Bruxelles : l’énième assassinat policier ne passe pas

Mis a jour : le vendredi 15 janvier 2021 à 11:43

Mot-clefs: Répression actions directes
Lieux: (belgique) bruxelles

Une manifestation suite à la mort d’Ibrahima Barrie dans un commissariat –un guinéen de 23 ans arrêté samedi soir à la Gare du Nord parce qu’il filmait un contrôle effectué au prétexte des mesures sanitaires–, a rassemblé plus d’un millier de personnes mercredi 13 janvier à 15h sur la place du Nord à Saint-Josse, juste en face du lieu de son assassinat policier. Peu après 16 heures, le rassemblement a viré à l’émeute quand des manifestants ont commencé à lancer des pierres en direction des flics aux cris de « police, assassins », au grand dam des organisateurs et de leur service d’ordre réclamant justice à l’Etat dans ses palais, et surtout pas vengeance contre ses défenseurs dans la rue. Le convoi du Roi de Belgique, qui a “accidentellement” fini dans la foule sur la place Liedts, a de la même façon fini caillassé vers 17h40. Le souverain était présent dans la voiture, il avait quitté le Palais royal et retournait chez lui, à Laeken. Schaerbeek : beau comme un comico et sa BNP en flammes…

Aa-1-768x498

G-202x300
Schaerbeek : beau comme un comico et sa BNP en flammes…

D-1
Le service d’ordre des pacificateurs des deux bords n’a pas tenu bien longtemps face à la rage émeutière

E-1

C-1

D-2-768x606

De nombreuses dégradations de mobilier urbain à l’aide de matériel de chantier et des feux de poubelles ont été constatés à l’issue du rassemblement. Un incendie a été allumé contre l’antenne de police située rue Brichaut, dont la vitre et la porte ont été attaquées. Il y a également eu un beau feu de poubelle contre la porte de garage du commissariat situé rue Nicolay. Au total, neuf véhicules de police ont été endommagés.
Le service d’ordre des pacificateurs des deux bords n’a pas tenu bien longtemps face à la rage émeutière

Côté magasins, une pharmacie a subi des dommages rue Gallait, de même que des commerces dans les rues de Brabant et d’Aerschot. Une fenêtre et un container-poubelle ont été cassées à l’école maternelle et primaire Sint-Lukaas située rue Verte. Les pompiers se sont déplacés à quatre reprises, à savoir pour les deux commissariats touchés ainsi que pour un container en feu rue de Brabant et pour un commerce en feu rue Rogier.

La police a continué de poursuivre des personnes dans le quartier de la rue des Coteaux et du parc Josaphat jusque vers 20h, en faisant encore usage d’autopompes et avec de nombreux flics en civil. Elle a procédé en tout à 112 arrestations administratives, dont 30 visent des mineurs, et quatre arrestations judiciaires. Rappelons qu’il s’agit du troisième jeune assassiné par les uniformes en Belgique depuis le début du confinement, après Adil en avril dans le quartier d’Anderlecht.et Akram en juillet, qui venait du quartier de Molenbeek.

[synthèse de la presse belge, 14 janvier 2021]

Link_go source

Commentaire(s)