ZAD, vérité, véracité, véridicité...

Mis a jour : le mardi 6 novembre 2018 à 01:33

Mot-clefs: Ecologie Médias Répression Resistances contrôle social aéroport notre-dame-des-landes / -ismes en tout genres (anarch-fémin…) précarité actions directes antifascisme libérations nationales squat logement anti-repression immigration sans-papieres frontieres exclusion chômage
Lieux: nddl/terre

observations préconisations . victoire ?

20180729_144500-medium
hinhin

Cet été jme dis " allez sacrebleu cette fois j'y vais !" et je suis arrivé a la ZAD.

je dis bonjour et explore. Mes périgrinations bocagières m'amenent rapidement a constater que la chape de plomp, la tension et l'atmosphere pesante ne sont ici pas uniquement dues a la catastrophe climatique en cours.

mes tentatives de socialisation se heurtent a diverses resisitances, certaines parfaitement saines et légitimes , d'autres bien plus retorses et insidieuses. Ici certaines questions dérangent. On se croirait a Levallois a la veille d'un appel d'offre.

"Toi le touriste tu va finir dans un coffre du CMDO"

 balance tout, il le faut bien a un moment, que les gens aillent la bas en sachant ou ils mettent les pieds

4 factions, au minimum, se partagent la zad, dans une ambiance de franche inimitié.  

Une retient particulierement l'attention: le CMDO, pour Comité de Maintien Des Occupations.

Cette équipe de petits malins a su jouer un coup brillant en se positionant comme parasite de la lutte menée par les paysans et les nombreux libertaires venus défendre la Zone contre la troupe de l'opération César. 

Une bande de petits bourgeois parisiens , au patrimoine conséquent et relations nombreuses, venus jouer au blackblocs parce que virés de prépa, qui ont su manoeuvrer pour , le temps venu, à l'abandon du projet, l'état leur concede le foncier, en échange de la Normalisation de la zone, et de l'éviction par la ruse comme par la force de tous les punkz, schlagz, trainardz, zonardz, géniez, marginoz, artistz, piratz, féees, démonz, prophètes, réfugiéz,migrantz, aventurierz,barricadierz,pouetz, falsafiz, ingouvernablz, et anarchistes qui hantent encore le bocage.

Cette petite cabballe de paltoqu-ets-ettes se fait aussi des gonades en platines en gérant le narcotrafic sur la zone. Les violences inévitables inhérentes a cette activité ont déja produites au moins 5 victimes civiles, retrouvées larguées devant l'hopital de nantes polytraumatisées, la derniere il y a quelques semaines.

Les memes qui persecutent les racisés-ees, réfugiés-ees, militant-es...

" il faut partir maintenant, la lutte es finie on a gagné alors partez, nous on veut bosser/ on ne veut plus que des gens de l'exterieur viennent/ on est chez nous(sic)/ la zad tu l'aime ou tu la quitte/ les ag on s'en fout, c'est pas la que se prennent les decisions importantes/ l'anarchisme ca marche pas, on a les preuves a la zad/ toi on va te coffrer/ on s'en fout de ton avis c'est pas un touriste qui va nous dire ce qu'ont peut faire/ si tu te barre pas ce soir ils vont te coffrer ils m'ont dit"

Ce sont les Porcs d'ANIMAL FARM, ils tiennent la propagande, ils ont les juristes et les machines, détournent le travail des sympathisants qui passent pour leur projets, l'argent des donations, le materiel, et bientot la Terre.

La ZAD? Une opération de promotion immobiliere, la spoliation d'une lutte mondiale au profit d'une petite trentaine d'enfoiré-e-s, mapulat-eurs-rices, ment-eurs-euses, violent-s-es, immatures, colériques, ignorants-es, avares, véna-ux-les, toxiques et de surcroit fort mal élevés.

Des bourgeois en somme, mais en loire atlantique.

En un mot comme en cent, voila l'actualité des faits sur la zone, incontestable sauf a débiter des faits alternatifs.

Reste les paysans, qui suivent en majorité le mouvement , préssés que le business reprenne, dans un marigot de lutte d'influence entre la Confédération paysanne, COPAIN44 et la fnsea qui rode en embuscade tout autour.

MAIS

Parfois a l'est, un buisson tressaille. Probablement un triton barricadier, espece endemique parthenogenesique. Certains disent qu'au coeur de la nuit, on peut en tendant l'oreille y discerner choeur le de vieux spectre aragonais et catalans.  

Negras tormentas agitan los aires.

Ne vous y trompez pas, la zad est le plus bel endroit du monde, et les autres gens sont super cools, mais un sursaut anarchiste est requis si nous ne voulons que cette bataille ne se solde en retirada honteuse a la lisiere d'une victoire éclatante.

que creve le cmdo

Déferlons

Email Email de contact: Quecreve_AT_lecmdo.com

Commentaire(s)

> Faut arrêter là !

Indy Nantes laisse passer cette balance qui dit texto que des gens sur la ZAD font du trafic de drogue ?
Sérieux ?

> - sang pour sang -

Que crève les autres factions appelistes, maos-régionalistes et léninistes (une autre trentaine au grand max )

Que crève les agriculteur-rice-s !

Que crève les citoyennistes !

> témoignage contre témoignage

"Allez, cet été, faut que j'aille à la Zad !"
L'abandon du projet d'Aéroport ayant été annoncé ce 17 janvier 2018, c'est quand même ce qui s'appelle "arriver après la bataille", et même après maintes batailles !
Mais, bon, bravo, il semble qu'en quelques semaines tu as déjà des idées bien arrêtées sur les différent.e.s habitant.e.s de la Zad ! Et notamment une haine rapidement forgée contre le CMDO !
Haine non pas forgée par des évènements que tu aurais pu vivre ou observer (car la plupart des diffamations récurrentes - et que tu reprends ici - contre ce groupe ne datent pas des dernières semaines), mais plus sûrement par ce que des gens hostiles au CMDO t'ont raconté.
Alors, témoignage contre témoignage, voilà le mien, car j'en ai un peu beaucoup ras-le-bol de ces conneries racontées sur le compte de ce groupe de la Zad.
Je précise d'abord que je fais partie de ces plusieurs milliers d'habitant.e.s de Nantes et des environs, qui se sont mobilisés à chaque fois qu'il a fallu défendre cette Terre contre les bétonneurs, et plus globalement contre le capitalisme, ce rapport social... euh particulier, et particulièrement abjecte. Je ne vis pas sur la Zad, mais vis, travaille et lutte à Nantes, famille prolo, tendance anar et "communiste" au sens 1er du terme.
Et figures-toi que quand on lutte de manière un peu conséquente, dans cette ville, on a eu pas mal d'occasions de croiser ces habitant.e.s de la Zad, dont on apprend un jour qu'ils et elles sont du "CMDO".
Je ne suis pas d'accord politiquement sur tout avec z'eusses, il m'est arrivé parfois de ne pas apprécier leurs manières de faire ou leur "philosophie" (mais je n'en dirais pas plus ici car c'est assez pitoyable d'en faire un déversoir à calomnies, insultes, etc...), ils et elles ont fait des erreurs comme tout le monde, mais après les avoir côtoyé souvent et à différentes occasions, je sais que la plupart des choses qui sont dites sur elles-z'eux sont tout simplement fausses. Et a contrario, à chaque fois que j'ai croisé ceux et celles qui les calomnient ainsi systématiquement, eh bien ces ceusses-là ne m'ont pas laissé une grande impression de gens à qui ont peu faire confiance ; je les ai trouvé souvent puérils, peu fiables, et assez rapides à déformer la vérité/ faire courir de fausses rumeurs, pour servir leur volonté (et ce même dans le feu de l'action lors des interv' des bleus).
Alors, désolé, témoignage contre témoignage, mais perso les gens du CMDO, je les trouve assez fiable, on peu (relativement) leur faire confiance... en tous cas, plus qu'à certain.e.s sur la Zad, en qui je ne remettrais pas ma vie entre leurs mains... Par exemple en cas de coup dur (comme il y en a eu beaucoup sur la zone) (dommage que tu n'étais pas là, histoire de voir qui est qui).

> -

C'est bon de lire ça, qu'est-ce que l'on se marre sur Indymédia Nantes

Un, raconte sa pathétique expérience de révolutionnaire zadiste du dimanche à la bourre, qui arrive bien après les batailles qui ont libéré la ZAD, qui vient apprendre à tout le monde comment il faut faire et vivre, des fois qu'il se serait casser un ongle en arrivant plus tôt .....

Un autre, totalement hypocrite qui s'insurge de ce que tout le monde sait, et qui a été longuement et souvent dénoncé sur Indymédia Nantes entre autre, surtout sur la route des chicanes à l'époque, les petites balances dealers fachés ...

Et l'éternel annonciateur de la fin du monde et de l'arrivée de l'apocalypse selon St Jean, encouragent tout le monde à creuver, et si il ne doit en rester qu'un, ce sera lui parce qu'il ne participe à rien.

Je vous fais grâce du reste, les révolutionnaires du dimanche sur Indymédia Nantes.
Ça ne vole pas haut, voir de plus en plus bas.

> tout le monde déteste

Le CmDo qui a existé n'est plus que les nom de détestations

> 1312

la bataille ( du CMDO, de copain44 et autres coquins ) n'est pas la guerre ...

Celleux qui se réjouissent et lechent la préfète pour lâcher d'autres n'ont rien de révolutionnaires

-

N'est ce pas les saint jean du traître ?

> -

Les flics sont (déjà) au courant ( pour les flic-e-s qui fournissent les dites drogues )

> Mdr

Je sais pas si il faut rire de ce ramassis de conneries et des commentaires rageux et frustrés, si il faut pleurer de voir la haine et la jalousie dans ce milieu plus occupé à d'entredechirer car bien incapables d'affronter l'état ou si il faut se scandaliser qu'indymedia publie ça et laisse les gens déferler la bêtise dans les commentaires.

La honte sur vous tous.tes

> Mouais

Ou comment l'inconsistance et la frustration ne peuvent mener qu'à la hamine...

> Comite de Maintien de l'Ordre

Sur le CMDO nantais, par un nantais du CMDO...
https://nantes.indymedia.org/articles/41963

> Wahou

Wahou ! Il y a celles et ceux qui rêvent de révolution, de faire tomber l'état et celles et ceux qui n'ont d'autre ambition que de pourrir leurs voisins

> CMDO marxiste???

Est-ce que tu peux m'expliquer en quoi le CMDO est marxiste?

> mouais mouais

" l'inconsistance... la haine..., cracher sur ses voisins..., les ptits rires qui ne veulent rien dire... la frustration..., les incapable..."
c'est juste degueulasse de faire croire que les antiautoritaires et autres radisco ne savent que se plaindre et cracher sur leurs voisinEs !
il y a une difference entre dénoncer ses voisinEs parce qu'ils sonts squatteureuses (efifichéEs du cmdo et amiEs") et dénoncer des pratiques recurentes et degueulasses des groupes autoritaires et opresseurs

c'est pas de la haine qui nous anime, c'est de la rage

c'est plus facile de prendre du recul selon là ou l'on est placé, la rage c'est pas donné a tous le monde !
si t'es né avec une cuillere en argentdans la bouche ou que tu t'en ai achété une, tu peux toujours t'en débarasser, pour le plus grand bien de tous...alors tu connaitras la rage et les amitiés qui vont avec

> Marxisme, histoire et boloss...

Appart qu'ils ont clairement un parti pris... tu pourras m'expliquer ce qu'ils ont fait les bolcheviques a la makhnovtchina, ce qu'ont fait les communistes républicains aux miliciens anarchistes le premier mai '37 et après la 2eme guerre mondiale aux maquisards, ce qu'ont fait la CGT et le PCF a la fin de mai 68, ce que le parti communiste portugais a fait aux communards a la fin de été chaud de 74, ce que negri et sa bande de réfugiés en france ont fait a ceux qui n’étaient pas des repentis en italie a la fin des années '80, ce qui est arrive aux anarchistes sur le NoTAV depuis quelques années, pour citer quelques exemples de comparaison a différents stades de lutte...
ce qui arrive a la fin de toutes les luttes, ou bien ce qui arrive dans tous les espaces émancipés qui se font institutionnaliser, normaliser, domestiquer par l’intérieur en dialogue re-noué avec 'le dessus'.

Posez vous les bonnes questions quand vous verrez des personnages comme Cohn-Bendit a la tele, ou des espaces dits 'de lutte' asseptises et asservis au ciel.
Notre génération vous réserve aussi bien des bons politiciens, traîtres des luttes d’aujourd’hui.
De mon avis, il faut 's'entre-déchirer' entre la lutte sans compromis et ceux qui font de compromis, avec l’état, le capital, l’église... ou les 3.

Dissociation, traîtrise, intégration politique...
On voit toujours arriver la monnaie d’échange du marxiste pendant ses constants débâcles causés, car manque de conditions objectives, et de scrupules. Et l'histoire sera re-écrite ainsi, par les académiques qui viennent.

> tu paris ?

j'ai d'abord cherché qui parmis le cmdo-chips-copain44-adeca sera le prochain cohn-bendit (peut on aller jusqu'au pomps?? pardon mais c'est tentant!)
et puis j'en ai imaginé plein en fait...ils vont devoir batailler dur.

on pourrais lancer des paris (a prix libre) et mettre dans des enveloppes secretes et cachetés qu'on réouvrirai que dans quelques années. yaura pas bsoin d'attendre si long je crois!

> tous ! et eux aussi

""Dissociation, traîtrise, intégration politique...
On voit toujours arriver la monnaie d’échange du marxiste pendant ses constants débâcles causés, car manque de conditions objectives, et de scrupules.
la monnaie d'echange c 'est tout ce qui permet à l'égo et le pouvoir de l'égo d'exister et de se maintenir et cela touche aussi les anars hélas .les marxistes eux l'ont compris et pour certains intgres dans leurs pratiques. pas encore les anars ou trop peu
comme si les arrivistes n'existaient pas en anarchie,comme si chez les anars l'humilité ét la sincérité étaient permanentes et instantannée sans calculs.
regardez ce qui se passe aux vignobles !

> à anarco-bolosss

c'est un peu réducteur comme définition du marxisme. Et Cohn bendit était ""anarchiste""

> ...

Ils sont marrants ces commentaires avec des gens qui n'y connaissent tellement rien qu'ils classent les "appelistes" comme des marxistes.. Vous avez vraiment lu leurs livres, vous êtes sûrs ?

Parce que les marxistes historiques, eux, détestent les appelistes, vous devriez vous allier avec eux, vous seriez moins seuls à râler dans votre coin. Et puis, vous vivez dans le même siècle après tout

> du poisson frais en boite de conserves

Ce n'est pas la peine de démontrer, argumenter, convaincre. Nous sommes devant l’évidence.

> Pour répondre à Anarco-Boloss

Ce que Anarco-boloss pourrait essayer de nous expliquer, c’est en quoi la Makhnovchtchina avait quoi que ce soit de révolutionnaire… Ça permettrait de relativiser la vision des Bolcheviks qui n’ont eu aucune illusion sur le caractère profondément réactionnaire de ce mouvement. Et pourtant je ne suis pas d’accord avec la façon dont ils se sont comporté avec Makhno et son mouvement !

Tout comme l’est et l’a toujours été la ZAD : en quoi le soutien à la petite agriculture vivrière a-t-il jamais eu quoi que ce soit de révolutionnaire, ou simplement de progressiste ? En rien, en aucune façon. Il n’y a donc pas lieu de s’étonner que cette soi-disant « lutte », totalement inoffensive pour le Capital, ait généré son lot de personnages louches, de compromissions, trahisons, etc. Que peut-il sortir d’un mouvement profondément RÉACTIONNAIRE comme la ZAD, hormis des conséquences tout aussi réactionnaires ?…

Pour le reste, ce que Anarco-Boloss attribue aux « Communistes » - la répression de Barcelone en 37, la chasse aux groupes révolutionnaires pendant et après la Seconde Guerre, l’action du PCF et de la CGT en Mai 68 et le reste -, n’a rien à voir avec les Communistes, mais tout avec les Staliniens, et ça n’est pas la même chose : les Communistes sont révolutionnaires, les Staliniens, c’est la contre-révolution et rien d’autre. Les visions simplistes et schématiques n’aident pas à comprendre les choses, en histoire comme en politique.

> Causes justes et compromis historiques, mort assurée

Les communistes peuvent être révolutionnaires, même les national socialistes peuvent être révolutionnaires, comme les stals, maos, monarchistes militaires bourgeois ou clergé.
Mais c'est les crédules leur chaire a canon.

Mais leur cause a de commun, comme seul moyen d'atteindre leur but: le pouvoir. Aussi bien des chefs comme de ses crédules - et surtout ceux opportunistes.

Le pouvoir, par biais de son système social, de son autorité institutionnelle, de sa morale instaurées, est l’anéantissement de chacune des causes inhérentes aux envies et besoins de chaque individu.
Et de la conséquente répression, sociale morale physique et permanente, de tous ceux et celles qui ne veulent plus obéir, rentrer dans le rang, fermer sa gueule dans le temple l’école ou l'ag, attendre, travailler, parler d'une certaine façon, est évidente. Non seulement au niveau d'une nation, mais d'une région, d'une ville, d'un quartier, d'un maison, d'un groupe de potes.

Ce ne sont pas ma cause. Et si tu dis que c'est du commun et que je suis un égoïste, moi je te dis que ce n'est pas, c'est du pouvoir, et que t'est un crédule.

> Voisin.es

Quelqu'un peux me dire ce que font les anars en France a part s'entre déchirer ? J'ai vécu 8 ans à Montreuil, une suis parti écœuré. J'ai vécu à l'est et je n'y ai trouvé que très peu d'anarchistes, surtout des libertariens soucieux de leurs petites envies. Quand aux antiautoritaires issus des classes moyennes ils avaient de beaux discours sur la rue mais on ne les y a jamais vus. Bref je suis reparti très déçu de la zad. Puis j'y suis retourné, j'ai séjourné 3 semaines avec celles-ci ceux qu'on sabotait, les voisins des 100 noms et bah j'étais loin d'être d'accord avec leurs délires communistes mais au moins ils étaient occupés à essayer et pas à faire la guerre entre soi. J'étais pas fier, surtout que 3 ans avant je voulais leurs clôtures...

>  crédules?

Les crédules c'est plutôt celles et ceux qui se sont coltinés les appellistes jusqu'au bout pour à la fin braire à la trahison. Le communisme sans lutte des classes c'est du communisme "canada dry" et là, ouais faut vraiment être crédule pour avoir cru qu'ils le sont. Je ne suis pas marxiste mais faut arrêter avec: "les méchants marxistes autoritaires" contre "les gentils anarchistes purs et déconstruits". Soyez moins caricaturaux et simplistes et peut être que la prochaine fois vous ne vous ferez plus berner comme çà.

> Voisin.e.s 2.0

J’étais aussi ton voisin, mais d'en face. Peut être tu t'en rappelleras, peut être pas. Mais ce qui m'a vachement brise l'esprit relativement a nos voisins a l’époque c’était leur autorité sur les chantiers du printemps, dans lesquels ils s'amusaient a diriger une troupe de 50 people faire un pont et un route pour chez eux et 'ouvrir chemin dans la broussaille', cela veux dire, couper la broussaille a ras jusqu'aux haies dans la route des chicanes et avoir des problèmes avec mon cote du quartier, et laisser bcp de monde sans savoir quoi faire, le prelude a l'histoire de l'expulsion de la route des chicanes et qu'ils ont vachement participe (pour leur cause).

Aussi plus recement ça ma brise l'esprit qu'une pote les laisse sa voiture 'pour la zad' et qu'ils se la gardent pour leur petit parti, jamais vu desservir.
Et ne prends pas d'avance que je ne suis pas allé parler, ou que je n'avais pas essaye de nouer des liens. Mais ça a presque rien donne dans l’échange et ça a mal fini récemment, on s'est presque casse la gueule au bar pendant Zadenvies, et ce n’était pas ma faute, j't'juuuure. J'avait même prévenu a un d'eux, en discutant avec maintes fois depuis un an, que si ils n'ouvraient pas le débat entre tous, sur les compromis avec l’état (leur intérêt, leur cause a eux) ca aller chier entre tous a un moment ou un autre. Quelles envies que ça donne de revenir a la zad.

Sur ce qu'ils font 'des' anarchistes, eh ben, je crois que, même si ça une certaine manque de diffusion et surtout excès de dissociation bien opportuniste: l’état et la politique institutionnelle française ont une grave écharde dans le pied depuis que des agissements diffus les cognent depuis 2016, non comme les mouvements sociaux mourants que le premier réussi parfaitement a intégrer dans sa logique de contestation démocratique.
Il y'en a, a mon avis, pas mal des individus qui se mêlent, se démêlent, et tendent seuls ou ensemble vers l'au-delà des cadres institutionnels de la lutte et de la vie. Et c'est ça qui compte, pour moi. Ce n'est pas une question d'une grande quantité de rapports, mais de la qualité de ces rapports et de ce qu'en ressort, au niveau de la vie et pas de la politique.
Mais je comprends si a ce moment de ta vie c'est pas évident de le vivre ainsi, et si tu acceptes les maximes autoritaires et spectaculaires du communisme zadien.

C'est la vie.

> jouons un pneu

Quelqu'un peux me dire ce que font les appelistes en France a part s'entre-coopter ?

Quelqu'un peux me dire ce que font les communistes en France a part s'entre-dialectiquer ?

Quelqu'un peux me dire ce que font les marxistes en France a part s'entre-embrouiller ?

Quelqu'un peux me dire ce que font les anti-autoritaires en France a part s'entre-aider ?

> Marre

Bonjour, je suis anarchiste depuis plus de 3o ans et je commence à en avoir t'as le bol de voir l'anarchisme être tourné en ridicule par des bandes de spontex individualistes qui se réclament anarchistes alors que la plupart sont juste de petits égoïstes occupé à défendre eux mêmes avant tout...

L'anarchisme, c'est l'amour avant tout et certainement pas la haine de l'autre, laissez cela aux fascistes, merci !!

> Je m'incline devant ton ancienneté

Il semblerait que le mot "anarchiste" soit de plus en plus délaissé pour le mot "anti-autoritaire". De plus en plus, d' ""anarchistes" défendent la religion et le nationalisme. Les temps ont bien changé.
Est-ce que tu veux dire par là que tout conflit doit être évacué?

> https://nantes.indymedia.org/articles/43373

https://nantes.indymedia.org/articles/43373

> merci d'informer les fachos

cet article en une de Breizh Info
merci d'informer les fachos !

> chuuuut

Comme tout peut être réutilisé et détourné par des médias comme breizh-nimp ou la presse mainstream, alors il ne faut surtout rien dire ni débattre. Fermons nos médias et passons tout sous silence !

Ou alors ils arriveront toujours à faire des articles mytho, quoiqu'on fasse ou dise ?

> Validation de cet article

Nous avons choisit de valider cet article. Nous en avons discuté et le consensus a été relativement rapide à trouver. Pour celleux qui ne connaissent pas les principes de la publication libre, c'est conseillé de les lire: https://fr.wikipedia.org/wiki/Publication_ouverte

La modération sur ce site ne se fait pas en fonction des opinions des modérateurices, de leurs croyances ou d'autres critères, mais bien simplement par rapport à la charte (https://nantes.indymedia.org/pages/charte). Nous ne prétendons pas, pour autant, être objectif.ve.s, ne jamais faire d'erreurs, ni ne publier que des faits vérifiés. S'il faut les rétablir, les commentaires sont notamment là pour ça.
Bref, nous ne sommes ni des journalistes, ni des enqueteurices.

Nous estimons que les personnes qui lisent les articles ne sont pas des moutons à qui faire gober n'importe quoi, telle une propagande lisse et propre, mais bien des individu.e.s qui ont un esprit critique et l'exercent. Nous souhaitons voir cet esprit se développer et espérons contribuer à le faire, c'est notamment l'une des raisons pour laquelle nous participons à la vie de ce site.

Un passage pourrait être polémique, accusant un groupe d'activités qui seraient illégales (ce qui n'est pas un critère de modération (cf la charte). Ce passage est tellement peu crédible qu'il nous semble peu probable que quiconque le lisant ne le prenne au sérieux (à part quelques blogs faschos en manque de titres sensationnels, mais leur avis nous importe peu).

Pour autant ce texte ne nous semble pas réduisible qu'à ce passage. Nous ne doutons pas que d'autres parties apportent une opinion qui peut participer à alimenter les reflexions des lecteurices sur la situation actuelle.

Nous regrettons la censure du site zad.nadir à l'oeuvre ces derniers mois, et que la situation sur la zone soit ce qu'elle est. Une des conséquences en est la rancoeur que beaucoup trainent (sentiment que certain.e.s d'entre nous peuvent partager), et qui ressurgit notamment dans les commentaires, ou certains textes.

Il nous semble pourtant qu'accuser un outil comme Indymedia Nantes de cette rancoeur revient à tirer sur l'ambulance, comme une tentative de faire diversion pour éviter d'avoir à discuter de certaines choses cependant très problématiques.

Nous pensons qu'une pluralité des expressions permet un débat riche, même si parfois compliqué, et nous ne souhaitons pas niveler par le bas les paroles, pour qu'il n'en reste au finale plus qu'une, officielle, comme c'est de plus en plus la tendance en ce moment, et pas que sur la zad.

> censure?

J'ai quand même une question au collectif de modération qui se cache derrière sa chartre pour justifier la publication d'un tas d'articles aux infos infondés.

Comment se fait-il que des articles qui insinuent des choses fausses passent mais qu'un commentaire que je fais il y a quelques semaines soit censuré. J'y écrivais des faits vérifiables, à savoir une agression sur une personne de l'Ouest de la zad l'ayant obligée à filer aux urgences, sous l'article 'nous sommes de ceux bis" et pourtant cette fois là ca passe pas...

#onchoisipassoncampmaisunpeuquandmeme

> et puisqu'on parle de tout

Parlons donc de l'argent
- celui que l'ACIPA n'a pas voulu donner à la ZAD en préférant se dissoudre (plus de 100.000 € tout de même)
- celui de la ZAD sur lequel le CMDO a mis la main (plusieurs dizaines de milliers d'euros, sans compter les fils à papa bien bourges qui avaient des sous...)

pendant ce temps là les militants qui sont venus de partout soutenir la lutte ont été pressurés et floués. La ZAD est devenue la propriété du CMDO, au revoir et merci !