Toutes les brèves

En attente Brève 23 Jan 03:49

Dans l'affaire Benalla ( affaire d'état - mensonge - complot ), sans surprise, des membres du premier cercle Macronien de l’Elysée mis en cause dans la disparition des coffres-forts de Benalla

 

https://www.lemonde.fr/societe/article/2020/01/22/affaire-benalla-des-membres-de-l-elysee-mis-en-cause-dans-la-disparition-des-coffres-forts-de-l-ex-charge-de-mission_6026891_3224.html


Valide Brève 22 Jan 05:16

#OuestFrance #Nantes Objectif bloquer la distribution de ouest torchon.

Img_20200122_041900

En attente Brève 21 Jan 10:32

d'après la presse bourgeoise (ouest rance) ZAD de Bretignolles/mer évacuation

 

https://www.ouest-france.fr/pays-de-la-loire/bretignolles-sur-mer-85470/port-bretignolles-le-squat-des-zadistes-en-cours-d-evacuation-6699948

 

Port-Brétignolles. Le squat des Zadistes en cours d’évacuation

Une opération d’évacuation de l’ancienne colonie de France Télécom est en cours depuis le début de la matinée, ce mardi 21 janvier, à Brétignolles-sur-Mer. Un bâtiment occupé par des Zadistes depuis trois semaines.

 

Publié le 21/01/2020 à 09h14

 

Le tribunal des Sables-d’Olonne avait ordonné, vendredi 10 janvier, l’évacuation du bâtiment de l’ancienne colonie de vacances de France Télécom à Bretignolles-sur-Mer, occupé par des Zadistes depuis le 31 décembre, en lutte contre le projet de port à Brétignolles-sur-Mer.

Sur son compte Twitter, ce mardi, à 6 h 17, le préfet de la Vendée, Benoit Brocart, annonce que « les forces de l’ordre procèdent ce matin à l’évacuation » :

Brétignolles-sur-Mer : opération d’évacuation de l’ancienne colonie de France Télécom. Lire le communiqué de presse : https://t.co/8hCnRyov8x pic.twitter.com/17ki1821jq

— Préfet de la Vendée (@PrefetVendee) January 21, 2020

Un hélicoptère a survolé la zone. L’opération d’évacuation est toujours en cours ce mardi matin

Certaines zones sont bouclées par les forces de l’ordre. Des gendarmes bloquent notamment l’accès de la route partant du bourg de Brétignolles-sur-Mer en direction des Sables-d’Olonne :

Par ailleurs, selon nos informations, un barrage de gendarmes empêche également l’accès au site de la Normandelière, autre lieu de lutte pour les Zadistes.


En attente Brève 20 Jan 18:41

#antirep #violencespolicieres

Décision 2019-299 du 10 décembre 2019 relative à l'usage de la force par un fonctionnaire de police cagoulé lors d'une manifestation

Le défenseur des droits rappelle que les policiers engagés sur des opérations de maintien de l'ordre ne peuvent pas dissimuler leur visage https://juridique.defenseurdesdroits.fr/index.php?lvl=notice_display&id=31133&opac_view=-1


En attente Brève 17 Jan 14:25

St Nazaire, quelques rdv à ne pas manquer !!

82917766_2495221537364840_8810475330084012032_o

En attente Brève 17 Jan 14:07

EMBUSCADE DE LA POLICE : Hier à Rennes, juste avant la manifestation inter-professionnelle, la brigade d'intervention de la police nationale (vous savez ceux qui chargent systématiquement le cortège sans raisons) a de nouveau voulu s'en prendre au cortège étudiant. Ce que vous voyez sur cette photo c'est le comité d'accueil qui s'est positionné à la station Charles De Gaulle (celle de la manif) juste après qu'on ait pris le métro à la fac. Autant dire que c'était pas pour nous faire des câlins. La dernière fois c'était au retour de la manif : plaquages, coups, humiliations, insultes, vols d'affaires personnelles... Prévenu du comité d'accueil on décide donc de descendre à la station d'avant laissant les flics investir comme des brutes une rame vide. N'ayant pas leur quota de bavure journaliere, la brigade ressort de la station pour se précipiter à notre rencontre. Faute de trouver le cortège, ils essaient alors d'arrêter des gens un peu au pif. Une de nos élues étudiantes qui marchent tranquillement est pointée du doigt par le chef de la brigade. On lui fait vider son sac qui contient une banderole "Examens, Soldes... J'peux pas j'ai révolution" : allez direct au poste. Un autre étudiant aura droit au même soir. Les deux seront finalement relâchés... Voilà concrètement ou on en est aujourd'hui. Impossible d'aller manifester sans se faire pourchasser, attaqués, arrêter... avant même d'arriver à la manifestation. Etat de droit vous avez dit ?

L'Armée de Dumbledore de Rennes 2

82338083_1443344852483738_9206541361396842496_o

Valide Brève 16 Jan 13:06

#nantes #greve16janvier #radio #ReformeRetraites
A nantes beaucoup de monde sous l'oeil de l'hélico de la gendarmerie, petite altercation au niveau d'aimé delrue suite à une tentative d'arrestation (la personne à échapée à l'interpel', bravo les gens ! <3 <3)


Valide Brève 16 Jan 12:52

Et nous voilà à la gare de Saint- Nazaire en soutien aux cheminots en grève depuis plus de 1 mois.

On lâche rien

Maison du Peuple de Saint-Nazaire et alentours

82315447_483671845667301_6629689570822717440_o

Valide Brève 16 Jan 12:20

#greve16janvier #nantes #radio #ReformeRetraite

Ce matin des blocages dans les zones portuaires, dans les lycées etc

Enedis, postier.es, personels éducation, hospitalier.es, cheminot.es...toujours en grève et mobilisé.es !

Hier des manifs aux flambeaux dans plusieurs villes dont Nantes plus de 1000pers


Valide Brève 16 Jan 10:46

#greve16janvier #Nantes #Radio

 Radio cayenne en direct des luttes. Envoyez vos infos (#blocages, #grèves, #infotraflic...) à 06 05 75 34 50 on les retransmet à l'antenne ! https://radio.antirep.net


Valide Brève 16 Jan 10:38

#greve16janvier #Nantes #Radio

 Radio cayenne en direct des luttes. Envoyez vos infos (#blocages, #grèves, #infotraflic...) à 06 05 75 34 50 on les retransmet à l'antenne !


Valide Brève 15 Jan 06:37

#greve15janvier #Nantes #Retraites Plusieurs dépôts de la #Tan bloqués ce matin depuis 5h00 (Trocardière, Marcel Paul et ici Hôpital Bellier). On lâche rien !

Img_20200115_054034

Valide Brève 14 Jan 23:36

Nantes. Explosion à la mairie annexe : les motivations des deux suspects passées au gril

La porte de l’accueil soufflée. Et les vitres à côté aussi. Dans la nuit du 16 au 17 décembre, peu après minuit et demi, un explosif a fortement endommagé la mairie annexe de Nantes-Sud. Une déflagration qui n’avait pas fait de victimes mais a entraîné un vif émoi dans la ville.

Les enquêteurs de la police judiciaire ont travaillé d’arrache-pied pour retrouver les auteurs présumés. Ils pouvaient notamment s’appuyer sur les images de vidéosurveillance, sur lesquelles on pouvait distinguer « deux personnes vêtues de noir et dissimulées ».

Deux hommes, nés en février 1991 et en avril 1992, ont finalement été interpellés mardi 14 janvier au petit matin, avec l’appui de la Brigade de recherche et d’intervention. L’un à Nantes et l’autre en périphérie. Tous deux ont été placés en garde à vue dans les locaux de la police judiciaire. Des perquisitions ont eu lieu dans les deux domiciles qui, précise une source judiciaire, « ne se trouvent pas dans les cités nantaises ».

Passionné par les explosifs

Quelles sont leurs motivations ? Les deux suspects sont actuellement passés au gril. Ont-ils un lien avec la mouvance anarchiste, comme pouvait le laisser penser des tags découverts le matin même sur les murs du marché couvert de Talensac, dans l’hypercentre de Nantes ? « À l’heure actuelle, tout est très flou, affirme une source judiciaire. Il ne semblerait pas qu’ils soient liés à une mouvance particulière même si l’un d’eux peut être considéré comme un agitateur lors de manifestations. » Selon les premiers éléments de l’enquête, il serait également passionné par les explosifs et pétards.

« Il faut rester prudent. Les gardes à vue sont en cours. Si le juge d’instruction estime que les charges sont suffisantes, ils seront présentés devant lui », précise le procureur de la République de Nantes, Pierre Sennès.

Mjaymdaxnzhkywiyndixzji4mtjmndlimdmzzmm5yzrlm2ixzdk

Valide Brève 11 Jan 23:14

44 Nantes - hypercentre - 22h15
fouilles vers les rues et arrêts de tram commerce, Bouffay, médiathèque ...


Valide Brève 11 Jan 19:06

La BAC arrive pas hôtel dieu. 16 flics


Plus de brèves