ces sous-marins puissent faire partie de l'arsenal nucléaire israélien.

Avec notre correspondant à Berlin, Pascal Thibault

La livraison très sensible de sous-marins allemands à Israël s’est toujours faite dans la discrétion, donnant lieu à de nombreuses supputations sur la finalité des navires comme sur les conditions entourant les contrats.

Le magazine allemand Der Spiegel revient en Une cette semaine au terme d’une vaste enquête sur le sujet. L’hebdomadaire cite d’anciens responsables de la défense allemands, qui remettent en cause la position officielle de Berlin qui a toujours nié que ces sous-marins puissent faire partie de l’arsenal nucléaire israélien.

Ces anciens hauts responsables ont assuré le magazine que les autorités allemandes avaient toujours pensé que les sous-marins, d’ailleurs en partie payés par Berlin, seraient ensuite équipés d’armes atomiques. Trois ont déjà été livrés, trois autres doivent être d’ici 2017.

Revoir la question palestinienne : entretien avec Ilan Pappe

L'historien israélien Ilan Pappe était en visite au Canada. Paul Weinberg en a profité pour l'interviewer sur son travail à contre-courant du mythe israélien, sur la solution à un Etat et sur la campagne de boycott...

« …Mis à part les nouveaux efforts de l'unité palestinienne et la réorganisation de la question de la représentation (la résurrection de l'OLP), le mouvement BDS est le développement le plus important en Palestine de la dernière décennie »

Lire l’interview d’Ilan Pappe sur le site Investig’Action de Michel Collon

Campagnes civiles pour la protection du peuple palestinien http://www.protection-palestine.org/

Pour s’inscrire : bulletin-palestine-abonnement@yahoogroupes.fr

Pour tout contact Jean-Pierre Bouché – Bulletin-Palestine-proprietaire@yahoogroupes.fr

Commentaire(s)

> N’attendons pas qu’ils soient dans des sacs mortuaires !

L’Union Juive Française pour la Paix ( UJFP ) appelle toutes les femmes et tous les hommes de bonne volonté, épris de paix et de justice, à s’unir autour de l’appel de détresse envoyé de la prison de Ramlé en Israël par Mahmoud Sarsak et Akram Rikhawi, tous deux prisonniers politiques palestiniens en grève de la faim illimitée pour que soient respectés leurs droits, que les autorités pénitentiaires israéliennes mettent fin aux pressions, brimades et autres tortures à leur encontre [*].

Nous appelons toutes et tous à exiger de nos responsables politiques qu’ils usent des moyens qui sont les leurs auprès du gouvernement israélien pour qu’il respecte ses engagements pris récemment avec les représentants des prisonniers politiques palestiniens en grève de la faim.

A Mahmoud Sarsak, à Akram Rikhawi, nous vous disons :

Camarades, chers amis, par delà vos murs de prison, par delà les eaux et les terres, nous avons reçu votre appel, nous vous assurons de notre solidarité la plus absolue.

A tous les prisonniers politiques palestiniens enfermés dans les geôles israéliennes, à leurs familles, à vous tous, nous vous exprimons également notre solidarité vigilante, nous partageons vos exigences pour que soit mis fin au déni de droit dont vous êtes victimes.

A toutes et à tous, en France et part le monde, vous qui êtes épris de justice, nous vous demandons :

N’attendons pas que Mahmoud et Akram soient dans des sacs mortuaires !

Ensemble, brisons le silence qui entoure leur combat, arrachons le masque de cet Etat prétendument démocratique ! Liberté pour Mahmoud et Akram !

Le BN de l’UJFP le 6 juin 2012

[*] voir l’appel de Mahmoud et Akram sur le site d’ISM :

http://www.ism-france.org/temoignages/-N-attendez-pas-q...17058

http://www.ujfp.org/spip.php?article2313

> Liberté pour Nabil al-Raee et Zakaria Zubeidi

La Palestine occupée est le théâtre d’une banalisation de la violence exercée par l’armée d’occupation israélienne: chaque jour amène son lot d’arrestations sans motif, la nuit dans la plupart des cas. Nous assistons à un harcèlement exercé contre la résistance non-violente, que ce soit au village de Bil’in en Cisjordanie, à celui d’Al Araqib dans le désert du Néguev-Naqab ou contre le Théâtre de la Liberté de Jénine, symbole de la résistance culturelle.

Le Théâtre de la Liberté du camp de réfugiés de Jénine a été créé par Juliano Mer Khamis à la suite et à la mémoire du travail de sa mère Arna Mer auprès des enfants du camp auxquels elle a enseigné l’art dramatique afin de les aider à se libérer moralement et corporellement de la pression de l’occupation. Juliano Mer Khamis a été assassiné il y a un an à Jénine, dans des conditions jamais élucidées à ce jour. Depuis, la troupe qui a vaillamment repris le flambeau de l’art théâtral en résistance, n’a cessé d’être inquiétée : tous ceux de ses membres qui ont été convoqués dans le cadre de l’enquête sur l’assassinat se sont rendus à ces convocations. Cela n’a pas empêché le Théâtre de la Liberté de subir quatre attaques de l’armée israélienne, arrestations et interrogatoires de ses membres, détentions, qui font dire aux membres du Théâtre de la Liberté : « nous avons la conviction que ce harcèlement régulier et systématique des employés du Théâtre de la Liberté n’a rien à voir avec l’enquête sur le meurtre de Juliano mais qu’il s’agit d’une campagne clairement dirigée contre le Théâtre de la Liberté lui-même ».

Le 6 juin, avant l’aube, Nabil Al-Raee, directeur artistique et metteur en scène du Théâtre, a été arrêté chez lui et emmené sans explications par des soldats israéliens. Sa famille a appris le lendemain qu’il était retenu au centre de détention de Jalameh, au Nord de Jénine. Il est de notoriété publique que les interrogatoires à Jalameh se déroulent fréquemment dans des conditions inhumaines incluant la privation de sommeil, des pressions psychologiques et des ligotages dans des positions douloureuses.

Informés de cette arrestation, nous apprenons en même temps que Zakaria Zubeidi, une personnalité du camp de Jénine, a été arrêté une nouvelle fois, le 13 mai et est détenu par les forces de sécurité palestiniennes à la prison de Jéricho. Son avocat n’a pas encore pu l’assister, alors qu’il est enfermé depuis trois semaines. Leader d'une résistance armée à la suite de la mort de sa mère tuée par l'armée israélienne et de la destruction de sa maison, il a renoncé en 2005 aux actions violentes et a rejoint Juliano Mer Khamis dans la résistance culturelle. Il est cofondateur du Théâtre de la Liberté.

Les Amis du Théâtre de la Liberté de Jénine vous demandent d’intervenir auprès des autorités israéliennes, palestiniennes et françaises ainsi qu’auprès de vos élus pour obtenir la libération immédiate de Nabil Al-Raee et de Zakaria Zubeidi. Il faut que la lumière soit faite sur ces séries d’arrestations et que cesse le harcèlement des membres du Théâtre de la Liberté qui met en danger l’existence même de ce magnifique espace de liberté et de développement artistique et culturel.

Vous pouvez, en outre, appeler la coordination du district militaire israélien au 00 972-4-640-73-12 pour demander des nouvelles de Nabil Al-Raee (N° d’identité nationale 906349162) et l’Ambassade d’Israël en France : 01 40 76 55 00

Ainsi que les numéros suivants au sujet de la détention de Zakaria Zubeidi.

00-970-(0)59-777-88-87 Majd Faraj Chef du service de renseignement de l’autorité palestinienne

00-970-(0)59-900-00-11 Abo Mohammad Shadeh, Chef de la sécurité du président

00-970-(0)59-944-75-47 Dr Said Abo Ali, Ministre de l’Intérieur

00-970-(0)59-930-38-50 Saeb Erekat, Chef des négociations

00-970-(0)59-955-88-22 Ataeb Abdurahem, Sûreté Nationale

Et exprimer votre solidarité au Théâtre de la Liberté de Jénine : www.thefreedomtheatre.org

Sonia Fayman, présidente d’ATL Jénine

> LDJ, ça suffit ! Tous avec les prévenus des 5 et 12 juin !

Quand l’agresseur sioniste joue les victimes et que la justice française cède aux pressions, nos frères et amis risquent la prison...

Vérité et justice pour les opposants à la LDJ : liberté pour Hassen, Nizar, Souleymane et tous les prévenus !

A tous les militants actifs depuis les mobilisations contre les massacres israéliens à Gaza.

Vous vous rappelez que depuis 2009, la LDJ a multiplié les agressions contre nos mobilisations. Jusqu’à présent, à quelques rares exceptions, les fanatiques pro-israéliens ont bénéficié d’une impunité inouïe, qui contraste avec la répression dont sont l’objet les militants du boycott d’Israël. Le dernier exemple est la condamnation de Sakina Arnaud par la cour de cassation de Bordeaux : elle avait collé des stickers de la campagne BDS sur des bouteilles de jus de fruits israéliens.

Un prochain rendez-vous important arrive. Les mardi 5 et 12 juin après-midi, au Palais de Justice de Paris, auront lieu des procès opposant des jeunes sympathisants de la cause palestinienne aux membres de la LDJ. Comme d’habitude, les fanatiques pro-israéliens, soutenus par les officines pro-israéliennes BNCVA et autres SPCJ, veulent nous la faire à l’envers : ils ont porté plainte et se présentent en victimes. Dans les deux cas pourtant, ils sont clairement venus pour casser du « sale arabe ».

La première affaire jugée remonte aux manifestations de l’hiver 2008-2009. Le 4 janvier 2009, rassemblés devant l’ambassade israélienne à l’appel du CRIF, les fascistes sionistes ont ensuite déboulé à Opéra à une manifestation spontanée contre les massacres israéliens. Là, ils se sont heurtés à des jeunes militants du droit et de la justice. Ils jouent maintenant les victimes et essayent de se faire passer pour de simples passant juifs victimes d’une agression antisémite. Mensonge !

La seconde affaire s’est déroulée en avril 2009 au métro Rue des Boulets, à proximité du CICP, le soir d’un événement de solidarité organisé par Génération Palestine : les sionistes attendaient les invités à la sortie du métro et en ont agressé plusieurs. Ils prétendront ensuite être venus coller des affiches pour Ilan Halimi et avoir été attaqués par les jeunes militants. Mensonge encore.

Dans les deux cas, la police et la justice semblent intimidées par les pressions sionistes. Dans les deux cas, Hassen, Nizar, Souleymane et les autres inculpés ont besoin de notre solidarité. Ils se sont défendus contre la LDJ, ils nous ont défendu contre les agressions. A nous de les défendre !

Ils ont besoin d’un maximum de monde pour les soutenir lors des procès des 5 et 12 juin. Ils ont besoin d’aide pour les frais de justice. Soyons à leurs côtés.

Informations et soutien : omar.jeningrad@gmail.com

Rejoignez la page Facebook de soutien : STOP LDJ !

Chèques à l’ordre de JEDPS, 21 ter rue Voltaire – 75011 Paris (mention au dos : STOP LDJ)

http://www.facebook.com/pages/STOP-LDJ/360816127305331

> 2 pages de BDS-France sur les entreprises à boycotter

BDS-France a réalisé un recto-verso sur les entreprises israéliennes grand public à boycotter, utilisable lors de toutes nos manifestations publiques.

On peut le télécharger ici :

http://www.bdsfrance.org/images/stories/fruit/120417_Pr...5.pdf

> BDS : Annulation des concerts de Zakir Hussain à Tell-Aviv et Jérusalem

Haaretz / INCACBI (2 articles)

publié le mercredi 13 juin 2012.

Un célèbre musicien indien annule sa venue en Israël

Zakir Hussain, considéré comme l’un des plus influents musiciens indiens dans le monde, annule ses concerts prévus à Jérusalem et Tel Aviv, invoquant des questions de sécurité.

11 juin 2012 - Ha’aretz

Zakir Hussain, internationalement renommé comme joueur de tabla (tambour à main), considéré comme l’un des musiciens indiens les plus influents dans le monde, a annulé ses spectacles prévus à Jérusalem et Tel Aviv en juillet.

La raison invoquée est la crainte pour la sécurité de la personne de Hussain et celles de ses musiciens, en raison des tensions dans la région.

« Il a rencontré de fortes objections à sa venue en Israël, objections qui se sont manifestées par des requêtes personnelles et une pétition internet qui a recueilli les signatures de 85 artistes indiens » a déclaré son agent.

Source : http://www.haaretz.com/culture/arts... traduction : JPP

Appel à Zakir Hussain pour annuler un spectacle en Israël en juillet 2012

INCACBI - 31 mai 2012

New Delhi, le 31 mai 2012

Cher Zakir Hussain,

Nous, groupe d’artistes, universitaires et militants en Inde, nous sommes réunis en juin 2010 pour mener campagne contre un autre régime d’apartheid en apportant notre soutien à la campagne internationale pour le boycott universitaire et culturel d’Israël (voir : http://www.incacbi.in)

Nous savons que vous envisagez de jouer en Israël en juillet prochain. Nous faisons appel à vous, artiste de conscience, pour annuler le spectacle que vous avez projeté en Israël.

Faire autrement serait cautionner par mégarde la politique de colonisation, d’apartheid et d’occupation d’Israël. Israël doit-il être admis dans l’arène culturelle mondiale alors qu’il ne respecte pas le droit international et ne reconnait pas le droit du peuple palestinien à la liberté, à l’égalité et à la justice ? A un moment où le mouvement international pour isoler Israël gagne du terrain pour réagir contre l’escalade dans la politique coloniale et raciste d’Israël, nous vous exhortons à réfléchir sur les implications éthiques de votre acceptation d’une invitation à jouer en Israël. Votre spectacle en Israël contribuerait à mettre hors de cause les pratiques d’Israël, faisant accroire que les affaires avec Israël doivent se poursuivre comme si de rien n’était.

Nous sommes conscients qu’en février 2012, l’association palestinienne Al Mada, pour le développement de l’art communautaire, en partenariat avec l’UNRWA (Office de secours et de travaux des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient) et l’UNICEF, vous a accueilli avec le groupe Remember Shakti à Ramallah. Vous avez joué gratuitement en toute connaissance que le spectacle était un concert de solidarité et de collecte de fonds pour la promotion des programmes de musicothérapie pour les enfants réfugiés palestiniens. En PLUS de votre musique, c’est ce que nous admirons en vous.

Aussi, nous vous en prions, ne permettez pas que votre magnifique musique serve à légitimer les démolitions de maisons, les raids illégaux, l’usage de phosphore blanc, les emprisonnements politiques et d’enfants, la prohibition raciste de mariages, la piraterie et les exécutions dans les eaux internationales, les punitions collectives, l’occupation, les check-points, les barrages routiers, et les bombardements et fermetures d’institutions éducatives. Si vous annulez votre spectacle en Israël, vous encouragerez aussi d’autres artistes à suivre votre exemple. Et vos fans à travers le monde sauront que vous êtes du côté de la justice et pour la fin d’un apartheid.

Pour INCACBI (Campagne indienne pour le boycott universitaire et culturel d’Israël)

Gargi Sen (cinéaste, organisateur)

Dhruv Sangari (musicien)

Vidya Rao (éditeur, chanteur)

Saeed Mirza (cinéaste)

Sudanwa Deshpande (personne de théâtre)

M.K. Raina (personne de théâtre)

N. Pushpamala (artiste)

Ram Rahman (artiste)

Amar Kanwar (artiste)

Sheba Chhachhi (artiste)

Saba Hasan (artiste)

Ayisha Abraham (artiste)

Githa Hariharan (auteur)

Anand Patwardhan (cinéaste)

et 85 autres d’INCACBI

Source : 31 mai 2012 - http://www.incacbi.in/appeal-zakir-... traduction : JPP

Haaretz / INCACBI (2 articles)

Zakir Hussain, né le 9 mars 1951, fils du joueur de tablâ Alla Rakha, est le plus connu des percussionnistes d’Inde.

Il débute les tournées à l’âge de 12 ans. Zakir va aux États-Unis en 1970 et débute une carrière internationale avec pas moins de 150 concerts par an. Il est consideré comme l’un des plus grands joueurs de tablâs de sa génération. Il a joué avec les plus grands solistes indiens comme Ravi Shankar, Ali Akbar Khan, Shivkumar Sharma ou Hariprasad Chaurasia. Il excelle aussi dans les solos de tablâs accompagnés par le sarangi de Sultan Khan. Il a participé à plus de 250 enregistrements en studio ou live.

Il joue avec le groupe Shakti et John McLaughlin, mais aussi au sein d’autres formations telles Ancient Future, Bustan Abraham, etc.

Il est aussi l’auteur de musiques de films tels que One Dollar Curry de Vijay Singh et apparaît comme acteur dans trois films, en 1983, 1997 et 2004.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Zakir_Hussain_%28musicien%29

Site de Zakir Hussain : http://www.zakirhussain.com/

http://www.protection-palestine.org/spip.php?article11850