Version française de Dangerous Space

Mot-clefs: Guerre / -ismes en tout genres (anarch-fémin…) actions directes genre sexualités
Lieux:
Dangerous_space_fr

.. Avec quelques ajouts et notes.

Bonne lecture, diffusion, critique, feux de joie - une fois imprimée !-, ou autre.


Download this zine as PDF | Retour vers la liste des zines

Commentaire(s)

> .

La traduction est terriblement catastrophique. L'original n'est pas respecté, le français est mauvais. Désolé mais c'est illisible et même irrespectueux. Traduire c'est "chouette" comme on dit, mais le résultat compte aussi, et il est vraiment affreux... Au pire ne citez pas le texte source original et faites un mauvais plagiat. Et cette féminisation complétement absurde...

Par ailleurs, ces textes et quelques autres, sont des tentatives identitaires et post-modernes au sein de la mouvance insu américaine. C'est votre choix de choisir de les traduire. Mon avis est que c'est la dernière chose dont nous avons besoin. Après si j'en juge par vos intros et votre ton général, vous êtes là pour vous faire plaisir, alors amusez vous bien. Mais l'anarchie n'est pas une aire de jeu dans un hippopotamus.

Bonne journée.

> validation

Je le valide quand même, le commentaire précédent est là pour dire quelques trucs. En tout cas vu que l'idée était d'ouvrir un débat, on dirais que ça y'est. Manque ptet un lien vers l'original pour se faire une idée de la traduction.

> anar tout court

Ces textes sont une chouette contribution, qu'on soit d'accord ou pas avec ce que ça dit, ça permet d'élargir le spectre, de rendre les choses moins binaires et y en a drôlement besoin en ce moment !
Le milieu "insu" américain contient une partie Queer, c'est indéniable, et que ça ne plaise pas à certains n'y changera rien. La lecture de Queer Ultra Violence (qui est sorti en français en octobre) me semble du coup intéressante, ça permet de se rendre compte des différentes positions au sein du milieu Queer, entre identitaires et "insurrectionnelles"

Comme les auteurs de la brochure semblent lire l'anglais, et qu'ils citent un livre sur la Georges Jackson Brigade, je leur suggère la lecture d'un texte qui pourrait les intéresser : https://anarchistblackdragon.noblogs.org/files/2016/02/Criticism-and-Analysis-of-The-George-Jackson-Brigade.pdf

PS : C'est drôle, parce que signer anarcha-féministe et pondre un commentaire comme au dessus ça colle pas du tout et on reconnaît la patte de certains, sans -e.

> .

"La lecture de Queer Ultra Violence (qui est sorti en français en octobre) me semble du coup intéressante, ça permet de se rendre compte des différentes positions au sein du milieu Queer, entre identitaires et "insurrectionnelles""

Désolée, mais je ne dirais pas les choses comme ça du tout. Si tu préfère, les deux sont identitaires, et l'un des deux casse des vitres (ce que tu semble appeler "insurrectionnelles"). Casser des vitres ne protège pas des logiques identitaires, surtout lorsque c'est fait en tant que ci ou ça, donc en tant qu'identité. C'est ca que ca veut dire "identitaire".

"PS : C'est drôle, parce que signer anarcha-féministe et pondre un commentaire comme au dessus ça colle pas du tout et on reconnaît la patte de certains, sans -e."

C'est à dire ?
Perso, je prend un -e (parce que je suis une femme, pas parce que je suis féministe) et je n'ai pas de patte, n’étant pas chienne.

> .

En quoi se dire féministe serait moins identitaire que se dire queer ?
Et "anarcha-féministe" en plus !

Pour Queer Ultra Violence, y a certains contributeurs à ce livre qui disent qu'ils veulent détruire l'identité Queer ... Et à moins que ce soit des gens bourrés ou des hooligans, les vitrines sont toujours cassées par des gens qui s'identifient à une idée ... et j'ai repris ton utilisation de "mouvance insu américaine", je n'ai fait que te citer.

"Mais l'anarchie n'est pas une aire de jeu dans un hippopotamus" ... et ça n'est pas le pouvoir de juger les autres du haut de sa supériorité virtuelle

> .

"En quoi se dire féministe serait moins identitaire que se dire queer ? "

Le féminisme c'est ce que je fais, pas ce que je suis, donc pas une identité. Ca peut le devenir comme toutes les idéologies mais j'essaye de m'en garder.

"Et à moins que ce soit des gens bourrés ou des hooligans, les vitrines sont toujours cassées par des gens qui s'identifient à une idée"

Et alors ? je ne vois pas ce que ça prouve.

> .

C'est de la mauvaise foi ou bien ?

Pourquoi les personnes de Queer Ultra Violence qui disent vouloir détruire toute identité seraient identitaires, et pas toi, qui revendique ton identité de femme et la porte à travers une idéologie (le féminisme) ?

Si tu veux porter la critique des politiques d'identité tu devrais quand même commencer à remettre en question le féminisme ... en tout cas il me semble qu'aux States, chez les insus ricains (puisque tu sembles t'en référer) la critique des politiques d'identité concerne en partie le féminisme ...
Parce que évidemment, ça n'aurait strictement aucun sens de critiquer la mise en avant de certaines identités, et pas d'autres, parce que le fond du problème ce sont ces identités cloisonnantes qui essaient de nous lier artificiellement à des gens et nous séparer d'autres. Et c'est, entre autres, ce que fait le féminisme, comme le nationalisme, les identifications "raciales", religieuses, sexuelles, etc.

"Un-e queer en prison a plus en commun avec sa/son compagnon-ne de cellule hétéra qu’avec une ordure de sénateur gay, et pourtant la mythologie de la « communauté LGBT » sert à étouffer les ennemis de la société et à les asservir à leurs représentants auto-proclamés."

> dimanche 12 mars 2017 à 02:03

Confusion...

> .

"De fait, je ne parle pas spécialement bien anglais. Du coup, probablement
qu'il y a des erreurs, libre à vous de les corriger et de ré-éditer si ça vous fait plaisir."

De fait ces commentaires sont tellement bas que ça me fait plaisir que vous soyez contrariées.

> Question sans contrariété

Pourquoi traduire les textes d'autres lorsqu'on en est pas capable ? Pourquoi pas plutôt ecrire ?

> Commentaire caché

Ptet on peut éviter d'être aussi méprisantE? Y'a aussi moyen de proposer des corrections plutôt.

> .

Il n'y a aucun mépris. Proposer des corrections c'est compliqué. Il faudrait retraduire et je n'ai
1. pas le temps
2. pas d’intérêt pour ces textes

Désolé.