St Père en Retz : 1er round contre le projet de surf park

Mis a jour : le vendredi 21 décembre 2018 à 18:44

Mot-clefs: Ecologie Resistances
Lieux: saint-père-en-retz

Super content-e-s de la détermination que l'on avait hier soir à empêcher ce projet de surf park insensé, gilets jaunes, paysan-ne-s, habitant-e-s de Saint Père en Retz opposé-e-s au projet et de toute la campagne !

Surf-snowdonia-jonty-storey-medium

48392381_378260652944886_2585099828589494272_o-medium

On a fait tellement de bruit qu'ils ont été obligés d'arrêter le conseil communautaire ;)
On a même réussi à rentrer dedans et à l'occuper durant 2 heures environ !
Par contre, les élues de la communautés de communes Sud Estuaire avaient décidé d'avancer leur réunion et le vote sur le projet, ce qui fait que nous n'avons pas réussi à empêcher le vote du PLUI intégrant le projet !
Mais ils ont beau être déterminés à vouloir le passer en force aux mépris des générations futures, de la démocratie directe et des crises écologiques, climatiques, agricoles et des ressources en eau, on opposera une détermination bien plus grande encore !
Nous avons déjà prévenu les élu-e-s, une ZAD se prépare !
Avec une partie des gilets jaunes de Saint Brévin et Saint Nazaire (maison du peuple) présents en nombre ce soir et ultra motivés (merci à vous !) on prévoit d'ors et déjà une marche durant l'hiver/début du printemps vers le site du projet avec un appel à occupation pour une mise en culture en permaculture des terrains.
Le bitume ça se mange pas, les légumes oui, et cela fait vivre la commune !
On lâche rien !
On espère vous voir présent-e-s la prochaine fois en grand nombre et aussi motivés que hier soir ;)

Une petite vidéo de l'ambiance joyeuse et déterminée qui y régnait encore après le départ des élu-e-s sur le groupe des gilets jaunes du Pays de Retz (La Retz'volution jaune) :
https://www.facebook.com/groups/1975134139454092/permalink/1980717172229122/

L'appel et les infos sur le projet :
http://terres-communes.zici.fr/un-projet-de-surf-park-a-saint-pere-en-retz-44-plus-de-10-ha-de-terres-agricoles-betonnees-et-25-millions-de-litres-deau-consommee/?fbclid=IwAR3zf0CP5TSXsJbvTazSwhZRZwhWc10BGReGNhtyXUQzKivbwHFAsTgug7o

_______________

Stoppons le projet de Surf Park à Saint Père en Retz (44) : plus de 10 ha de terres agricoles bétonnées et 25 millions de litres d’eau consommée ! Appel à rassemblement le 20 Décembre !

La commune de Saint Père en Retz (44) appuie avec force le projet privé d’un surf park de 8,4 ha (création de vagues artificielles sur un bassin de 200 m de long, 75m de large et 2m de profondeur !) sur des terres agricoles pérennes !

Ce projet insensé de surf park à 10 km de l’océan prévoit également un complexe sportif avec hôtels et restaurants sur 3 ha ainsi qu’un camping sur 8ha !

Le projet global est soutenu par la communauté de communes Sud Estuaire, le département et le ministère des sports.

Tandis que la ressource en eau devient de plus en plus rare avec l’aggravation des sécheresses et le développement de l’agriculture dopée à l’irrigation, la préservation des terres agricoles est plus que jamais une nécessité pour la vie de nos campagnes !

Saviez-vous qu’une terre agricole bétonnée est une terre condamné pour des centaines d’années ?! Pas de retour en arrière possible ! Quand on sait qu’il faut environ 500 ans (minimum, et ce dans une forêt) pour que 5cm de terre cultivable se forme, c’est notre futur commun qui est jeté en pâtures aux profits à court terme et à la mégalomanie des élus locaux !

Quand à l’argument de compensation environnementale évoqué dans l’enquête publique sur le PLUI, arrêtons l’hypocrisie ! Doit-on rappeler qu’en premier lieu il faut EVITER, puis si impossibilité RÉDUIRE, et en dernier lieu COMPENSER ?! Et comment parler de compensation pour des terres qui ne seront plus jamais utilisables, comment compenser les tonnes d’êtres vivants, vers de terres et champignons et toute la biodiversité lié à ces champs ?!

Sur l’ensemble du PLU communal, c’est 58 hectares que la commune de Saint père en retz prévoit d’urbaniser dans les 10 ans à venir ! Combien de petits projets paysans auraient pu être installés à la place, combien de réserves pour la biodiversité auraient pu être mis en place ?! Mais cette commune n’est pas la seule, les nombreux PLU votés actuellement dans le Pays de Retz ne remettent nullement en cause le bétonnage des campagnes, et sans que pour l’instant une opposition franche des habitant-e-s aient lieu. Allons-nous enfin changer la donne ?

Le vote du PLUI (Plan Local d’Urbanisme Intercommunal) intégrant le projet de surf park aura lieu le Jeudi 20 Décembre à 19h30 à la mairie de Saint Père en Retz (voir ordre du jour, section 5 point 6). 

Ne laissons pas passer ce vote, il ouvre la porte au permis de construire !

Nous appelons ainsi à nous rassembler le 20 Décembre devant la mairie de Saint Père en Retz pour reprendre en main l’avenir de nos campagnes !

Ramenez de quoi faire du bruit et montrer notre ras le bol de leurs discours hypocrites sur l’écologie et la paysannerie !

Ne laissons pas le béton recouvrir nos espoirs d’une campagne riche en biodiversité, abondante en eau et nourriture saine, pleine de vie sociale et pérenne !

Le collectif Terres Communes

http://terres-communes.zici.fr/

terrescommunesretz@gmail.com

-----------

Plus de détails sur le projet :

Le rapport sur l’enquête publique pour la modification du PLUI (pages 18,31,41,46,50,56,68,69 concernant le surf park) :

http://www.cc-sudestuaire.fr/media/plu/Rapport_CE_ST_P%C3%A8re_PV_R%C3%A9ponse_PLU.pdf

Plus de détails sur la zone impactée dans le document d’orientations et de programmation du PLUI (pages 43 à 46) :

http://www.cc-sudestuaire.fr/media/plu/3_Orientations_dAm%C3%A9nagement_et_de_Programmation_1.pdf

Infos données par le porteur de projet aux élus de St père en Retz réunis le lundi 10 décembre en mairie

Cette eau viendrait de la pluie (avec des bassins de récupération) et du service d’eau potable.

Le porteur de projet ne s’interdit pas la possibilité de forages ! (N.B : tandis que le Pays de Retz n’a que des nappes superficielles déjà bien entamées par les forages des agriculteurs du coin l’été)

Projet à 12 millions d’euros !

75 000 à 100 000 visiteurs prévus

35 à 40 euros l’entrée pour 1h de surf (!) «

Email Email de contact: terrescommunesretz_AT_gmail.com

Commentaire(s)

> ZAD partout !

Les élus toujours au service du business et par conséquent de la destruction .
Et ce seront les même qui nous parlerons ensuite de biodiversité sans vergogne.
Dans les Pyrénées après avoir massivement investi dans des stations de sport d'hivers ou maintenant il n'y a plus de neige ,ces imposteurs investissent de plus en plus dans des canon à neige artificielles énergivores et polluants
Ce délire a commencé dans les années 2000 et se poursuit car "le plus important c'est la survie économique" qui pourtant met en périle la survie de l'espèce humaine .

Tous ces imposteurs doivent être dégagés car les projets inutiles qu'ils imposent sont pour des intérêts privés qui vont à l'encontre du bien commun .

A bas ces suppôts du capitalisme .

ZAD partout !

> BON...

Bon, bien sûr 200 hectares pour faire des loopings dans l'eau c'est nul, comme un hippodrome (pour faire courir en rond des canassons), un terrain de motocross (pour faire vroum-vroum), un musée à la Gugenheim façon Bilbao ou jardin d'acclimatation parisien (pour voir se pamer des esthètes et des snobs devant des croutes), un ensemble sportif (pour suer, courir plus vite et sauter plus loin), un stade (pour taper dans le ballon entre 22 gland-e-s), un terrain de ball-trap! Une chasse privée de quelques centaines d'hectares...

Bref, reste à décider ce que l'on considère nécessaire ou indigne: un vrai débat! Non... Par exemple toutes les décorations lumineuses de Noël sur les façades qui pompent du megawatt nucléaire, avec des guirlandes qui iront finir dans une décharge africaine... Mais peut-être qu'il n'y avait pas beaucoup de surfeurs devant la mairie? Ah Ah!

En même temps (Ouah! C'est macronien) si on comptabilise les litres de kérosène économisés par les fondus de vagues qui vont à l'autre bout de la terre (Bali, Sydney, Le Cap, Hawaï..) pour trouver une vague déroulant sur 200 mêtres, le bilan carbone du projet est peut-être à revoir?!

Avec le surf discipline olympique aux prochains jo, ça va être dur d'annuler ce projet... Plus haut, plus vite, plus fort! Trés libéral tout ça! Trés Macron!

Et si les pêcheurs à la ligne avaient le droit d'utiliser le plan d'eau un WE sur deux, ou bien dans des créneaux horaires - le matin surf, l'aprèm pêche, la nuit bain de minuit-, ce serait pas plus acceptable? Bon, font chier les surfeurs, z'ont qu'à jouer à la belote, une table 4 chaises et un jeu de cartes! Ou aux dominos! C'est comme les alpinistes qui vont coller leurs merdes sur l'Everest pour dire: je l'ai fait! Bref, l'espèce humaine....

> petits paysans...

La question des petits paysans évoquée à ce sujet réside plutôt dans la concentration des terres actuellement mise en place avec les SAFER (à Pornic même 350 hectares à un seul agro-industriel!! Ferme des mille vaches,etc) plutôt que 10 hectares pour faire du surf (10 vaches au maximum!)...

Mais bien sûr c'est plus difficile à combattre, mais autrement lourd de conséquences. Perso j'aime la soupe de légumes, mais j'aime aussi prendre une bonne vague...
Mais je sais que le plaisir ne doit pas être pris en compte face à l'urgence climatique... D'ailleurs au rythme où les océans s'acidifient et deviennent des égouts à plastiques, ces projets de bassins à surf vont fleurir partout! Ya du boulot!

> pas de sanction demandée !!

Quand une destruction quasi irreversible d'une surface naturelle est imposée par des élus ,corrompus, c 'est dommage de ne jamais dire: quand nous aurons le pouvoir TOUT sera réévalué des décisions prises et vous aurez des comptes à rendre sur VOS biens!
et sans sursis !!
quelle laxisme de notre part .
ils y réfléchiraient ,peut être ,à deux fois !!