Lettre ouverte à nos « alliés » antifas …

Mis a jour : le dimanche 11 octobre 2020 à 19:27

Mot-clefs: nantes queer antifa genre lettre ouverte lgbtqia+
Lieux:

Mise en contexte : Ce samedi 10 octobre s’est tenue une manifestation en réaction à celle de la manif pour tous, à l’appel de divers groupes LGBTQIA+, d’organisation d’extrême-gauche et/ou antifascistes. Nous y étions, en tant que personnes queers, directement concernées par les LGBTQIA+phobies. Nous y avons observé un certain nombre de comportements virilistes et autoritaires (pas toujours conscients d’ailleurs, mais être un allié c’est déjà prendre conscience de ses privilèges) de la part de personnes que nous identifions à majorité comme des mecs cisgenres et pour certains parés de drapeaux antifascistes.

Cher « camarade » antifa …

C’est en tant qu’« allié » auto-proclamé que tu viens à nos manifs et événements queers, féministes, LGBTQIA+ … mais sais-tu au moins ce qu’est une posture d’allié ? As-tu conscience de tes privilèges et de la place que tu prends dans les mobilisations de celleux qui n’en ont pas (de place) ? Alors voici quelques conseils pour te comporter en bon allié et ne plus nous marcher sur les pieds.

- Dans nos manifs, tu n’emmèneras pas ton drapeau antifasciste. Tu le garderas dans ta chambre, ou pour la prochaine manif antifa mais il n’a rien à faire parmi nos rainbowflags, nos drapeaux trans et nos banderoles à paillettes. Il est d’autant plus insupportable de le voir quand il prend, comme samedi, carrément la tête du cortège, la confisquant aux personnes concernées. Ne fait pas d'une manif queer un tas de revendications radicales dans lesquelles celles des personnes (pas forcément moins radicales) LGBTQIA+ disparaissent !

- Ce n’est pas à toi de distribuer la parole à des meufs ou à des personnes LGBTQIA+. Ne mets pas de force le micro de ton mégaphone devant une meuf parce qu’elle gueule fort, elle n’en a pas forcément envie. (D’ailleurs pourquoi as tu encore ce micro à ce moment de la manif ?) Ne dis pas aux meufs ou aux personnes LGBTQIA+ ce qu’elles doivent crier comme slogans. D’ailleurs, si tu pouvais nous lâcher avec tes « siamo tutti antifascisti » et tes mouvements virilistes, ça serait pas mal, on est pas au stade. Ce n’est pas le fond du slogan qui nous pose problème (les personnes LGBTQIA+ ne sont bien évidemment pas fascistes), c’est la façon de le scander et de le recycler à n’importe quelle sauce.

- Quand tu participes à une de nos manifs, n’essaie pas d’imposer un rapport de force avec les flics. Nous sommes tout à fait capables de le faire nous-mêmes. Les féministes et les personnes LGBTQIA+ ont autant de raisons que toi (si ce n’est plus) de détester la police et de vouloir (ou non) s’y frotter. Nous n’avons pas besoin de toi pour leur crier dessus. Par ailleurs, contrairement à toi, nous avons appris à le faire sans insultes homophobes ou putophobes. Merci de ne pas utiliser nos pratiques sexuelles, nos modes de vie, nos boulots, etc comme insultes pour salir les flics. Un peu d'imagination et tu trouveras autre chose que « enculé » ou « fils de pute ».

- N’essaie pas d’expliquer aux meufs ou aux personnes LGBTQIA+ comment manifester ni vers où la manif doit aller. Il n’y a rien de plus insupportable que des mecs à grande gueule qui nous brayent « par-là » ou « avancez ». Quand tu viens dans nos manifs, tu suis nos banderoles de tête et tu apprends un peu à fermer ta gueule. On ne tourne pas vers la préfecture alors que ça te paraît évident que c'est la bonne chose à faire ? Bah tant pis, tu la boucles et tu nous suis !

 

Propositions d’actions pour soutenir les mobilisations féministes et LGBTQIA+

- Tu peux te proposer pour assurer l’antirep (prévoir d’aller attendre devant le commissariat les personnes qui se feraient interpeller, apporter de la bouffe et du café aux personnes qui le font), la street medic (te promener dans la manif avec du malox, du serum phy, des trousses de secours), toutes ces activités de care, où on prend soin des autres et qui sont trop souvent majoritairement tenues par des femmes.

- Tu peux mettre en place des choses qui permettent à des meufs et à des personnes LGBTQIA+ d’aller en manif comme tenir les squats des copaines à leur place ou garder leurs enfants.

- Tu peux aussi venir comme tu es, mais sans prendre toute la place, sans hurler plus fort que nous, sans imposer tes comportements virilistes sous couvert de radicalité. N’hésite pas non plus à calmer tes petits camarades qui auraient des comportements inappropriés (comme listés ci dessus) et à faire de la pédagogie avec eux parce que nous, on en fait tout les jours aux mecs cisgenres. Alors t'étonne pas si, fatigué·e·s, on se contente d'un « ta gueule ! » quand tu décides encore une fois de prendre toute la place.

 

Mises au point

- Ce texte n’a pas vocation à dire que la violence ou le fait d’imposer un rapport de force vis-à-vis des flics soient de mauvaises choses. Simplement, si c’est souhaité, cela doit être à l’initiative des personnes concernées.

- Ce texte ne s’adresse pas spécifiquement à un collectif ou un autre, mais bel et bien aux mecs cis ayant les comportements évoqués précédemment.

- Certain.e.s antifas sont des meufs et/ou des personnes LGBTQIA+ et nous en avons conscience. Mais iels sont minoritaires. Nous leur envoyons au passage tout notre soutien car iels en auront besoin.

- Ce texte s’appuie sur des exemples pris lors de la manifestation du 10 octobre. Mais il y en aurait bien plus à dire évidemment car ce n’est pas un phénomène nouveau.

 

Texte écrit suite à la manif du 10 octobre 2020

par des personnes concernées et consternées

Commentaire(s)

> Ouin ouin

Au lieu de venir pleurer en commentaire....un moment il est nécessaire de remettre son comportement malsain en question.
Relire le texte si tu ne comprends toujours pas la problématique....en l'occurrence c'est toi,"l'allié". Pas les autres. Il y à quoi de si compliqué à respecter les gens.tes autour ? Surtout pour un ou des "antifas"

> Commentaires cachés

On a caché des commentaires tellement ça volait haut (à hauteur de paquerettes quoi, même si on a rien contre les paquerettes), soit qui faisaient de la mauvaise foi à trouver tolérable des comportements virilistes et récupérateurs, soit qui en profitaient pour répandre de la merde sur les antifas. Avec ça on est bien refait et le débat promet d'être constructif...

> mecs cis ou mecs hétéros?

Petite remarque comme ça : toujours un peu surpris et fatigué de voir qu'au lieu de parler des mecs hétéros on parle des mecs cis, comme si mecs cis gays et mecs cis hétéros avançaient main dans la main pour propager le virilisme... Oui les mecs cis gays ont sans doute des défauts mais les inclure volontairement comme cibles (oui oui ça ne coutait rien de rajouter hétéro, on a compris où vous vouliez en venir) dans un texte qui parle de lutte LGBTI, ça fait toujours plaisir.

> @ shazam

Ta remarque est valable. On aurait dû écrire "mecs cis hétéros" ... On l'a pas fait. Sincères excuses.

> Savez vous ce que sont des fafs

Bonsoir, savez-vous ce que sont les fafs?
Et bien notamment des personnes qui attaquent des cortèges et des personnes queers. D'où l'intérêt je pense de composer avec toutes les forces alliées et prendre part à leur expérience. Les parcours de manif sont plus pu moins dangereux et susceptibles d être attaqués, alors personnellement je me fous un peu de savoir si les antifascistes qui participent à sécuriser le cortège et qui ont l expérience de l affrontement avec des fafs sont parfaitement "safe".
Rien n empêche de faire des remarques au moment donné, mais quel égo et quel égocentrisme de publier un texte post manif, et qui plus est de faire tourner cette manif autour de l identitaire alors que c etait une manif pro Pma finalement.

Allez bonne soirée, prenez de la consistance politique s'il vous plaît.

> Pourquoi?

POurquoi une manif contre des faf appartiendrait à des LGBTIQRBn+* et pas à tout le monde?

> Pédagogie

@antifa
Peut-être parce que les fafs manifestaient contre les droits des personnes LGBTQIA+ ?

@bof
A méditer : y-a-t-il besoin de mecs cis hétéros pour savoir prendre des itinéraires moins "dangereux et susceptibles d être attaqués" ?
Penses-tu sérieusement que seul·e·s les antifas savent ce que sont des fafs ?
Allez bonne soirée, prends de la consistance politique s'il te plaît.

> Embrouilles de milieu

Le commentaire auquel je voulais répondre n'est plus là, mais je réponds quand même :

Avant de poster de coms de merde qui parlent "d'embrouilles de milieu", réfléchissez 3 secondes, lisez le textes initial (pas que les commentaires, vous êtes pas sur FB) et renseignez vous sur le procéssus qui a conduit à l'organisation de la manif. C'était assez clair qu'en tant que mec cis hétéro votre place était celle d'alliés, vous n'aviez d'ordre à donner à personne, vous n'aviez pas d'initiative particulière à prendre. C'est pas compliqué à comprendre. Après si vous préférez poster des commentaires pourris plutôt que de réfléchir à ce qui vous est reproché... comment dire... c'est juste pathétique et ça donne vraiement pas envie de vous rejoindre.

> Vous n'êtes pas les représentants de la communauté.

Il n'y a absolument rien rien rien qui va avec ce texte. Premièrement, les mec cis serait des alliées des lgbti + ???? donc les mec gay serait des ALLIES des LGBTI+ ?? Comment osez vous dire une chose pareil ??? C'est parmi les premières cibles de LMPT. Deuxièmement continuez a ramener des drapeaux antiFASCISTE à une manif contre des FASCISTES. Ca tombe sous le sens enfaite. Et oui il y a aussi des personnes concernées (vu que vous aimiez bien ce terme pour justifier vos positions) parmi les antifascistes. Des mecs gay, bis, des meufs lesbiennes,bis, des personnes trans etc et qui veulent venir en manif en affirmant leur convictions antifascistes ( qui devraient être les vôtres d'ailleurs ???). Vous êtes pas les représentant.es des LGBTI+, vous n'avez rien a exiger sur notre comportement en manif. Et puisque qu'on parle des manif féministes, les gars ya zero soucis a ce que vous rameniez des drapeaux antifascistes pour ma part mon féminisme est bien évidemment antifasciste (tout en ne prenant pas toute la place en tant que mec cis bien sur). De manière plus générale cette manif c'était n'importe quoi, les orgas (donc je pense vous faites parties vu votre discours) qui refusent un service d'ordre ??? qui choisisse de mettre en potentiel danger les personnes participantes ??? parce que " on est contre le virilisme" ahhh oui c'est vrai les meufs on peut pas faire partie d'un service d'ordre on doit juste s'assoir en fermant bien notre gueule. Désolée de la vulgarité mais c'est ce que ce texte et cette prise de décision signifie. Les fascistes s'en tapent d'être viriliste au contraire et n'hésiterons pas à attaquer en groupe. Donc si des personnes (souvent concernées en plus hein mais ça vous faites semblant de pas le voir) veulent se mettre en service d'ordre (au dépens de leur sécurité je vous le rappel)pour protéger la manif et adopter une stratégie violente contre des gens qui veulent notre mort, qu'iels le fassent. Bref tout ça pour dire que personnes n'a a dicter les modes d'action des autres et encore moins à nous empêcher de revendiquer l'antifascisme,ni a se placer en représentants des "personnes concernées", arrêtez d'exclure les mec cis gay et bi de la lutte contre LPMT c'est super grave (qui avaient donc totalement le droit de critiquer le parcours mauvais et les réactions très mauvaises fassent au flics étant donné que ça met tout le monde en danger). Un texte intéressant a faire auraient été de parler de l'invisibilisation totale des personnes lesbiennes de la part d'un certain groupe queer et notamment dans leurs discours mais bon hein.

> Bien mais...

... mais la mouvance "antifa" est globalement composée d'autoritaires, de militants de partis politiques (je ne "féminise" pas vu que l'écrasante majorité est masculine), de nostalgiques d'idéologies totalitaires et cie. Les libertaires sont très très peu nombreux dans cette mouvance, comme iels sont aussi peu nombreux dans les mouvements féministe, antiraciste, anticapitaliste, antispéciste... Ce n'est donc pas étonnant de voir les gros bras de la mouvance "no pasaran !" (un cri de ralliement stalinien à la base) prête à en découdre pour des bisbilles comme la visibilité d'un drapeau, pour irrespect envers l'idéologie nationaliste ou communiste autoritaire auxquelles ils se rallient, parfois sous l'effet de drogues dures accuentant leurs pulsions virilistes et par la même occasion, validistes. Dans cette mouvance c'est un fait que le validisme y règne en général, de la même manière que le carnisme assumé, ou l'homophobie et autres mentionnés dans ce texte.

> lol

Sinon c'est normal de considérer que "les personnes concernées" sont censées représenter une classe sociale politiquement homogène ?

On peut être une meuf lesbienne et considérer que votre texte c'est de la merde ou on devient forcément une traître ?

> erreur d'analyse

>> "Peut-être parce que les fafs manifestaient contre les droits des personnes LGBTQIA+ ?"

Les fafs de LMPT sont contre la PMA pour tous et toutes. Egalement pour les couples hétéros. En vous croyant leur cible unique, vous allez dans le sens de leur propagande et c'est une faute politique.

> Vrai et faux

Je suis d'accord avec le fond du texte. Je suis d'accord avec le fond de certains commentaires mais je les trouve étonnement (non) véhéments, ce qui montre bien qu'une partie des antifa sont bel et bien LGBTIphobes.

Laissez les LGBTI prendre le contrôle lorsque ce sont les principaux concernés, gardez des drapeaux antifa parce que ce sont des fachos, mais essayez d'en avoir au moins autant que de drapeaux LGBTI.

Et dernière chose qui vaut pour TOUTE action ou réunion : laissez parler les femmes, laissez parler les LGBTI, sachez parfois fermer un peu vos gueules, changez vos insultes, arrêtez vos virilismes.

> .....

Est il possible de ne pas sentir "à l'aise " avec ce texte et son "idéologie" ?

> A G A V

all genders are valid !

> je comprends pas bien ce texte

en fait c'est tout confus tout ça...
j'aimerai savoir depuis quand les queers TPG ne sont pas antifa premièrement!
j'ai pendant longtemps fait des choses que en non-mixité TPG et y'a personnes qui ne se qualifiaient pas antifa... du coup vous, les tant concerné-e-s vous n'êtes pas antifa... Mais qu'on se rassure vous n'êtes pas fascistes! merci beaucoup surtout!!!

en vrai on est absolument pas minoritaires, ni en force, ni en nombre... homonationalisme ne fait tout de même pas l'unanimité dans les communautés LGBTQIA+ (et pas merci à dieu)

pour rappel l'appel a été lancé par
"SapphoGang, Action antifasciste Nantes, Les Brigades de Solidarité Populaire, Collages Féministes Nantes, Collectif d'Actions Féministes, Jeunes Révolutionnaires, Nantes Révoltée, Nantaises en Lutte" et on imagine quelques individu-e-s... du coup c'est toi/vous qui venez à un rassemblement auquel vous n'avez pas appeller et qui dictez ce qui doit s'y passer.. déso mais là jpeux pas comprendre votre position!
de plus toujours l'appel: "Rejoignez-nous, avec vos drapeaux, vos slogans et vos initiatives. "

que vous ayez des comptes à régler avec vos potes qui n'ont pas compris qu'ils devaient garder vos/votre squat-s pendant que vous aviez manif est un fait mais en faire une généralité je vois pas bien et le drapeaux antifa, dans lequel je suis partie prenante et que je reconnais comme tel, n'y peut rien... et à complètement sa place là puisque nos luttes c'est ça l'antifascisme!

moi la confrontation que j'ai capté ce sont bien des MTPG qui sont allé-e-s là chercher même si surement y'avait des cis-hét' mec pas loin... et on s'en fout qui a envoyé le pétard qui a fait qu'on a pris de la lacrymo parce que de tous les manières les flics nous auraient asphyxié vu comment ils nous considèrent en générale et en particulier!

comme cela a été dit dans d'autre commentaires oublier que les cis pédés, gays sont trés concernés par ce genre de manif contre l'égalité des droits je capte absolument pas et du coup je remets même en question votre autodéfinition de "concerné-e-s "

si les comportements de vos potes sont virilistes c'est à dire masculinistes et bien faut changer de potes... à un moment si la pédagogie ne sert à rien faut se rendre à l'évidence que vos/nos potes se sont planté-e-s de crèmerie quoi...

bon courage

et la cohérence politique n'est pas une option à prendre ou à laisser... ça c'est pour vos potes! s'autodéfinir n'est pas une douce illusion, un rêve sans lendemain
et oui y'a bien du soucis sur Nantes et alentours à ce sujet et du coup tous les autres... j'milite pas pour entendre en boucle la chanson de Dalida "parole"
faut pas s'étonner que il y est tant de confusion politique ... et oui c'est pas que de la faute des médias capitaliste/fasciste!

> à bas les systemes

c'est qd meme fou ce manque de culture philosophique pour parler encore de cohérence en 2020.

cohérence politique ? quand ça utilise suez pour differ sa prop et manifeste avec les trotros maos ? à d'autres...

la cohérence est une illusion de l'esprit et qd bien même elle en aurait les attraits elle émanerait d'un sysyème idéologique et comme tout système est dogme autoritariste pour soi et les autres.... les systématiciens prets à tout régenter voilà les individus dont il faut se méfier. même les esprits-critiqueurs de biais de cohérence et de confirmation.

les systèmes ça donne l'illusion d'etre sur les voies du bien, du vrai, du progrès. illusions métaphysiques que tout cela. les idéologues-bergers et leurs moutons sont semblables aux crétins de croyants qui s'agenouillent 5 fois par jour. quand le soleil s'éteindra il ne restera rien de toutes ces futilités.

> pfffff

pour une fois qu'il existe un texte critique des antifas, ya encore des abrutis anarcoracistes moralisateurs pour le trainer dans la merde sur twitter

> de l encasernement en milieu militant

De l'encasernement en milieu militant

Une dynamique mortifère s installe depuis quelques temps et ce texte en est une illustration de plus. Mais comme il ne s agit pas de se mortifier, laissons cela aux organisateurs de l impuissannce, réjouissons nous de ce rappel salutaire : Regenter, policer et normaliser les individus n est pas le monopole exclusif de l Etat, bien que ce soit le principal compétiteur en la matière.

Dans cette lettre ouverte, où l essensialisation des uns (*les concernés*) et des autres (*les antifas*) a comme d
habitude pour unique fonction d affirmer son propre rôle de representant afin d assoir son pouvoir sur les groupes fantasmés, il est intéressant de noter qu ici aucune analyse n est proposée des PRATIQUES de groupe antifasciste (lesquels d alleurs?)seulement une injonction faite aux comportements individuels (quels qu ils puissent être, seule la morale se targue de les corriger) . Il y aurait pourtant à en dire comme pour n importe quelle intervention.Mais cela reviendrait à porter publiquement une réflexion sur les propres pratiques du groupe dans lequel on milite. Et cela pour les représentants auto proclamés c est toujours à double tranchant car une reflexion cela s argumente puis cela s analyse, se commente, se critique, etc...
Il est tellement plus commode quand on se pique d être un bon politicien de délimiter, de tracer des frontières, de figer des identités. Resserrer les troupes en identifiants les comportements déviants de la norme auto édictées, c est aussi comme cela qu on affirme son autorité et son drapeau (fascinante fascination de ce fêtiche de visibilité, de marque déposée,de délimitation, d unité).

Pourquoi ce cas d école de tentative de prise de pouvoir sur injonctions comportementales semble de nos jours ne plus être perçu aussi facilement qu il est grotesque?
En toute hypothèse, la facilité avec laquelle tout conflit d ordre politique est recouvert pudiquement du voile de *l embrouille* et renvoyé à des comportements individuels semble obscurcir la perception que nous pourrions en avoir. Ajoutons à cela peut être, la prégnance toujours aussi vive pour le pouvoir même si les mots ne sont plus les mêmes. Hier lorsqu était brandie la défense du prolétariat, cela semblait un lieu commun de dire que la cgt (par exemple) cherchait constamment à régenter, contrôler et gérer les révoltes. Le cortège de tête en est une des illustrations les plus récentes. Ici sous une forme differrente, le terme *concerné* joue la même fonction que naguère le terme *prolétariat*, en dehors de lui point de salut,
que les représentants politiques nous gardent de sortir des clous.