Allô, Diocèse de Nantes, c'est pour une coupure d'électricité !

Mis a jour : le mardi 26 novembre 2019 à 13:20

Mot-clefs: logement
Lieux:

Le Diocèse de Nantes, propriétaire de l'ancien collège Notre-Dame de Bon Conseil, désaffecté depuis des années, et en attente d'un grand projet immobilier probablement très bien vendu, a fait couper l'électricité à la Maison du Peuple, qui abrite depuis plusieurs semaines des femmes, des hommes et des enfants !
Plus moyen de s'éclairer (notamment pour les devoirs des enfants qui sont tous scolarisés), de se chauffer ou encore de cuisiner !

Tout cela avec la "bienveillante" participation d'enedis encore une fois!
Pour rappel, c'est bien le Diocèse qui fait preuve de mauvaise foi (!) puisque les occupant.e.s ont dès leur arrivé sollicité la signature d'un bail précaire, pour que l'occupation soit plus profitable à tous.tes !

N'hésitez pas aller voir la page de la Maison du peuple de Nantes pour connaître leurs besoins !

Pourtant, le Diocèse de Nantes se dit proche des pauvres ! Il consacre même une journée à cela, et c'est bientôt ! 

https://diocese44.fr/agenda/journee-de-formation-une-eglise-pauvre-avec-les-pauvres/

Merci à vous tous.tes !

Commentaire(s)

> DÉLIT DE SOLIDARITÉ !

L'Autre Cantine et plusieurs associations de l'intercollectif "Personne à la rue" soutiennent le blocage de la maison diocésaine qui a démarré à 7h ce matin par la Maison du Peuple.
La Maison du Peuple accueille des personnes à la rue dont 3 familles avec enfants, 4 femmes et une vingtaine d'hommes. Cela sans condition de situation.
Ils sont actuellement poursuivis, risquent la prison, et le tribunal doit rendre son verdict dans les prochains jours sur leur expulsion.

La Maison du Peuple et ses soutiens demandent :
- le retrait de la plainte au pénal qui criminalise les membres de la MDP et pourrait les envoyer en prison pour avoir mis des personnes à l'abri. Une attaque au pénal est inédite et prouve une vraie volonté de criminaliser des actes de solidarités.
- Au diocèse de ne pas utiliser son droit à expulser le bâtiment si le tribunal lui en donne le droit.

RDV devant la maison diocésaine, 7 chemin de la censive du tertre toute la matinée, et plus si affinités.

#De?litDeSolidarite?
#StopExpulsions