Saint-Brevin-les-Pins (Loire-Atlantique) : Les voitures s’enflamment (une nouvelle fois) à la gendarmerie

Mis a jour : le lundi 11 mai 2020 à 15:56

Mot-clefs: actions directes
Lieux: (loire-atlantique) saint-brévin-les-pins

Dans la nuit du samedi 9 au dimanche 10 mai, quatre véhicules ont mystérieusement pris feu dans la cour intérieure de la gendarmerie de Saint-Brevin-les-Pins, dans le Pays Nantais, juste en face de Saint-Nazaire.

Dans la nuit du 8 au 9 janvier, déjà, trois véhicules avaient brûlé dans cette même caserne, quasiment à la même heure. Les pandores avaient évoqué un « problème électrique ».

Les voitures sérigraphiées Renault, Megane et Kangoo, étaient stationnées côte à côte. Les quatre véhicules de gendarmerie ont été incendiés, vers 1 h 30, dans la cour intérieure de la caserne de Saint-Brevin-les-Pins.

Pour l’instant, les enquêteurs n’écartent aucune piste, se demandant si c’est accidentel ou volontaire. La brigade de Saint-Brevin et la compagnie de Pornic se sont saisis de l’enquête. Le feu aurait été mis à un véhicule avant se propager aux autres.
Des gendarmes ont vu le début d’incendie et ont appelé aussitôt les pompiers qui sont intervenus très vite.

A une cinquantaine de kilomètres de là, à Nivillac (Morbihan), deux véhicules de gendarmerie avaient été volontairement incendiés dans la caserne dans la nuit du dimanche 3 au lundi 4 mai 2020.

[A partir de Ouest-France, 10/5/2020]

Link_go source

Commentaire(s)

> mis à jour

"Deux mineurs, l’un âgé de 17 ans, l’autre de 16 ans, ont été interpellés dimanche après-midi, 10 mai 2020. Ils sont soupçonnés d’avoir mis le feu à un ou plusieurs véhicules de gendarmerie, dans l’enceinte même de la caserne de Saint-Brévin-les-Pins (Loire-Atlantique)"

https://www.ouest-france.fr/pays-de-la-loire/voitures-de-gendarmerie-incendiees-deux-mineurs-interpelles-6831718

> Yes !

Les deux mineurs arrêtés dimanche, dont la gardav' a été prolongé lundi, ont été mis hors de cause!!!

https://www.ouest-france.fr/pays-de-la-loire/saint-brevin-les-pins-voitures-de-gendarmerie-brulees-mineurs-disculpes-6833236