[Nantes] Apéro-débat : Retraites, comment gagner?

Mot-clefs: réforme_retraites_2019
Lieux:

le mardi 10 décembre 2019 à 19:00

Le Baroudeur
43, rue du Maréchal Joffre, Nantes

78929786_2707300166030938_1923642828844433408_n-medium

Mi-novembre à quelques jours du démarrage d'un mouvement d'ampleur contre la réforme des retraites, les gilets jaunes ont fêté leur premier anniversaire. Ce mouvement d'une durée inédite en France a surpris le pouvoir par ses modes d'action et la détermination de ses participant.e.s. Mais à l'heure du bilan il faut bien avouer que le résultat est maigre. La conflictualité du mouvement n'a pas débouché sur des victoires sociales importantes. On a même vu se renforcer la violence d'Etat à l'encontre des manifestant.e.s sans réaction majeure de la société.

Celles et ceux qui ont participé au mouvement contre la réforme des retraites de 2010 se souviennent de ces manifestations gigantesques. Sur les 14 journées de mobilisation, 3 journées ont dépassé les 3 millions de manifestant.e.s. Mais là encore le gouvernement ignore le mouvement et passe la réforme en force.

Le mouvement qui démarre contre cette nouvelle attaque de notre système de retraite semble avoir retenu certaines leçons. Les syndicats sont à l'offensive et ne tombent pas dans le piège du dialogue social tendu par le gouvernement. Les journées de grève éparpillées ne font plus peur aux dirigeants qui savent les encaisser. La grève devra donc être reconductible et illimitée !

Si ce constat fait à peu près l'unanimité, peu nombreux sont les secteurs à se lancer. Nous même avons du mal à convaincre nos collègues que cet effort sera utile. Les défaites sociales accumulées depuis quatre décennies pèsent lourd et beaucoup de travailleurs et de travailleuses sont résigné.e.s face aux attaques patronales.

Comment se construit une grève? Comment l'élargir aux secteurs peu syndiqués? Comment convaincre, ses collègues, ses ami.e.s? Comment tenir sur la durée?

C'est à toutes ces questions que nous vous proposons de venir réfléchir mardi 10 décembre à 19h à l'étage du Baroudeur.

Commentaires