Nantes, 25 janv : « C'est pas le nombre qui compte ! »

Mis a jour : le lundi 27 janvier 2020 à 00:19

Mot-clefs: réforme_retraites_2019
Lieux:

Après la marche aux flambeaux réussie et la grande manifestations syndicale un peu morose et fortement encadrée, un troisième jour de mobilisation d'affilée avait lieu à Nantes samedi 25 janvier. Un appel presque improvisé, qui circulait sous le manteau.

1-medium

2-medium

3-medium

4-medium

5-medium

6-medium

7-medium

8-medium

9-medium

Finalement, autour de 200 personnes se sont retrouvées. Et à la surprise générale, ce tout petit cortège a été plus audacieux que les 10 000 manifestants de la veille ! Derrière une petite banderole et quelques fumigènes, un petit défilé dynamique, emmené par une équipe de jeune, s'est faufilé dans toutes les rues du centre, y compris celles interdites lors des grosses dates. Esprit GJ.

Alors qu'il était talonné par un gros groupe de CRS, le cortège s'est même divisé en deux, devant et derrière le dispositif. Une sorte de « nasse », mais pour la police, qui s'est retrouvée en difficulté. Quelques barrières ont été mise sur la rue de Strasbourg, une voiture de police repoussée, et un échange de projectiles a eu lieu près de la rue du Calvaire. Pas mal de slogans repris et de l'ambiance, avec l'incontournable chant "on promène nos poulets". Un manifestant interpellé a été relâché.

Une manifestante explique « on s'attendait à une manif pourrie, finalement, à 200, c'était mieux que la grosse manif d'hier ». Comme quoi, ce n'est pas forcément le nombre qui compte.

Link_go https://www.nantes-revoltee.com/