Nantes squat de l'Ambassade expulsé - appel à soutien et solidarités

Mis a jour : le mercredi 14 octobre 2020 à 21:46

Mot-clefs: squat logement
Lieux:

APPEL A SOUTIEN ET SOLIDARITES]

Ce matin à 8h, gendarmes et policiers sont venus en grand nombre expulser le squat de l'Ambassade, rue Henri Debray. Une vingtaine d'habitants se trouvent actuellement sur le trottoir sans savoir où aller, sans aucune solution de relogement et de prise en charge.

Après la Commune avant hier, le nouveau préfet a décidé d'accélérer la campagne de remise à la rue des sans domicile avant les mois les plus froids. Sans solution de relogement, bien évidemment...

Photo de Delphine, une voisine qui a offert le café etc...
Merci à elle

121599270_733273687261773_297363934335290465_n-medium

Ensemble rejetons la politique actuelle de remise à la rue, soutenons les personnes expulsées pour la défense de leurs droits essentiels.

#accueilinconditionnel
#requisitionpopulaire
#UnToitPourTous

Cette publication pourra être éditée et modifiée durant la journé.

__________________

Pour mémoire -> Annonce ouverture // Des exilés et soutiens ont ouvert une maison : https://nantes.indymedia.org/articles/46141

Commentaire(s)

> un résumé

Une NOUVELLE EXPULSION (faite à l'arrache, avant que la trêve hivernale n'arrive pas) augmente le nombre de citoyes et citoyennes Nantais(es) qui se trouvent aujourd'hui à la rue.

Ci-dessous, un résumé des politiques libérales et courtermistes des institutions nantaises (spécialement, de la préfecture) depuis le confinement. Sommes-nous gouvernés par des fous? :

Mars 2020: Confinement COVID; en fin, confinement pour ceux qui peuvent se confiner.

16 Mars: La DDCS montre comment, quand ça intéresse aux institutions, on trouve des places d'hébérgement --> 294 places!! (603 places au Pays de la Loire!) sont ouvertes pour confiner ceux/celles qui n'ont pas le bonheur de pouvoir se confiner tous seul(e)s. (1) Malgré ces places supplémentaires, environ 300 personnes sont encore réstes à la rue pendant le confinement; certains d'entre eux sont verbaliser (135€ d'amende) car ils ne se sont pas confinés.

CONFINEMENT: La ville de Nantes s'appuie très fortement sur le réseau citoyen associative et collective pour faire face à cette situation de crise. C'est grâce à des associations comme L'Autre Cantine Nantes que leur repas sont assurés; c'est grâce à des squats comme la Maison du peuple de Nantes
que plusieures dizaines de familles sont logées; c'est, en fin, grâce aux associations faissant partie de l'Intercollectif 'Personne à la rue' que la situation peut-être coordonnée et soulagée pour les personnes "oubliées" par les institutions. (2)

10 Juillet 2020: Fin de l'État d'Urgence Sanitaire. L'État n'a plus de raisons d'héberger les gens sans logement. Fermeture progressive des places d'hébergement supplémentaires.

Début Aout: Réquisition d'une maison vide par les réseaux citoyens: c'est la Maison des Familles. Aujourd'hui, plus de 60 personnes ont été hébergées dans ce squat. (3)

19 Aout 2020: Nantes Métropole ferme à l'arrache un squat en laissant aux habitantes (une famille + une femme) à la rue, avec ses affaires à l'intérieur. (4)

24 Aout 2020: Mobilisation dans les rues de Nantes avec l'Intercollectif Persone à la Rue " pour donner la bienvenue au nouveau préfet Didier Martin et lui rappeler quelles sont les vraies priorités d'une ville qui se soucie vraiment de ses habitant(e)s." Le prefet ne nous reçoit pas. (5)

15 Sept 2020: Violation de domicile, vandalisme et menaces contre une famille (père et fille de 7 ans) habitant dans un squat, de la part de quelques "bras forts" envoyés par un promoteur immobilier. La famille part suite aux ménaces de mort. (6)

4 Octobre 2020: Loi anti-squat (7), (8)

12 Octobre 2020: Expulsion du squat la Commune. une maison de quartier autogérée. (9)

14 Octobre 2020: Expulsion de l'Ambassade (10)

Pendant ce temps-ci, il n'y a que l'hiver qui arrive, mais aussi une deuxième vague de la COVID.

On expulse pour confiner après, mais on cofine où quand on a trop expulsé?

On vous le rappelle, M. le Préfet, Mme. la Maire:

UN TOIT C'EST UN DROIT!!!
DROIT AU LOGEMENT!!!

************************************************************
Liens:
(1): https://france3-regions.francetvinfo.fr/pays-de-la-loire/coronavirus-places-hebergement-supplementaires-cheques-services-abri-1811306.html
(2): https://france3-regions.francetvinfo.fr/pays-de-la-loire/loire-atlantique/nantes/coronavirus-nantes-comment-se-confiner-quand-on-est-sdf-rue-1816980.html
(3): https://www.facebook.com/DalNantes/posts/3343676652344725
(4): https://www.facebook.com/DalNantes/posts/3346810828697974
(5): https://www.facebook.com/DalNantes/posts/3409207205791669
(6): https://www.facebook.com/DalNantes/posts/3465811833464539
(7): https://www.droitaulogement.org/2020/10/communique-sans-titre-squatteurs-lassemblee-triple-les-peines-et-glisse-une-mesure-de-delation/
(8): https://www.liberation.fr/france/2020/09/30/loi-anti-squat-la-protection-des-maisons-vides-prime-sur-les-personnes-qui-dorment-dehors_1800919
(9): https://www.facebook.com/DalNantes/posts/3491916320854090
(10): https://www.facebook.com/DalNantes/posts/347437646260807