Le grand MEETING contre la venue de Trump et contre la guerre, c’est demain soir !

Mis a jour : le jeudi 1 novembre 2018 à 11:49

Mot-clefs: Racisme Répression Resistances antifascisme
Lieux:

Dans le cadre de la mobilisation contre la venue de Trump en France le 11 novembre, et avec lui de nombreux autres chefs d’Etat annoncés, dont Netanyahou, nous appelons à participer à un grand meeting contre leurs guerres ce mercredi soir à la Bourse du travail de Paris.

Affiche-manif-antitrump-2-4f544-medium

C’est à la grande salle Henaff qui se trouve à la Bourse du Travail du 29 Bd du Temple ou 85 Rue Charlot (M° République ou Filles du Calvaire) que nous nous retrouverons ce mercredi soir 31 octobre à partir de 18 H 30.

Nombreuses interventions pour un meeting unitaire et international, face à l’extension de la guerre partout, au colonialisme, à l’extrême-droite qui a le vent en poupe, et à l’expression décomplexée du racisme, du sexisme, et du rejet de l’autre.

Et en prime, la Compagnie Jolie Môme pour animer ce meeting !

Signataires : Collectif Ni Guerre Ni Etat de Guerre, Paris Against Trump, Stop the War Coalition, Women’s March Global (Barcelone, Canada, Connecticut, Frankfurt, Londres, Madrid, Milan, Paris, Sydney), Women United, Asian Mum’s Network
Alhambra Women’s Network, Southall Black Sisters, Progressive Action, Global Exchange (PAGE), Front Uni des immigrations et des quartiers populaires (FUIQP)
Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA), Parti Communiste des Ouvriers de France (PCOF), 
Parti des Indigènes de la République (PIR),Pôle de Renaissance Communiste en France (PRCF), Union Prolétarienne Marxiste-Léniniste (UPML), Campagne Unitaire pour la Libération de Georges Abdallah,CAPJPO-EuroPalestine, Enfants de Palestine, Ensemble ! Palestine Vaincra/comité anti-impérialiste, Union juive française pour la paix (UJFP), Action Antifasciste Paris-Banlieue (AFA-PB), Collectif Rosa Parks, Droits Devant ! Collectif Irrécupérables, Les Désobéissants, Comité des Fêtes - La Fête à Macron, Le Cri Rouge, Compagnie Jolie Môme, Fondation Frantz Fanon, Association des Travailleurs Maghrébins de France (ATMF), BAN (Brigade Anti Negrophobie), 
Urgence Notre Police Assassine (UNPA), GAC (Groupe Actualité Colombie), Castor Mag, Comité pour l’abolition des dettes illégitimes (CADTM France) Marche des Solidarités, ATTAC France), STRASS (Syndicat du Travail Sexuel), Amis de la Maison James Baldwin, Collectif Faty Koumba, Act Up-Paris, Union syndicale Solidaires, Les Glorieuses, Lallab, CodePink, Alliance des femmes, Comité Justice pour Adama, Association France Palestine Solidarité Paris Sud et Paris 14-6, BDS France Saint-Étienne, Zone de Solidarité Populaire, Forum Palestine Citoyenneté, Union Pacifiste de France, Stand up to Trump (UK)

https://www.facebook.com/events/1957662854277467/

Twitter : @TousContreTrump

Commentaire(s)

> -

vu la liste, ça ne donne ni envie ni espoir

> ça tombe bien

on comptait pas t'inviter

> Un grand classique…

Ah bon ? C'est Trump le responsable de tout ça ? Quelle bonne idée…

Poutine, Xi Jinping, Orban, etc. ça ne vous dit rien ?

Ah ! Mais non, c'est vrai, ce sont toujours les Etats-Unis qui sont responsables de tout, pas le capitalisme dans son ensemble…

> Tout le monde déteste Trump !

Le tueur responsable de ce massacre [Pittsburg] est un blanc. Il est entré dans la synagogue en hurlant qu’il fallait « tuer tous les Juifs » et il a commencé dès aujourd’hui, sans attendre un hypothétique Armagédon, ce jour tant attendu des chrétiens évangélistes, qui verra enfin les Juifs rassemblés en « Eretz Israël » se convertir ou périr dans les flammes de l’Enfer…

Car ce tueur d’extrême droite n’est pas entré dans la synagogue de l’Arbre de Vie (Tree of Life) par hasard : son rabbin avait demandé à Trump d’agir contre les massacres liés au port d’armes ; et il avait aggravé son cas en défendant la cause des migrants et des réfugiés.

C’en était trop pour ce suprématiste blanc tout aussi antisémite que ceux qui gravitent dans l’entourage du Président des États-Unis, ou encore pour ce raciste soupçonné d’avoir envoyé des colis piégés, trumpiste affiché, affirmant que " Si ça ne tenait qu’à moi, les gays, Noirs et Juifs ne survivraient pas "…

Trump est raciste, chacun le sait. Comme tout raciste, il a ses « bons » : ses bons Arabes (tel prince saoudien), ses bons Noirs (quelques dictateurs à sa botte) et, évidemment, ses bons Juifs, tous sionistes évidemment (son gendre, ou ce cher « Bibi » Netanyahou pour ne citer qu’eux). Surtout, et c’est en cela qu’il est un criminel, il a libéré la parole raciste, soutenu en cela par le discours et les comportements des dirigeants israéliens.

Beaucoup de Juifs américains protestent contre la visite du ministre israélien Naftali Bennet. Celui-ci et son gouvernement ont toujours professé des propos racistes contre les Arabes et les Musulmans. Ils ont toujours prétendu que la haine des Juifs venait des Arabes. Dans leur protestation, ces Juifs américains rappellent que le soutien affirmé des dirigeants israéliens à Trump a renforcé l’antisémitisme aux États-Unis.

Les Juifs, autrefois peuple paria, ont-ils été vraiment « blanchis » par l’Occident et le néo-colonialisme ? Peut-être les colons sionistes et les tueurs de l’armée israélienne à Gaza, et encore…

Pittsburgh le confirme, le racisme nous divise mais il ne se divise pas en catégories. Plus jamais ça, oui ! Mais pour toutes et tous !

L’UJFP continuera sa lutte contre le racisme, tous les racismes.

Le Bureau national de l’UJFP, le 29-10-2018

> Pas touche à Trump !

Pas un seul article contre les crapules qui gouvernent ce monde sans que le porte-parole du CCI ne vole à leur secours !

Mais avec Trump, ça dépasse tous les autres, c'est le grand amour !

Trump a des tas d'admirateurs dans le monde, mais on pensait pas les trouver sur Indymedia.

> Le CCI va pouvoir pavoiser

Les Nations Unies votent encore massivement pour la levée du blocus contre Cuba (sauf Israël et les USA)

Ce 1er novembre, l’Assemblée générale des Nations Unies s'est prononcé pour la 23e fois en faveur de la levée du blocus américain imposé à Cuba. Les États européens ont voté également en faveur de la levée, mais sans s’opposer le moins du monde aux États-Unis. Vous avez dit hypocrisie ?
Officiellement, l’Assemblée générale des Nations Unies se prononce chaque 31 octobre sur une résolution cubaine intitulée « Nécessité de lever le blocus économique, commercial et financier imposé à Cuba ». Pour la 23e fois, comme chaque année, Cuba décrira dans un rapport détaillé l’impact du blocus, données chiffrées et exemples à l’appui. Entre avril 2017 et mars 2018, le préjudice est estimé à 4,2 milliards de dollars, de sorte que le montant total des pertes subies par Cuba sur six décennies a déjà atteint le chiffre de 134,5 milliards de dollars. Prenons un autre exemple concret. Cuba a mis au point des traitements efficaces contre le cancer. Le problème est que le meilleur médicament pour limiter les effets secondaires de la chimiothérapie et la rendre ainsi plus supportable est commercialisé par une multinationale américaine, il est par conséquent impossible de s’en procurer sur l’île...