Choisissez le futur chef de Presse-Océan

Mot-clefs: Archives
Lieux: Nantes Rennes Saint-Herblain

François-Régis Hutin, le patron de l'empire l'Wouèste-France à Rennes, se réveille en sueur après un rêve pénétrant : Le pape Benoît XVI et le président Chirac lui tapaient amicalement sur l'épaule pendant sa sieste.
(Projet de concours, à améliorer par vous même)



Appel interactif aux Nantais :

Choisissez vous-mêmes le futur rédacteur-en-chef de Presse-Océan :



François-Régis Hutin, le patron de l'empire l'Wouèste-France à Rennes, se réveille en sueur après un rêve pénétrant : Le pape Benoît XVI et le président Chirac lui tapaient amicalement sur l'épaule pendant sa sieste.



Sa sainteté Benoît XVI :

« Bravo, François-Régis, tu as enfin enfin réalisé ton rêve : Réussir une fusion-concentration avec Presse-Océan et l'Eclair pour te débarrasser de ces satanés concurrents nantais qui empoisonnent ta famille depuis l'époque de Napoléon III. Félicitations ! Tout l'ouest de la France est enfin sauvé de la corruption morale ! »



Son Excellence Jacques Chirac :

« Mais attention, François-Régis ! Tu as bien écouté attentivement ce qu'a dit la Commission européenne à Bruxelles : Il n'est surtout pas question d'abuser des difficultés de la presse locale pour asseoir une hégémonie idéologique contraire à la saine concurrence des médias ! »



François-Régis (humble) :

« Je sais, je sais bien, Eminences. Mais que dois-je faire pour ne être trop remarqué ? Croyez-vous que c'est facile pour moi, la vie quotidienne dans l'Wouèste, avec les conseillers de Jean-Marc Ayrault qui me harcèlent chaque jour avec leurs exigences ? Et vous trouvez normal que Rennes, deux fois plus petite que Nantes, vienne diriger le cerveau quotidien d'un million de Nantais ? C'est un gros morceau pour moi. »



Son Excellence Jacques Chirac :

« Mais ne crains rien, François-Régis, nous sommes là pour t'aider ».



Sa sainteté Benoît XVI :

« Nous allons t'aider à réussir ton acquisition. Rennes a avalé Nantes. Et alors ? Pourquoi pas ? Comme Elf-Aquitaine a bien été achetée par Total, une société pourtant petite qu'elle. Moi même j'ai bien acheté le Vatican en deux jours. »



Son Excellence Jacques Chirac :

« As-tu déjà choisi ton nouveau rédacteur en chef pour Presse-Océan ? »



François-Régis :

« Oui, Eminences, je pensais à l'un des sous-chefs départementaux que j'élève depuis trente ans, après avoir éliminé toutes les fortes têtes de l'Wouèste-France, et surtout tous ceux qui me faisaient de l'ombre par leur talent. Mais je demande bien ce qu'il devra faire, une fois dans son bureau à Nantes :

- Vendre d'abord les locaux de la rue Santeuil pour une opération immobilière ?

- Provoquer insidieusement la faillite inéluctable et la fermeture définitive de Presse-Océan ?

- Ou bien faire survivre Presse-Océan, avec une imprimerie et une régie pub autonomes, et surtout une ligne rédactionnelle indépendante ? "



Sa sainteté Benoît XVI et Son Excellence Jacques Chirac (en chœur, horrifiés) :

Une ligne rédactionnelle indépendante ! Mais vous n'y pensez pas, François-Régis ! A quoi cela sert que Jean-Blaise se décarcasse depuis trente ans pour éduquer la presse nantaise ? Vous voulez revenir à l'époque funeste de la « Résistance de l'Ouest » et du « Populaire », anciens noms de « Presse-Océan » et « L'Eclair » ?



François-Régis (convaincu) :

Dieu, m'en garde ! Mais que dois-je faire ! J'ai appris dernièrement que le Parlement européen voulait m'obliger un lancer une offre d'emploi transparente et internationale pour la poste du futur rédac'chef de Presse-Océan ?



Sa sainteté Benoît XVI et Son Excellence Jacques Chirac (en chœur, horrifiés) :

Une offre d'emploi transparente !!!



François-Régis (explicatif) :

Oui, on m'a expliqué en haut lieu qu'il serait mal venu d'imposer un simple contremaître de Ouest-France à la tête de Presse-Océan. Il paraît que je suis obligé de faire appel à une personnalité forte, à une figure incontestable, afin de garantir l'indépendance morale et intellectuelle du titre.



Sa sainteté Benoît XVI et Son Excellence Jacques Chirac (en chœur, toujours horrifiés) :

Morale et intellectuelle ?



François-Régis :

Il paraît que sinon la commission de Bruxelles pourrait crier à l'atteinte au pluralisme dans l'Wouèste de la France.



Sa sainteté Benoît XVI :

François-Régis, mon cher fils, je sais ce qu'il te faut. Tu vas faire appel à une personnalité incontestable pour faire illusion…



Son Excellence Jacques Chirac

…Un alibi flamboyant qui fera taire tous les envieux.



Sa sainteté Benoît XVI (ironique) :

Je suppose que ce n'est pas en France que manquent les ambitieux et les flagorneurs prèts à tuer leur mère pour leur carrière ?



François-Régis

J'ai une idée, très Saint Père. Pour me faire bien voir des Nantais, je vais lancer un grand concours populaire sous l'égide de Jean-Marc Ayrault.



Sa sainteté Benoît XVI

Herr Aulte ??? Ach, le fameux « Kennedy nantais » ?



Chirac

« JMA », Le Gallouzeau de la Basse-Loire ?



François-Régis (continuant son idée)

Pour guider les Nantais et limiter les imprévus, je propose de soumettre au public local une petite liste de noms anodins à cocher :



« Grande Consultation démocratique et participative du Conseil de Concertation Consultative et participative de l'Wouèste-France. »



Cher public nantais, vous êtes tous appelés à désigner votre nom préféré pour incarner l'identité et la ligne rédactionnelle indépendante du futur Presse-Océan (méga-super-groupe-sympa de l'Wouèste-France) :





Personnalités d'audience nationale

- Jean-Pierre PERNAUX (pour endormir les midis)

- PPDA (pour endormir les soirées)

- Mireille MATTHIEU (pour la parité)

- Bernard TAPIE (pour la société civile)

- Marc-Olivier FOGIEL (pour couper la parole au peuple avec le sourire)

- CASIMIR (le dino sympa de l'Île aux enfants)

- Jean B(A)LAISE (pour éteindre les nuits blanches des allumées)



Personnalité d'audience locale

- Jean-Marc AYRAULT (himself)

- Brigitte AYRAULT (herself)

- Robert BUDZINSKY (pour une retraite tranquille)

- Elisabeth HUBERT (perdue de vue)

- Jean-Louis JOSSIC (made in Braise)

- Jean FRANCOIS (de Nantes, mais pas trop)

- Jean-Luc COURCOULT (une défense qui trompe énormément)

- Miss SAINT-HERBLAIN 2006 (ça s'est passé près de chez vous)

- Gilles LUNEAU, (journaliste économique, mais pas pour tous)

- Jean BALAISE (encore lui !)



Personnalités d'intérêt incertain :

- FRAP ! (jamais celui qui le paye)

- Etienne PINTE (figurant docile)

- Jean-BALAISE (toujours lui ?)


Email Email de contact: ano_AT_numo.us