Rezé: Violation de domicile, vandalisme et menaces contre une famille (père et fille de 7 ans) habitant dans un squat

Mis a jour : le mardi 15 septembre 2020 à 22:23

Mot-clefs: logement
Lieux:

**************************** URGENCE *******************************

----------------------> APPEL À SOUTIEN <------------------------

Violation de domicile, vandalisme et menaces contre une famille (père et fille de 7 ans) habitant dans un squat.

119470531_3409212839124439_1516701252726464384_o-medium

"On va quand même pas s'emmerder avec le droit, même pas avec la loi et l'ordre: envoyons les gros bras pour expulser ces gêneurs!"

C'est apparemment ce que se disent certains propriétaires (constructeurs-promoteurs), comme celui de ces bâtiments quai Léon Sécher à Rezé, abandonnés depuis des années. Un gros constructeur du coin de lofts de standing et de maisons prétentieuses compte apparemment tout raser pour faire un programme immobilier de luxe - seulement, R et sa fille (7 ans) vivent là depuis le début de l'année. Ne parvenant pas à trouver un vrai logement, toujours en attente d'un HLM ou autre, il a trouvé la partie habitable de ce lieu ouverte, l'a rénovée, sécurisée et s'y est mis à l'abri - sollicitant à plusieurs reprises le propriétaire, qui n'a jamais voulu s'engager à rien. MAIS,

Ce week-end, en rentrant de courses après avoir reçu des SMS d'un "artisan" inconnu, il trouve les lieux dévastés - toutes vitres brisées, lavabo et chauffe-eau défoncés, etc etc, avec des débris partout jusque dans les fringues de sa fille. Et lundi matin, toujours au culot, le type revient - cette fois en le menaçant ouvertement de lui "défoncer sa gueule".

Violation de domicile, vandalisme, menaces... R avait suivi toute la procédure légale correspondante en se déclarant occupant légitime de l'endroit, et il était arrangeant jusque là: il pensait essayer de se débrouiller rapidement pour arranger tout le monde sans faire de vagues.

On fait donc un appel à soutien pour veiller à côté de cette famille -le temps que sa plainte soit prise en charge par les autorités-; un appel pour ne pas la laisser toute seule face aux violences inhumaines du businnes du bâtiment.

Car un TOIT C'EST UN DROIT!

***********************DROIT AU LOGEMENT! ***********************

Commentaire(s)

> Demande d'infos pour un barbeuc'

Auriez-vous plus d'infos sur ce proprio, son entreprise, son domicile?
Un bon barbeuc' çà me tente bien pour ces derniers jours de beau temps!

> avec tails + tor

ou autre moyen pour vous anonymiser biensûr.

> Commentaires supprimés

Un commentaire réactionnaire a été supprimé, ainsi que le com qui y répondait.

> GENTRIFICATION : un squat de famille attaqué !

Bétonner, construire, vendre. La société post-confinement n'a pas tellement changé et les objectifs premiers sont toujours ceux de la rentabilité économique, même s'il faut envoyer des gros bras contre une famille sans logement !

Une famille avec une enfant de 7 ans qui occupait un logement voué à la démolition depuis plusieurs semaines, sans logement malgré une demande de dossier HLM, ont vu leur maigre hébergement se faire détruire par des gros bras de la société de construction.

Vitres cassées, chauffe-eau et lavabos détruits, intimidations ... tout à été fait pour leur faire peur, les chasser et les remettre à la rue.

La société Arti Création, au chiffre d'affaire de + 2 millions d'€, a préféré détruire l'habitat d'une famille par la violence et l'intervention de mercenaires plutôt que d'enclencher une procédure d'expulsion et laisser le temps à la famille de trouver une autre solution.

-> Rappelons que + de 1000 enfants ont dormi à la rue la veille de la rentrée scolaire selon l'UNICEF. La veille, plus de 5 500 familles ont contacté le 115 en france pour tenter d'obtenir un hébergement d'urgence. Le taux de refus est de 44% en moyenne et plus de 60% dans certaines villes comme Paris, Nantes, Toulouse.

Mais jusqu'ici tout va bien...