[Nantes] Rainbow bloc

Mot-clefs: Racisme Répression Resistances contrôle social / -ismes en tout genres (anarch-fémin…) actions directes antifascisme lutte genre étudiant-e-s lycéen-ne-s mouvement immigration sans-papieres frontieres sexualités gilets_jaunes
Lieux: Nantes

le samedi 11 mai 2019 à 13:00

Croisée des tramways, Commerce, Nantes

Rainbloc-medium

Appel à un Rainbow Bloc le 11 Mai à Nantes !

Pour un cortège révolutionnaire vraiment inclusif : Féministe, Antiraciste, LGBTQIA+, Antivalidiste...!

Depuis l'arrivée au pouvoir de Macron et de sa politique libérale de démolition des droits sociaux, les conditions d'existence matérielle de tou-te-s n'ont cessé de se dégrader, et aujourd'hui la colère fait descendre des milliers de personnes dans les rues.

En tant que personnes racisées/non blanches, femmes, trans, pédés, gouines, TDS, en situation de handicap, dissident-e-s du genre...nous voyons nos libertés et nos droits d'exister et de résister de plus en plus en danger à travers le monde, où l'extrême-droite ne cesse de prendre de l'ampleur, tandis que nous nous retrouvons de plus en plus précarisé-e-s par une société qui ne cesse de nous exclure. Discriminé-e-s à l'emploi, au logement, dans les lieux publics, cibles des répressions policières et des agressions fascistes...en raison de notre genre, notre race, notre religion, notre orientation sexuelle, notre situation mentale et physique, nous sommes en effet bien trop souvent les premier-e-s touché-e-s par les violences et la régression des droits sociaux.

Et pourtant force est de constater que la majorité des mouvements sociaux dits "progressifs" nous gardent exclu-e-s. A Nantes, il persiste un contexte de luttes où des groupes élitistes, issus de milieux associatifs, syndicaux ou autonomes (majoritairement privilégiés, blancs et mascus) continuent d'exclure des personnes sur des critères sexistes, racistes, homophobes, transphobes, putophobes, validistes, grossophobes et de mépris de classe. Des groupes qui nous invisibilisent, nous divisent entre dominé-e-s et dans lesquels nous devons taire notre parole, nos luttes et nos identités, et servir de caution pour y espérer une place. Des groupes qui nous méprisent, nous discréditent en déformant nos raisons et nos buts, en ridiculisant ou criminalisant nos outils de luttes et nos moyens d'action choisis, pour ainsi nous faire passer comme illégitimes, violent-e-s et inutil-e-s.

Nous refusons que les espaces de luttes soient monopolisés. On prend notre place ! Fier-e-s, Déter et pas prêt-e-s à se taire !

Ainsi, nous avons décidé de nous réunir, toutes personnes ne se reconnaissant pas dans ces groupes déjà existants et voulant lutter autrement. Se rassembler et échanger nous a toutes et tous confirmé cette urgence de créer un espace différent de luttes qui puisse réellement nous permettre de penser, de s'organiser et de s'allier, en dehors des carcans oppressifs, capitalistes et validistes, en veillant à l'intégrité et à la possibilité de lutter pour chacun-e d'entre nous, comme il nous convient.

C'est pourquoi, nous souhaitons à compter de maintenant, constituer une nouvelle force collective autour des luttes féministes, antiracistes, LGBTQIA+, anti-validistes et sociales, dans une perspective intersectionnelle, queer et anticapitaliste ! Nos luttes systématiquement considérées comme minoritaires ou secondaires ont toute leur place parmi les mouvements sociaux et dans le monde militant ! Nos droits et libertés n'ont pas à attendre le bon vouloir des dominant-e-s !

Nous lançons ainsi cet appel, dans une volonté de se réapproprier notre propre légitimité dans l'espace public où chacun-e peut et doit avoir sa place. Que nous puissions enfin nous unir et mener des alliances au sein d'un espace où nous nous retrouvons et nous reconnaissons. Place à la pluralité des luttes et des couleurs au sein des cortèges ! Le Rainbow Bloc est un rappel des premières luttes queer où s'unissaient les luttes LGBTQIA+, les luttes anti-racistes et les luttes sociales et anti-répressions, il s'agit d'un espace de revendications et de rencontres, le tout dans une ambiance aussi festive que combattante. Nous sommes là, nous existons, nous vivons et nous n'allons ni nous cacher ni disparaître !

Si vous partagez ces valeurs politiques, ces besoins et ces désirs, n'hésitez pas à rejoindre le Rainbow Bloc lors de l'appel national à manifester le samedi 11 Mai 2019 à Nantes!

Nos allié-e-s peuvent nous rejoindre, pour nous soutenir, toutefois sans nous invisibiliser ou nous récupérer. En effet, nous ne tolérerons pas les personnes venant porter une quelconque oppression dans nos rangs.

Nous nous opposons fortement à toute discrimination d'une personne en raison de son manque d'expérience ou de connaissance militante, car nous refusons également les formes d'élitisme dans le militantisme. Il n'est donc pas nécessaire d'être parfaitement au point sur toutes les luttes pour nous rejoindre, il suffit juste de se sentir en accord avec ce que nous défendons, et d'avoir la volonté de partager les luttes politiques, les besoins et les envies présentées, dans un cadre émancipateur et d'écoute des concerné-e-s.

Contre les politiques capitalistes, oppressives et impérialistes, ripostons et existons en tant que force politique révolutionnaire !

Le 11 Mai, rejoins-nous et amène tes couleurs ! Toutes et tous dans la rue !

Commentaires

> bof

En tant que femme / Lesbienne et gilet jaune, quand je vois comment ce genre de collectif nous crache à la tronche depuis le début ça me fait doucement marrer de voir ce genre de proposition.

> ...

Texte imbuvable, très "identitaire de gauche"...

Déjà le 11 mai c'est une manif gj (vous savez ces gens que vous ne voulez pas rencontrer), c'est comme si à une manif que vous organisiez les gj appelaient à constituer un bloc...

Et "Le Rainbow Bloc est un rappel des premières luttes queer où s'unissaient les luttes LGBTQIA+, les luttes anti-racistes et les luttes sociales et anti-répressions, il s'agit d'un espace de revendications et de rencontres, le tout dans une ambiance aussi festive que combattante" Stonewall était une émeute, pas un texte illisible, vous êtes trèèèès loin d'avoir le feu et le courage du peuple de Stonewall les chéries...

-Une "L" qui sera le 11 mai dans le cortège déter, celui de tête, noir et jaune.

> Propriétaire boutiquier

Et quoi, les GJs sont propriétaires de la manif? C'est quoi le problème de faire des blocs? Surtout pour signer à la fin que toi même tu participeras à l'un deux. Ou alors en fait ton problème c'est juste avec celui là.

Enfin c'est cool de lire que quelqu'un.e qui était à Stonewall sera là. Ah non, c'est pas le cas? Ah ben alors quand on sait pas vraiment de quoi on parle, peut etre on peut juste se taire?

On dirait que la phrase du texte "Des groupes qui nous méprisent, nous discréditent en déformant nos raisons et nos buts, en ridiculisant ou criminalisant nos outils de luttes et nos moyens d'action choisis" a vu juste.

Si y'a un truc imbuvable, c'est bien ton commentaire bien réac comme il faut. Va donc dans ton bloc ou s'agiteront des drapeaux français, tu manquera à personne avec tes petites leçons bien paternalistes. Tu sais quoi? Les "chéries" elles t'emmerdent.

> Inclusif ?

Quand est-ce qu'on arrête de penser qu'être inclusif c'est créer des espaces "safe"?

Nous aurons la réponse samedi mais cette initiative prendra sûrement la forme d'un bloc constitué exclusivement de militant.e.s aguerri.e.s, puisque sortir de grands textes sur indymedia avec des listes de comportements oppressifs n'a jamais fait venir des personnes extérieures à ce milieu militant.

Plutôt que de se targuer de ne pas discuter avec les GJ et de s'imposer dans leur manifestation, peut-être aurait-il été plus intelligent au lieu de les snober pendant 6 mois d'essayer de capter les femmes/queers/racisé.e.s qui s'y organisent (car oui oui au risque de surprendre il y en a) pour organiser ce genre de cortège avec elleux ? Mais bon, ces personnes ne seront surement jamais assez "pures" pour qu'on daigne s'organiser avec...

> binaire

Quand est-ce que "ON" arrete de penser qu'être inclusif c'est courrir après un mouvement et fermer sa gueule quand il se passe ou se dit des trucs crados politiquement au dépend d'autres personnes? Parce qu'il faut avant tout séduire les masses (c'est mieux pour recruter et avoir le plus de like), et tant pis si pour ça il faut renier certains trucs.

Tout poser en terme de pureté ou pas, c'est une vision bien binaire et caricaturale qui aide pas vraiment à comprendre et se poser la question de comment intervenir dans un mouvement social, sans se noyer et en gardant ses positions politiques (enfin quand on en a, à une époque où le gauchisme mode appelos gangrène tout).

J'ai pas vu le mot "safe" dans ce texte.

J'ai lu nul part non plus que les auteurices se targuaient de ne pas discuter avec les gilets jaunes. Se prendre des pratiques et propos de merdes dans la gueule de la part de certains groupes par contre...

Quand tu parle de "s'imposer dans leur manifestation", tu parle du black bloc? Des syndicats? Y'en aurait pour qui aller en bloc à une manif ce serait s'imposer, parce qu'il y a un droit de propriété sur les manifs, et pas quand c'est d'autres groupes? En tout cas je vois pas pourquoi les "femmes/queers/racisé.e.s" des GJs ne pourraient pas rejoindre ce bloc, ça a l'air d'être un peu l'idée. Peut-être même le proposer c'est une bonne façon que ça arrive.

Aller, je crois que tu lis un peu trop lundi matin ou NR toi...

> le jaune fait-il parti de l'arc en ciel?

A qui s'adresse ce texte? aux plus radicales/radicaux d'un milieu militant bien déconnecté des réalités.
Au lieu d'aller vers les gjs, vous savez ces gens qui sont dans la rue depuis bientôt 6 mois, ça sort des textes que seul-e-s les militants capteront...
misère du milieu militant autonome de 2019...

> mais sérieux ???

Franchement je suis dégoûté.e que vous appeliez à rejoindre des manifs ouvertement homophobes et racistes. On ne change pas le système de l'intérieur... Je ne comprends pas pourquoi on accorderait un traitement de faveur aux GJ. A moins qu'on pardonne tous les comportements oppressifs sous prétexte de "lutte des classes". Je suis tellement déçu.e que les auteurices de cet appel deviennent elleux aussi des politicien.ne.s ... Ce sera sans moi désolé mais non merci.

> c'est clair

J'hallucine. Pourquoi pas un rainbow bloc au prochain meeting du FN ou de LR tant qu'on y est ??? Mais vous faites quoi sérieux là ?

> merci de ne pas confondre

enfin juste pour rappeler tous les gj ne sont pas de droite il y en a aussi de gauche donc peut être faire preuve d'esprit critique pour pas confondre dans le même sac...

> heu...vous êtes qui ?

Vous êtes qui et vous sortez d'où ? nan parce que j'suis GJ depuis l'début et j'ai jamais entendu parlé de vous. Vous êtes jamais venu aux AG, vous nous avez jamais parlé ? jsuis pour qu'on dénonce l'homophobie, le sexisme et tout c'que vous dites, mais là vous publié un texte sur fb et internet ou vous dites qu'on vous exclut, qu'on vous méprise. Mais d'ou ça sort ça, sérieusement ?? ça va pas de nous insulté comme ça. J'suis mère célibataire sans boulot et j'fait toutes les manifs. j'vous ai pas vu, elle est où la solidarité quand on se fait gazer, nasser et tout par les FO ?! jsais pas vous dites qu'il faut partager les luttes, jsuis d'accord mais vous partagez quoi vous ? Venez nous parler en face un peu au lieu d'écrire des textes comme ça.

> Rassemblement contre la récupération de nos luttes par le rainbow bloc

Sinon pour celleux qui ne veulent pas se mêler à cette bouillie réactionnaire que sera la manif "nationale" des GJ le collectif Euryale organise un rassemblement à 50 otages. Venez avec vos pancartes et vos couleurs !

https://nantes.indymedia.org/events/45532

> Salty

Beaucoup de sel ici