Affrontements violent a saint nazairre

Mot-clefs: Répression
Lieux: Saint-Nazaire

quand la fRance Sarkozyste jette ses coup de matraque et mutile un camarade a coup de grenades assourdissante
Affrontements très violents à Saint-Nazaire

jeudi 29 janvier 2009

La mobilisation sur la région de Saint-Nazaire a commencé très top le matin avec des blocages des ronds-points sur la zone portuaire et les chantiers navals. Plusieurs centaines de salariés des chantiers navals, de la sous-traitance, de Airbus, Port Autonome, EDF, SNCF, la raffinerie de Donges, la Poste, MAN Diesel, etc... ont bloqué la circulation à tout transport de marchandises. A 14 h 00 un rassemblement a réuni plus de 25.000 personnes et la manifestation s'est déroulé dans le calme jusqu'à la Sous-préfecture.

C'est une fois que la tête de manif est arrivée que des affrontements violents ont éclaté lorsque une section de CRS a déboulé par une rue adjacente en lançant des lacrymo sur les personnes rassemblées. Les manifestants dont de nombreux ouvriers encore en bleu de travail mais aussi des jeunes, ont riposté en prenant en tenaille les CRS.

Des corps à corps extrêmement violents ont eu lieu devant la grille de la sous-préfecture lorsque la section de CRS qui se trouvait à l'intérieur a tenté de faire une sortie musclée pour secourir leurs collègues. Dans ces premiers "contacts" plusieurs salariés dont des délégués CGT et policiers ont été blessés. Les affrontements se sont étendus sur plusieurs rues adjacentes et les barricades de feu ainsi que les échanges de tir de lacrymo, grenades offensives, canettes et projectiles divers ont duré plusieurs heures. Les CRS ont reçu le renfort des gendarmes mobiles et plusieurs charges se sont soldées avec des blessés dont un grave à cause d'une grenade offensive qui lui a éclaté le pied. C'est à 20 h que la charge la plus violente a eu lieu. On reporte des dizaines d'arrestations.

Un blessé grave à Saint-Nazaire

Selon ouest-france, un manifestant a été grièvement blessé à saint-Nazaire par une grenade "assourdissante"

Merci de relayer si vous avez des nouvelles de ce camarade