Iran Appel au boycott de entreprises françaises qui aident la dictature

Mot-clefs: Répression
Lieux:

Iran Appel au boycott de entreprises françaises qui aident la dictature

La situation des Droits de l'Homme en Iran s'aggrave de jour en jour. Les pays représentatifs de la communauté internationale et pas seulement les pays occidentaux s'insurgent très mollement de la situation actuelle (1) mais ils ne le font que très diplomatiquement et très poliment il ne faut pas en effets froisser les Pasdarans et les hauts cadres des miliciens basidj’is qui détiennent plus des trois quarts de l’économie de la dictature, Khamenei (2)quand a lui et son clan de pasdarans est riche a milliards d’Euros et de dollars sa fortune est bien cachée dans des banques suisses luxembourgeoises, de Dubaï, et de Syrie, Même chose pour Ahmadinejad et son fils Madhi Ahmadinejad qui ont récemment fait transférer tout leurs fonds amassés a l’aide des multiples fondations bidons qu’ils ont crées et qui les enrichissent de banques iraniennes vers celles plus sures vu les événement de Dubaï


Il y pourtant des condamnations à mort quotidiennes depuis l’avènement d’Ahmadinejad plus de 2000 prisonniers politiques on étés lâchement assassinés et pendus ce qu’il est intéressant de noter, c’est qu’actuellement les autorités accusent systématiquement et sans aucune retenue les manifestants d’être des Moharebeh. Alors qu’est-ce que cela veut dire ? Cela veut dire « en guerre contre Dieu ». C’est d'une sinistre mémoire pour les Iraniens, parce qu’avec ce mot de Mohareb, en guerre contre Dieu, Khomeiny dans une fatwa avait condamné 30.000 prisonniers politiques en 1988 en Juin 2010 ces massacres perdurent . 1988 C’était un massacre de prisonniers dont la plupart étaient des militant-es politiques ,syndicalistes,féministes, et de collectifs de défense des droits de l’homme du peuple d’Iran. Qui avaient courageusement contribuès a mettre a bas la dictature du Shah et des criminels du clan royal impérialiste des Pahlavi

Aujourd’hui, les mêmes autorités qui étaient des décideurs de ce massacre sont promues à des postes clé dans l’appareil judiciaire et economique du régime iranien alors que l'immense majorité du peuple iranien connait une précarité et une paupérisation grandissante dans ses conditions de vie . Ce sont ces mêmes voleurs et ces memes assassins qui sont en train d’accuser les manifestants iraniens d’être des Moharebeh

APPEL AU BOYCOTT DES ENTREPRISES COLLABORANT AVEC LA DICTATURE IRANIENNE

Quelques exemples:

Les marques automobiles françaises sont très présentes en République Islamique d'Iran. Par exemple, Renault ou Peugeot-Citroën -PSA- fabriquent et vendent leurs véhicules à prix d'or aux responsable de la dictature. C'est ainsi que les voitures françaises servent aux milices basidjis (les meurtriers de Néda et de centaines d’autres iraniens). Via le consortium Iran Kodroh et la Saipa via des joint ventures franco iraniennes

Tout comme nous avons boycotté Nokia et Siemens pour sa complicité avec le régime assassin, boycottons ces marques jusqu'à ce qu'elles sortent définitivement d'Iran et de leur role de supplétifs de la répression.

Ce sont avec ces voitures entre autres dont certaines banalisées mais équipées de moyens de transmissions radio et wifi derniers cri qui sont gracieusement et gratuitement fournies par Renault ou Peugeot-Citroën –PSA- Iran Kodroh et avec qui la police anti émeute et les miliciens du Basidj’is commettent leurs crimes et leur assassinats

Peugeot travaille en collaboration avec une compagnie dénommée IranKhodro. Quant à Citroën (ou encore Renault), elles préfèrent travailler avec la Saipa Group, une entreprise nationale appartient directement (14 a 20 %) aux Gardiens de la Révolution Islamique (IRGC). 51% de Saipa Group appartient à la Nation Iranienne (aux Ayatollahs et à Rafsandjani mais aussi a des membres du clan Khamenei d’où les principales brouilles et conflits d’intérêts énormes entre les deux mollahs).

Aujourd'hui les choses ne s'améliorent pas... Loin de là même

S'il est utile de rappeler que c'est une société appartenant aux Ayatollahs qui s'occupe des chaînes de montages et de la revente des automobiles Peugeot, il ne faut pas oublier que cette compagnie ne cesse de bafouer ainsi les libertés en iran!

Iran Khodro produit la 405 de 1990 à 2009, puis la Pars (modèle restylée de la 405) depuis 1999, également déclinée en limousine. Depuis mars 2001, Iran Khodro assemble des Peugeot 206, avec l'objectif d'exporter vers les pays voisins mais également en Europe de l'Est. En mars 2004, un nouveau tournant est pris entre les deux sociétés. PSA s’est aussi engagé à introduire la 307, à restyler la 206 et à en développer une version tri-corps.

Ce partenariat consiste en l'importation de pièces détachées puis à l'assemblage local de modèles Peugeot. En 2004, ce furent 281 000 véhicules Peugeot qui ont été produits, pour un marché de 780 700 unités.

Peugeot est aussi le fabricant officiel de voitures pour la police iranienne: celle qui tue et martyrise le peuple d'Iran.

Dernièrement, pour l’anniversaire de la révolution Islamique, Peugeot présentait la 207i. L’objectif est de donner au pays une nouvelle voiture aux dictateurs alors que l’état s’apprête à éliminer les subventions sur le carburant et que derniérement l'état iranien a fait promulguer une loi de restrictions de l'essence aux possesseurs de moto jugés avoir aidés et êtres trop proche des manifestants anti dictature

Ces derniers mois on avait pu constater que plusieurs fois des importantes délégations iranienne avaient même rendu des visites au siége français de PSA (Peugeot Citroën) pour discuter du montage d’un nouveau modèle à Téhéran

.Depuis 2007-2008, les autorités françaises appellent soit disant les entreprises françaises complices à limiter au maximum leurs affaires avec l’Iran visiblement il n'en est rien et sous les déclarations de façades Business is Business comme toujours

Parmi les autres entreprise francaises collaborant avec la dictature sanguinaire de Khamenei et de Ahmadinejad citons Total Air liquide et ses filiales comme Lurgi et Axens un holding franco américain qui détient les rafineries de Bandar Abbas,d’Ispahan, d'Abadan de Téhéran ; d'Arak, la raffinerie "Golfe Persique",la raffinerie de Pars, la raffinerie de Shahriar,la raffinerie d'Hormuz toutes gérées par des notables des Pasdarans (les gardiens de la révolution) et des hauts cadres du Basidj’i, citons également le groupe Danone avec la marque locale iranienne Sahar, Carrefour qui a multiplié la création de supermarchés et de superettes en Iran par l'intermédiaire d'un partenaire des Émirats arabes unis, Majid al-Futtaim, Areva et la centrale nucléaire du Tricastin gérée depuis 1979 par moitié avec une holding iranienne (ce qui rapporte directement 400 millions d’euros au clan Rafsandjani ) l’entreprise Legrand spécialisée en matériel électrique via la société iranienne Alborz Electrical.

Nous appelons donc la société civile française, les militants du mouvement social les organisations syndicales, les collectifs de défense des droits humains et des droits des femmes a relayer cet appel le plus largement possible

Vous pouvez retrouver ces informations en contactant le site Iran crime watch

Notes .

http://irancrimewatch.com/index_en.php

(1)témoins cette interwiew fleuve très polie du dictateur Ahmadinejad par Laurence Ferrari de LCI TF1 le 7 juin Alors que le lendemain le régime assassinait par pendaison 14 prisonniers politique dans les prison de Karaj dans la banlieue de téheran

http://videos.tf1.fr/infos/2010/interview-du-president-....html

(2)La fortune personnelle Khamenei et de son clan :

Les cartes de crédits sont décidément trop compliquées pour le " guide supréme de la révolution" Tel un oncle Picsou en version moderne 2.0, Khamenei profite donc de 36 milliards de dollars en cash et par pallette entiéres de billets de banque. Sur cette somme, 22 milliards ont étés envoyés en Syrie (à travers des société ecrans en Turquie) pendant les élections de juin 2009. Il avait alors très peur que des "soucis" éclatent à Téhéran. Le problème est qu'Ankara aurait soit disant saisi l'argent lors du voyage. On ne sais pas si les voyages récents des dirigeants de ces pays ont pu arranger les choses mais on ne s'inquiète pas pour Khamenei qui avait déjà avant son voyage en Turquie pour 1.5 milliard sous forme de diamants,1 milliard en petite coupure (américaine), 1 milliard sur des comptes en Russie, 1 milliard sur des comptes en Syrie,1 milliard sur des comptes en Chine,1 milliard sur des comptes au Venezuela,2 milliards sur des comptes en Afrique du Sud,2 milliards sur des comptes à Londres,2 milliards sur des comptes ailleurs dans le monde (France suisse, Luxembourg),2 milliards côtés en bourse,1 milliards en propriétés foncières en Afrique du Sud,500 millions placés en Syrie, 500 millions placés au Venezuela