Emeute et départs d’incendie au centre de rétention de Madrid

Mot-clefs: Resistances
Lieux:

Emeute et départs d’incendie au centre de rétention de Madrid

Une émeute a éclaté dans le CIE de Madrid en début de semaine. Les retenus ont mis le feu dans plusieurs chambres. On entendait les cris des détenus depuis la rue : "feu !", "racontez ce qui se passe ici !" pendant que les alarmes incendies ne cessaient de sonner et que les retenus tapaient sur les fenêtres

"on a brûlé des matelas, des papiers et d’autres choses.je n’en peux plus. les policiers nous ont frappé, mais moi je vais bien." raconte un interné. Selon plusieurs proches de retenus, ils envisageraient de faire une (autre) grève de la faim pour protester contre "le traitement humiliant, raciste, vexatoire que chaque jour, depuis trois ans, ils reçoivent : insultes, coups, enfermement dans des cellules punitives. un traitement qui enfreint tous les droits".

"je suis raciste et je vais te renvoyer dans ton putain pays, connard !". C’est ce qu’a dit un flic à un retenu angolais avant de lui donner des coups de pied dans la poitrine et de lui mettre une camisole de force, alors qu’il refusait d’embarquer. Il est revenu au centre quasi inconscient. Quelques heures plus tard, il a été hospitalisé (il souffre par ailleurs d’une maladie grave). C’est cette histoire qui est le point de départ de la révolte.

Dans le même temps, on apprend qu’il y a eu pas mal de mouvement de protestation le mois dernier : émeutes collectives, affrontements avec les flics (dont plusieurs ont été blessés)...

Pour info, la Croix-Rouge est entrée il y a à peine quelques semaines dans le CIE de Madrid avec une subvention du ministère de l’intérieur de 200 000€.

LIBERTE DE CIRCULATION ET D’INSTALLATION !