[Nantes - 14 sept] Appel à rassemblement devant Waldeck

Mis a jour : le lundi 17 septembre 2018 à 14:21

Mot-clefs: Répression / actions directes squat logement anti-repression
Lieux: Nantes

Aujourd'hui, lors de l'ouverture d'un nouveau squat, les flics sont intervenus très rapidement et ont embarqué une douzaine de personnes.

Lors de l'ouverture d'un nouveau squat, les flics sont intervenus en nombre très rapidement, ont pénétré la propriété très vite et ont embarqué toutes les personnes à l'intérieur, soit une douzaine.

C'est pourquoi il y a un appel à rassemblement de soutien devant Waldeck à partir de maintenant.

Parce que tous les flics sont des bâtards, soyans nombreu-ses-xà venir montrer notre soutien !

Commentaire(s)

> autres infos

Reçu de #Nantes : Appel à soutien [WALDECK*].

Lors de l'ouverture d'un nouveau squat, 12 à 13 personnes viennent de se faire interpeller avec grand renfort de flics (la cheffe est même de sortie) et usage de gaz lacrymo. Venez soutenir ! (commissariat central de Nantes, place Waldeck Rousseau, tram 2, arret Motte Rouge)

source : https://nantes.indymedia.org/tumbles/42618

> lu sur ouest rance

Nantes. Treize squatteurs évacués d’une maison

Modifié le 14/09/2018 à 21h02
Publié le 14/09/2018 à 20h09

Les treize squatteurs ont été placés en garde à vue au commissariat central. À leur arrivée, un comité de soutien s’était rassemblé.

Ils occupaient une habitation située quartier Tortière, à Nantes. Ils ont été interpellés et placés en garde à vue, ce vendredi 14 septembre.

Vendredi 14 septembre, peu après midi. L’alarme d’une maison située rue Félix-Lemoine, à Nantes, vient de se déclencher. Immédiatement, la société de sécurité qui reçoit l’appel envoie un agent sur place, qui se retrouve face à treize personnes. Les propriétaires des lieux sont décédés. Le groupe s’est installé dans l’habitation, sans autorisation.

Pour bloquer son ouverture, un antivol avait été installé en haut du portail. Lorsque les policiers sont arrivés sur place, peu après 13?h, ils ont donc dû escalader le mur de pierres qui entoure la propriété. Sous le regard du fils des propriétaires.
Rassemblement devant le commissariat

Les neuf hommes et quatre femmes qui se trouvaient dans la maison ont finalement été interpellés et placés en garde à vue pour violation de domicile. Onze d’entre eux ont refusé de décliner leur identité. Selon une source policière, il s’agit de personnes d’extrême gauche ou d’anarchistes.

À leur arrivée au commissariat de Waldeck-Rousseau, un petit groupe de soutien s’était rassemblé devant le bâtiment en guise de protestation. Là, une femme aurait également été interpellée.

source : https://www.ouest-france.fr/pays-de-la-loire/nantes-44000/nantes-treize-squateurs-evacues-d-une-maison-5968598

> GAV prolongée

Camarades en GAV,

RDV waldeck demain matin à partir de 8h30...

> batards ?

P't'être ce serait bien de cesser d'utiliser le terme "batard", hyper-patriarcal & issus d'une volonté de préservation de "pureté de la race" ?
http://www.cnrtl.fr/lexicographie/batard

Sinon, merci pour les infos. Vue ailleurs, une photo : https://www.flickr.com/photos/valkphotos/44626464122

> Basta "batard"

"Batard", "fils de pute", "enculé", etc, etc! Continuer d'utiliser ces termes est juste une abérration, surtout si l'on se dit "révolutionaire" ou assimilé.e et qu'on les diffuse sur indy ou ailleurs dans des textes militant.
"ACAB" est en soit une aberration!

Pourtant on en trouve de tagués partout...!

Notre colère nous égare trop souvent et même si l'utilisation de ces termes peut sembler un détail insignifiant, c'est une des failles qui révèle notre impuissance: si nous ne sommes pas capable de faire évoluer nos propres paroles ( qui sont l'expression de nos pensées), comment pouvons nous prétendre faire évoluer les mentalités autour de nous?

Bon courage quand même à celles et ceux qui se sont fait embarqué.e.s pas ces sales flics! J'espère que les squattent vont continuer de s'ouvrir et durer dans le temps malgré la répression qui durcit!

Signé: un Batard qui n'aime pas la police et qui n'aime pas non plus cette société (ou certain.e.s militant.e.s anarchistes se veulent plus ordurier.e.s et concurrencent en prétention viriliste les fachos)!

> Les gens commencent à sortir

Les 24h de GAV arrivent à terme, les gens commencent à sortir.

> Tout le monde dehors

Vers 13h tout le monde était sorti.

> Sales.

"sales flics": pourquoi les salir ainsi ? Existe-t-il des flics "propres" ?

> "bâtards"

Effectivement, j'ai choisi d'écrire tous les flics sont des bâtards en voulant simplement traduire le "acab" anglais et effectivement j'aurais pas dû vu ce que ça représente en français.
Par contre le "acab" tel quel n'est pas tant une aberration dans le sens où le "bastard" anglais est culturellement beaucoup moins empreint de racialisme (au même titre que le "fucking" et le sexisme d'ailleurs).
Et par contre aussi, peut-être des fois faut se dire que ces appels à soutien sont rédigés dans l'urgence entre plein d'autres trucs à gérer et que dans ces moments là on peut pas toujours bien penser. En tous cas je crois que c'était mon cas.

> all cops are bolosssss

On peut aussi se dire que ACAB pourrait signifier : « All Cops Are Branquignol », ce qui est quand même plus rigolo à dire et au moins sûrement plus vrai !
Une autre alternative sympa employée est : ACAT, pour « All Cops Are Targets »

Faites vot' choix !

> photos

Quelques photos de quelques chouettes mots qui ont été posés pendant les 24h d'attente : https://flic.kr/s/aHsmq4DTdt

(All Cops Are Borders!)

> ACAB

All Cops Are Bullies :D