Les travailleurs suédois s'opposent au dumping social

Mot-clefs: Archives
Lieux:

La campagne pour la Constitution Européenne, basée sur la peur du NON et la propagande mensongère sur les prétendues "avancées" que comporterait cette Constitution, bat son plein. C'est normal, tous ces politiciens défendent leur propre beefteak et celui de leurs maîtres à penser. Ils vont jusqu'à nous dire que "si le NON passe, la France se trouvera complètement isolée". Mais un article qui vient de paraître dans Les Echos nous apprend que les travailleurs suédois ont fermement rejeté des pratiques dumping social, où l'administration embauchait une société lettone pour construire une école sans exiger que cet employeur s'aligne sur les standards sociaux et salariaux suédois. Non, nous ne sommes pas seuls.


Les organisations syndicales suédoises, pourtant fortement influencées depuis un siècle par la tradition réformiste et sociale-démocrate, n'ont pas eu de complexes cette fois-ci et ont dit ce qu'elles avaient à dire.

On apprend par Les Echos des 8-9 avril 2005 que le gouvernement suédois prévoit de faire passer une loi rendant impossible tout contrat public avec des entreprises européennes qui n'auraient pas signé les conventions collectives suédoises. C'est quelque chose de normal, mais que la Constitution Européenne interdira aux pays qui accepteront ce projet de Constitution.

L'annonce du gouvernement suédois fait suite au blocage par les syndicats du chantier d'une société lettone qui devait construire une école près de Stockholm avec des "salaires lettons" (SMIC autour de 120 euros par mois, le plus bas de l'Union Européenne). C'est ce que l'on appelle la "liberté des prestations", mais que les salariés suédois n'ont guère appréciée et ils ont raison. Il est clair d'ailleurs que personne n'envisagerait ce genre de "prestations" si les salaires étaient ceux habituellement pratiqués dans le pays destinataire de la "prestation".

Il faut dire clairement que la politique de dumping ne profite qu'aux patrons: les salaires des travailleurs lettons ne devraient guère bouger dans les années qui viennent car il faut "préserver la compétitivité". Voir :





Et qui sont ces patrons lettons? Des larbins de "nos propres" patrons et de "nos propres" banques. Ce qui explique leur politique.

TOUS LES TRAVAILLEURS DES PAYS EUROPEENES ENSEMBLE, CONTRE L' "EUROPE" ET LA CONSTITUTION ANTISOCIALE!


Sortir de l'Europe

sortirdeleurope@free.fr


Email Email de contact: an_AT_nymo.us