Samedi 25 avril à Nantes : manif régionale contre toutes les répressions

Mot-clefs: Répression
Lieux: Nantes

Venez manifester votre solidarité contre toutes les répressions et avec les révoltés le 25 avril à Nantes

Troupetit-medium
Pas de titre pour 8900

Barreauxpetit-medium
Pas de titre pour 8899

Venez manifester votre solidarité contre toutes les répressions et avec les révoltés le 25 avril à Nantes à 15h, place Bretagne.

Face à la répression sociale qui s'exerce aujourd'hui contre les travailleurs, les précaires et les chômeurs.

Face à la répression qui s'abat de plus en plus lourdement et indistinctement en Bretagne, et particulièrement en Loire-Atlantique, sur les différentes formes de protestation sociale et politique.

Nous appelons à réagir :

- contre les peines de prison à l'encontre de participants aux manifestations des 29 janvier et 19 mars,

- contre la volonté de fichage par l'ADN de manifestants lycéens et d'opposants à l'aéroport de Notre-Dame des Landes,

- contre le procès des défenseurs de l'hôpital de Carhaix,

- contre la répression des actions de redistribution des étudiants de Nantes et Rennes,

- contre les poursuites et gardes à vue à rallonge des militants pour la réunification de la Bretagne,

- contre le délit de redistribution de poissons par les pêcheurs des Côtes d'Armor,

- contre la criminalisation des entarteurs de Notre-Dame des Landes,

- contre les poursuites à l'égard des enseignants pour la sauvegarde du service public d'éducation

Et plus généralement contre les répressions, ici et ailleurs, de ceux qui s'approprient des logements vides, de ceux qui se voient privés de ressources (radiations Assedic, CAF…), de tous ceux et toutes celles qui osent contester l'ordre établi en aidant les sans-papiers, en écrivant ou lisant des livres subversifs…

Venez manifester votre solidarité contre toutes les répressions et avec les révoltés le 25 avril à Nantes

(15h place de Bretagne)

Signataires (liste provisoire et ouverte) : Comité Visible Nantais, comité de soutien 11 novembre de Rennes, collectif Bonnets Rouges de Rennes, Nouveau Parti Anticapitaliste, Sindikad Labourerien Breizh, Coordination Bretagne Indépendante et Libertaire, Association Citoyenne Intercommunale des Populations concernées par le projet d'Aéroport de Notre Dame des Landes, 44=Breizh, collectif anti répression de Brest, le collectif de soutien aux inculpés de Notre dame des lande, Emgann-Mouvement de la Gauche Indépendantiste avec le soutien des Carhaisiens en lutte.

Pour tout renseignement : ctlr(--arobaze--)boum(--point--)org

D'autres infos, affiches, précisions sur : http://manifdu25.noblogs.org/

Email Email de contact: ctlr_AT_boum.org

Commentaire(s)

> enfin

je n'avais pas fait le lien entre différentes informations.

manif contre la répression organisée principalement par des nationalistes bretons

départ de manif ; place BRETAGNE ( je viens de comprendre que le choix de départ n'était pas anodin)

grosse manip :

1 - parmi les exemple rien sur les taggueurs de l'hotel de région alors que la majorité des orga appelantes sont des natiionalistes breton : un peu de courage les gars !

2 - rien sur les organisations appelantes dans le texte de l'agenda !

en clair grosse manip de récupération de l'air du temps ......

> Heu ...

Même si dans les organisations signataires y'a pas mal d'orga "bretonnantes" (mais pas une majorité, vu que y'a que quatre), je crois pas que ce soit centré autour de ça. L'appel parle de pas mal de choses autres (Carhaix, les mouvements étudiants, le 29 janvier et le 19 mars), alors je crois pas vraiment que ce soit une tentative de récup'. Contre "toutes les répressions" et "avec les révoltés" c'est pas particulièrement un discours de nationaliste breton, je trouve. Après, pour signer ce genre d'appel, étrangement, tu vas pas trouver le PC ou la CGT, ça c'est sûr, mais bon ...

Moi, j'ai compris la ligne qui parle des "militants pour la réunification de la Bretagne" comme parlant justement des taggeurs de l'hôtel de region, alors je dirais qu'ils en parlent.

Quant au fait que la manif se retrouve à 15h place Bretagne, j'y vois plus une référence aux manifs lycéennes de décembre dernier et aux manifs étudiantes récentes qui ont presque toujours commencé à cette heure-ci à cette endroit là.

Peut-être un peu de parano là, nan ?

> le moment de vérité..?

Si je comprends bien, il n'y a aucune confédé syndicale de celles qui appelaient les 29/1 et 19/03 du bout des lèvres à descendre une seule journée dans la rue. Qui appelaient parce qu'elles sentaient qu'elles y étaient obligées sous peine de se décrédibiliser encore plus comme représentation de la conflictualité sociale.

Bref en-dehors du NPA potentiellement crédité d'un bon score aux futures européennes et qui cherche encore sa place (à la charnière entre système électoral et mobilisations sociales), il n'y a que des "petits" collectifs, grands par leurs buts proclamés mais faibles par l'audience qu'ils regroupent...

Espérons que cet appel contre toutes les répressions ne soit pas un "coup politique" mal soupesé et de fait un enterrement de première classe, avec famille Roycco en prime pour bouclage final, plutôt qu'une étape de relance massive de l'effervescence sociale...

Si tel est le cas, l'objectif inverse aura été atteint: sans les grands syndicats, pas de masses dans la rue. Renforcement du sentiment d'impuissance virtuelle et réelle...

Super pari. Surtout pour les inculpés et les prisonniers.

> Revendications

Les revendications me semblent bien banales qu'en est il de l'armement de la police, de la contestation de la bac, de l'usage du flashball (cas à Nantes et à Toulouse et surement bien d'autres...)?

> plus d'infos

Pour plus d'infos sur les "revendications", voir le "tract trouvé sur un marché ce samedi matin" rubrique infos locales ici meme.

Cela dit, les keufs sont une partie des outils de répressions, leurs armes aussi, donc à mon avis c'est compris dans le lot.

Ensuite, même si il y a quelques orgas bretonnantes, ce n'est pas eux qui ont le pouvoir ou qui dirigent, et c'est bien une manif contre TOUTES les répressions, ça va des gens réprimés pour vol à l'étalage jusqu'à celleux de notre dame des landes, sans hierarchisation aucune, en passant par les entarteureuses, les barbouilleureuses, les celleux de tarnac, les outrageureuses , inculpé-e-s, prisonnier-e-s, etc... bref, contres toutes les répressions quotidiennes, sociales, politiques et humaines d'hier, aujourd'ui et demain. C'est large, quoi.

Effectivement, il n'y a pas de syndicats signataires, et pour moi c'est tant mieux.

> 2 nouveaux "signataires"

No Pasaran 44 et la fédération 44 de l’Union Nationale Lycéenne (UNL44)

> "Toutes" les répressions ? Et les violences policières armées ?

Pourquoi se poser contre toutes les répressions sans oublier personne, mais passer sous silence l'expérimentation par la police nantaise de nouvelles armes mutilantes sur des manifestants, y compris lycéens mineurs (lanceur de balles de défense, nouveau flasball surpuissant) ?

Notamment le cas du 27 novembre 2007 au Rectorat ?

Il y a eu également un autre cas très grave à Toulouse dernièrement.

C'est un oubli volontaire ou bien un acte manqué ?

Dommage.

> Oubli non volontaire

Bien évidemment l'utilisation et l'expérimentation d'armes par les forces répressives sont également mises en cause.

Faut pas aller chercher la petite bête, y'a bien des choses qui ne figurent pas dans cet appel et qui y auraient toute leur place.

La liste est bien non exhaustive

> et les sans-pap?

et rien sur les sans-papiers?

> PLUS DE MOBILISATION

Ce n'est que le début. Il faut une vrai mobilisation pour dire véritablement NON à ces patrons et groupes voyous ainsi qu'à leur défenseur du gouvernement qui font semblant de les condamner.

http://kamerunscoop.wordpress.com/2009/04/22/sine-hebdo...-con/

> il ne faut pas qu'il y ai de sans-pap

Basic demande pour les sans-pap, mais il ne faut pas qu'il y en ai, car si ça pète ils risquent gros. Car avec tous les camarades bretons qui vont venir ça risque de chauffer en fin de manif. Puis les keufs, quand ils voient qu'Emgann et SLB participent, eux aussi ils viennent en force. Mais nous aurons tous une pensée pour tous les interpellés de Calais et tous les autres sans-pap. Par contre je remarque que la CNT et Sud ne font pas partie du collectif qui appelle à la manif. Bon je pense que leurs militants y seront quand même; surement en plus grand nombre que ceux du NPA...

> autres manifs

y a des manifs dans plusieurs coins de France contre la loi Hadopi et une manif pour les sans papiers à Paris: http://lille.indymedia.org/article16135.html

25 avril paris manif des sans papiers de la bourse du travail occupèe

MANIFESTATION POUR LA REGULARISATION DE TOUS LES TRAVAILLEURS ISOLES SANS PAPIERS DE LA BOURSE DU TRAVAIL OCCUPEE

Voilà plus de 11 mois que les travailleurs sans papiers isolés, soutenus par la CSP75, ont trouvé refuge dans les locaux de la Bourse du Travail, annexe Varlin, pour organiser la lutte en vue de leur régularisation, sans critère ni condition.

Qui sont les travailleurs sans papiers isolés ? Ce sont ceux qui travaillent dans de petites entreprises ne comportant pas de section syndicale capable de soutenir leur demande de régularisation devant un patron qui refuse de s’engager.

Les rassembler était donc la seule solution. Voilà pourquoi la CSP75 les a réunis dans la Maison des Travailleurs, la Bourse du Travail, un lieu ami et symbolique.

Nous invitons toutes les organisations syndicales, associatives et politiques ainsi que tous les citoyen-ne-s à participer à cette manifestation pour obtenir la régularisation de tous les sans papiers, notamment ceux de la Bourse du travail.

Dans cette optique, l’organisation de la marche en direction du Ministère de l’Immigration, de l’Intégration, de l’Identité Nationale et du Développement Solidaire a pour objectif qu’une délégation soit reçue par Monsieur le Ministre Eric Besson, afin de débloquer la situation.

Nous comptons sur votre présence le SAMEDI 25 AVRIL à 14H00 au départ de la manifestation Place du Châtelet.

Premiers signataires

CSP75 Comité de Soutien Haut Conseil Maliens Comité NPA Paris Centre Comité NPA Belleville – Lilas des militants du Comité NPA Pantin – Jaurès des militants du Comité NPA de Paris 12ème

> VENEZ MASQUES

A la dernière réunion d'organisation de la manif de samedi on c'est dit que ce serait chouette que le maximum de personnes viennent masquées de toutes sortes.

A samedi !

> oui / non

ah masqué la bonne idée ; n'oubliez pas de prévenir les flics qu'il faut vider les commissariats

au fait messieurs/dames les organisatRICEeurs , on a le droit d'apporter les drapeaux français et breton pour les brûler en fin de manif !

parce que, moi je suis anti nationaliste, alors j'aimerai bien faire un petit feu de la saint jean avec des bondieuseries nationalistes.

vous me donnez le droit de manifester dans votre monôme ?

> Soutien manif 25/04

Nous sommes signataires de cet appel.

Concernant le texte d'appel, quelques remarques :

- le début est bien vu

- ..... à réagir contre : dommage que vous n'ayez pas fait quelque chose de plus généraliste, car cela fait un peu trop cas par cas, et votre liste est loin d'être compléte. Ces répressions sont partout les mêmes en france, et évidement touchent les plus fragiles socialement, les gens en lutte, enfin tous celles et ceux qui s'opposent par leurs actions à cette politique de merde, d'exclusions, que nous subissont depuis trop

longtemps.

Concernant notre partie (habitat choisi et décent) :

STOP à la violence des expulsions et aux vidages des squats. Occupations qui sont des formes de "réquisitions citoyennes", et qui sont légitimes vu la situation du non et mal logement.

Nous appelons aux réquisitions d'office de tout ce qui est inoccupé ! Trop de gens sont à la rue.

STOP aux violences, procès, pressions diverses, qui sont faites sur les personnes et associations, qui aident et luttent avec les sans logis et mal logés sans aucunes discriminations ou distinctions.

OUI nous continuerons à lutter, à organiser des actions collectives, car la solidarité ne peut pas, et ne doit pas, être un délit. Si c'est le cas, nous revendiquerons le statut de "délinquants" !

Nous serons à la manif.

A bientôt, salutations solidaires.

DAL 44

> deuxième appel

Dans ce monde où sont réprimées nos envies dès l'école pour discipliner chaque nouvelle génération à la machine capitaliste, où toute existence (intégrée ou hors champ, en rupture ou même désintégrée) doit se soumettre sans cesse au contrôle des institutions sociales, psychiatriques, juridiques et carcérales; dans ce monde, toutE un chacunE se doit de surveiller et punir, toutE un chacunE se doit de collaborer en réprimant en ellui et dans les autres tout possible de révolte, tout possible de résistance et répéte inlassablement « la règle, c'est la règle » .

Nous regrettons mais ne voulons pas nous appitoyer, nous voulons la fermeture des commissariats et l'ouverture des prisons, la liberté pour toutEs les condamnéEs que nous sommes.

Aussi face à la criminalisation des moyens luttes et face à la repression, nous nous organisons et soutenons:

les révoltéEs des manifestations du 29 janvier et du 19 mars (à st nazaire, nantes et rennes notamment)

les personnes refusant le fichage ADN

les personnes inculpées pour s'être réapproprié et avoir redistribué des richesses (les pêcheurEs de côte d'armor, les ouvrierEs en grêves ainsi que les étudiantEs)

les inculpéEs de l'antiterrorisme (militantEs pour la réunification de la bretagne, inculpéEs de tarnac et de vincennes...)

les opposantEs à l'aéroport de notre dame des landes inculpées pour une tarte à la crème et la destruction d'un échantillon de terre (en procés le 28 avril à st nazaire rassemblement à 12H00)

les canonierEs défenseureuses de l'hopital de carhaix

les personnes migrantes et notament les sans-le-bon-papier de vincennes inculpéEs pour avoir mis le feu à leur prison

les faucheureuses d'OGM

Et pour toutes celleux qui gardent encore le silence, fraudeuses, voleurEs, fumistes, ou fumeux agitateurEs, prostituéEs, droguéEs, chômeureuses, délinquantEs, jeunEs ou vieilleux fuguant de leurs foyers ou de leurs maisons de retraite, squatteureuses, rageux outrageuses d'uniformes...

nous voulons protester, réagir, marcher pour ne pas en rester là, saboter et voir se répandre ici et partout des actes de solidarité avec toutes celleux qui s 'en prennent plein la tronche par la police et la justice.

Manifesta(c)tion le 25 avril à 15h00 place bretagne

PS: la police ne connait pas la crise

> flicage...

Malgré la dislocation de la manif depuis largement plus d'une heure, une vingtaine de flics patrouillent actuellement (18h) vers la rue des Carmes (Cercle Rouge...) visiblement dans le but de coffrer du monde selon le témoignage téléphonique reçu...

> répression

19h15

6 personnes arrêtées après un ratissage dans les bars

ils seraient de Brest

nouvelles attendues

> Suite...

Bonsoir

19h20

Les keufs ratissent en ville

et dans les bars

La perle bien sur ...

6 personnes auraient été arrêtées

ils seraient de la CNT Brest

il y aurait eu aussi des blessés à Bouffay aussi

rassemblement à Waldeck de suite

> Temoignage

Les Compagnie de Répression Sanguinaire ont interpellé dans qui était à la manif contre les répressions, dans un bar du Bouffay, en pétant tout. Bilan, un crane ouvert et quelqu'un aux urgences.

Je n'ai pas pu y assister mais je passé avant et après l'action.

Le RG d'artagnan a été pris à partie après l'action, alors qu'il passait dans la rue. Je n'aurai pas aimé être à sa place.

> suite manif

20h

Les brestois sont libres

X de Bzh 44 a été arrêté

un blessé au CHU

rassemblement devant Waldeck un peu faible .... à renforcer si vous pouvez

> Pourquoi la casse?

Vous salissez l'image de la Bretagne.

Je préfère encore rester en PdL si c'est pour être représenté par des violents, casseurs...

La Festi'Manif, ça, c'était une VRAIE manifestation bretonne, populaire. Et pas politisée, extrémiste et violente.

> Descente ds les bars

Dés 18h30, descente ds les cafés, virulente ...

Les clients ordinaires n'ont pas compris.

Les policiers sont arrivés en demandant les papiers à tout le monde,

les policiers ce sont fait huer ...

Des manifestants bretons attablés en terrasse étaient visés,

Quatre camions de CRS sont donc arrivés en renfort.

Puis finalement, 20 min plus tard, ils ont chargés,

puis embarqué deux personnes, une est partie directement aux urgences.

La terrasse de café à volé, tables, verres, chaises cassées ...

Pour les passants et les clients c'est l'incompréhension...

les policiers ne ce sont expliqués à aucun moment.

Pour finir je pense à la phrase de Coluche,

"Les gardiens de la paix, au lieu de la garder,

ils feraient mieux de nous la foutre !"

P.S: ils ont donc débarqués à La Perle et au Cercle Rouge à ma connaissance.

> breton?

cette manif n'était pas que bretonne, mais portait un message à la repression.

la manif a été "active".

mais comme d'habitude les crs ont réagis avec une violence disproportionné avec le risque que represente des gens attablé dans un bars.

on m'a dit :4 de brest et 2 de 44=bzh + 1 blessé (grave ou pas?)

W la répression de la répression

> suite manif anti répression

Minuit

Les personnes de Brest sont sorties libres assez rapidement, semble-t-il

pour l'instant pas de nouvelles des autres personnes arrêtées ou de l'autre personne arrêtée ni de la personne blessée

visiblement les bretons étaient visés dans le ratissage post manif

donc maintenant après les manifs, on évitera les bistrots connus et connotés "militants"

> quels keufs?

C'est qui les keufs qui sont intervenus dans le bar? Les gendrames mobiles, les CRS, la Bac, autres? C'était les gendarmes mobiles qui "s'occupaient " de la manif mais je viens de lire que c'était les CRS qui étaient venu dans le bar. Quelqu'un à plus d'info?

> suite

Une personne est toujours en garde à vue.

Ce sont des gendarmes mobiles qui ont ratissé commerce et bouffay, et aux dernières nouvelles ce sont eux aussi qui ont chargé dans le bar.

> suite

Les personnes sont sorties de garde à vue ce matin, inculpées de rebellion, voir "appel à témoignage".

> est-ce vrai ?

d'après des copains nantais, il parait qu'une partie des manifestants s'en est pris à la Maison d'Arrêt, lançant même des cailloux sur les prisonniers et, empêchant les parloirs par leur présence. Ils auraient donc empêché les familles d'aller voir les détenus ?

C'est vraiment pas malin ... Etre contre les prisons, oui, mais en arriver à ce qui est pour moi une extrémité aussi ridicule qui, finalement se retourne contre les familles et les prisonniers, ce n'est pas faire preuve de réflexion politique !

> Arrestations ciblées

"Un vrai breton a dit" : "Vous salissez l'image de la Bretagne.

Je préfère encore rester en PdL si c'est pour être représenté par des violents, casseurs... La Festi'Manif, ça, c'était une VRAIE manifestation bretonne, populaire. Et pas politisée, extrémiste et violente."

Les militants bretons n'ont pas participé à la casse, renseignez-vous avant de faire des amalgames. Mais il faut croire que le combat pour la réunification de la Bretagne dérange puisque qu'il suffit de s'y impliquer pour se faire matraquer sans raison à la terrasse des cafés. Allez dire à ceux qui défendent votre région fantoche qu'il faudra taper encore plus fort la prochaine fois si vous voulez notre silence.

Vous qui vous dites "vrai breton", je vais vous donner ma définition du vrai breton : solidaire, insoumis et tolérant.

> Le parloir ?

Si le parloir a été empêché à la Maison d'arrêt de Nantes ce n'est pas à cause des lancers de cailloux.

Les murs sont si hauts qu'un champion bien entraîné y serait peut-être arrivé

Ce qui est beaucoup plus plausible, c'est que les matons ont bloqué les parloirs en raison de la manifestation dans la rue à côté de la prison.

Ce sont les matons qui répriment une nouvelle fois pas les manifestants

Un certains nombre de prisonniers ont compris ce qui se passait

ils l'ont fait savoir au travers du peu d'espace possible pour communiquer avec l'extérieur